Partagez|

{Chambre 9} Insomnies | Ft. Yoka Devil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 146
Date de naissance : 08/02/1992
Date d'inscription : 07/02/2016
Lieu de naissance : Domaine enchanté
Emploi/loisirs : Etudiant en cinquième année à l'université Walt Disney
Cinquième année
Yuuki Talia
MessageSujet: {Chambre 9} Insomnies | Ft. Yoka Devil Mar 4 Sep - 22:36

Insomnie

❝Avec Yoka Devil & Yuuki Talia ❞

Les fêtes de Noël étaient passées à une allure folle. Le rose avait apprécié revoir ses parents, mais à chaque fois qu’il y allait c’était pour qu’on lui apprenne à être un bon roi, car c’est ce qu’il serait … Il était le seul fils de la famille, c’est donc lui qui allait hériter du royaume … Tout ces devoirs et ces obligations ça le saoulait … Cependant le rose en a appris un peu plus sur les manières de se tenir mais aussi comment par la manipulation et le l’art de la parole on arrivait à avoir ce que l’on souhaite … C’est ainsi que le prince a commencé à s’entraîner à l’éloquence. Mentir et manipuler seront bientôt deux choses qu’il saura faire et il comptait bien y parvenir … Pour le moment il se contentait de finir son année, il en aurait largement le temps pendant les grandes vacances d’été … Les cours avaient repris depuis à peine une semaine et arpenter de nouveau les couloirs de l’université, revoir les visages de ses camarades de classe lui faisait drôle. Cela va s’en dire qu’une atmosphère étrange planait dans l’enceinte du campus … Le prince ne savait pas ce que c’était mais il y avait définitivement quelque chose qui n’allait pas …

Ce qui ne changeait pas en tout cas c’est la réaction qu’il avait en passant devant la salle des professeurs … Il ne pouvait pas s’empêcher de s’y arrêter quelques minutes en espérant tomber sur l’un d’eux … Depuis ce qu’il s’était passé ce soir-là, il n’arrêtait pas d’y pensé … C’était d’ailleurs son sujet de fantasme le plus efficace quand il se chargeait de combler sa libido en solitaire. Mine de rien ce petit problème ne s’était pas arrangé et au contraire il continuait de grandir de jour en jour. Si ça continuait il ne serait plus capable de s’en passer et de se satisfaire tout seul. Depuis presque un an il avait déjà du mal à ne pas passer par une partenaire pour se soulager, alors maintenant ... Comme s’il avait besoin de plus de rumeurs concernant ses tendances. Noah se chargeait bien de lui véhiculer cette réputation de prostitué ambulante, inutile de remuer le couteau dans la plaie … Si les choses étaient devenues moins lourdes en ce moment et que les gens lui avait un peu lâché la frappe avec ça, il continuait de sentir des regards moqueurs sur lui. Yuuki en avait assez de cela, il avait juste envie qu’on lui foute la paix pour une fois … Cela dis pour une fois ce n’était pas lui qui faisait la une du journal de Mickey …

La première semaine s’était bien passé, son colocataire de chambre Nihit lui avait raconté ses vacances avec son jumeau et ses parents. Ils étaient partie dans un royaume voisin pour un séjour dans un chalet luxueux en forêt. Quelles belles vacances de Noël … Cependant Nihit lui avait annoncé qu’il serait absent la semaine suivante, il avait des projets et logerait dans un hôtel en attendant que son objectif se concrétise. Il ne lui en avait pas dit plus, seulement que c’était important pour lui et son avenir. Il n’avait pas voulus lui poser plus de question, tout le monde à son jardin secret et Yuuki voulait lui laisser le sien. Mais jamais il n’aurait imaginé que cette semaine serait la plus longue et la plus difficile … Ces derniers jours il avait eus des pulsions bien plus fortes que les précédentes, et se soulager seul ne lui suffisait pas … Maintenant qu’il comptait cela faisait depuis un moment qu’il n’avait pas eus une relation sexuelle avec un partenaire … Depuis avant les vacances de Noël en fait … Pour Yuuki c’était déjà un miracle qu’il ait tenu le choc en étant chez ses parents, mais depuis qu’il était revenu il avait bien plus de mal … La semaine qu’il s’était écoulée était déjà de trop. Savoir qu’en plus son colocataire de chambre ne serait pas là pendant une semaine avait de quoi l’angoisser. Qui sait de quoi il serait capable … Eh bien justement, c’est tombé sur cette nuit …

Le rose se tournait et se retournait dans son lit cherchant une position pour dormir. Un soupir agacé s’échappa de ses lèvres avant qu’il ne lève les yeux vers son horloge digitale affichant deux heures cinquante-neuf du matin … Le temps qu’il fixe les barres rougeâtres, l’heure changea pour passer à trois heures du matin … C’était un enfer … Lui qui s’était couché avant minuit, il ne comprend pas qu’il n’arrive pas à trouver le sommeil. C’est le fait d’être seul dans la chambre peut-être, il s’était tellement habitué à la présence de Nihit à présent, que dormir sans lui plus d’une nuit le perturbait ? Il ne savait pas. Pourtant il avait bien prit la peine de se soulager deux ou trois fois sous la douche et juste avant de dormir, généralement ça suffisait. Cela ne pouvait pas être autre chose. Juste quand la pensée lui traversa l’esprit, une chaleur familière se forma dans son bas-ventre lui faisant serrer le poing sous l’oreiller. Il fallait qu’il trouve quelqu’un … Mais quand l’autre prince n’était pas là, il n’avait personne à qui demander une telle chose. Il ne pouvait faire confiance à personne, ce n’était donc pas prudent d’aller toquer à une porte alentour du dortoir des nobles … Il fallait qu’il s’en éloigne le plus possible, pourquoi pas les héros ? Non certains étaient de mèches avec des nobles … Il ne restait plus qu’une option … Rien que d’y penser le rose en eut des frissons. Non, il devait se faire violence et résister pour une fois, sa maladie ne sera pas toujours une excuse.

Yuuki referma les yeux en tournant le dos à l’horloge pour ne pas continuer de fixer le temps qui passe. Ça le stressait tellement que ça l’empêchait de dormir. Il avait cours de langue à huit heure en plus … Avec Ryota … Rien que de penser à son enseignant et le bien qu’il avait pu lui faire ce soir-là, éveillait de nouveau son appétit sexuel lui faisant froncer les sourcils. Ce n’est pas tout de suite qu’il pourrait dormir non … Pourquoi avait-il fallut qu’il y pense … Le prince soupira puis se mit sur le dos en regardant le plafond. Est-ce qu’il tentait ? Sa main se dirigea sous les couvertures en direction de son bas-ventre. Il entrouvrit les lèvres à mesure que sa respiration se faisait plus bruyante. Mais avant d’arriver à ce point de plaisir, le rose se fit violence pour sortir sa main de sous les couvertures. C’était une torture … Et s’il allait voir quelqu’un ? L’idée de se glisser dans l’une des chambres pour quémander de l’aide ne fit qu’attiser la flamme ardente de son désir. A ce stade ce n’était même pas la peine de songer à fermer l’œil de la nuit … Emporté par un élan d’envie, Yuuki se leva de son lit pour se glisser jusqu’à la porte et arpenter les couloirs du dortoir … Si quelqu’un le voyait chez les nobles il se moquerait bien de lui … Ils iraient jusqu’à raconter que le cinquième année est somnambule … Après si c’était un surveillant qui le croisait, il aurait sans nul doute une retenue … A moins de tomber sur quelqu’un de cool …

Le rose aurait tellement espérer que Ryota ou Shota soit de surveillance ce soir, son choix aurait été vite fait … Ah mais non il n’en avait plus le droit … Ses pas le guidèrent finalement jusqu’à l’entrée du dortoir des méchants … Il fixa le panneau en bois noirâtre qui annonçait l’entrée des enfers comme l’appelaient les autres étudiants … Un monde de ténèbres l’attendait dans ses couloirs, mais qui de mieux qu’un mauvais étudiant pour l’aider dans sa situation ? Mais alors qu’il franchit à peine le seuil menant au bâtiment des méchants, le prince se stoppa … Qu’est-ce qu’il était en train de faire au juste ? Non il ne fallait pas … Yuuki aurait pu se gifler tellement il était stupide d’avoir envisagé cette option … Ses pulsions sexuelles l’avaient guidées, il n’avait pas voulus réfléchir et maintenant il comptait vraiment aller toquer à la porte d’une chambre pour réclamer une délivrance ? C’est stupide … Mais alors que le jeune noble s’apprêtait à repartir pour retourner dans sa chambre. Une vague de chaleur le secoua et des pensées germèrent dans son esprit. Il s’appuya contre le mur et ferma les yeux. Si en fait il en avait beaucoup trop envie pour retourner dans sa chambre …

Il arrivait même plus à avancer, et chaque mouvement qu’il faisait aggravait la situation. Le rose se rattrapa à la poignée d’une des portes du couloir. Levant les yeux vers le numéro de cette dernière, il constata qu’il s’agissait de la chambre numéro 9 … Il n’avait pas la moindre idée de qui pouvait se trouver dans cette chambre, s’ils étaient deux ou s’il était seul … Peut-être même qu’il n’y avait personne … Discrètement le prince entrouvrit la porte et pénétra dans la salle. Il y faisait sombre, seuls les rayons striés de la lune passant à travers les stores baissés, lui laissait deviner deux silhouettes allonger dans leur lit. Il y avait bien deux colocataire dans cette chambre et cela allait sans doute compliquer la chose … Mais son envie était bien trop forte pour qu’il passe à côté d’une telle occasion … A pas de loup, le prince s’avança vers un des lits pour identifier l’étudiant endormis. Cela lui demanda un peu de concentration visuelle mais le noble finit par reconnaître le fils de Cruella Devil, Yo-ka … Il l’avait déjà croisé une ou deux fois par le passé et avait même eut l’occasion d’entendre son nom prononcé par les nobles étudiants … De toute manière le prince au bois dormant ne pouvait plus tenir une libido comme celle-ci, peut-être qu’il daignerait lui expliquer une fois l’ouragan passé …

A tâtons, le plus âgé chercha le lit sur lequel il se glissa en essayant de ne pas réveiller tout de suite son propriétaire … Il allait bien falloir le faire s’il voulait se soulager de toute façon … Maintenant à quatre patte au-dessus du corps endormis du mauvais étudiant, le prince fixait son visage. Il haletait difficilement se demandant s’il devrait vraiment les faire … Après tout, le mannequin ne connaissait peut-être pas Yuuki, à part s’il lisait le journal, auquel cas il serait plutôt enjoué de la situation pour le dégager de son lit et aller en parler à Noah et toute sa cours le lendemain … Non, Yuuki ne pouvait faire confiance à personne … Mais sa maladie l’emporta, parlant à sa place et le faisant agir sous la pulsion du désir. Le rose haletait difficilement avant qu’il ne vienne délicatement se pencher à l’oreille du bel endormi.

« Yo-ka … » L’appela le noble dans un souffle presque inaudible et dont la respiration traduisait son état d’excitation. « Yo-ka, s’il te plaît, réveille-toi … » Lui intima le noble dont le souffle vint caresser l’oreille du plus jeune. Il en avait trop envie pour renoncer et il avait peur de la réaction de l’étudiant qui aurait très certainement un choc en se réveillant de le voir ainsi penché au-dessus de lui dans une position aussi indécente. De toute façon c’était trop tard, il s’était glisser dans cette chambre, autant aller jusqu’au bout …
crédit (c) Chaussette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 118
Date de naissance : 31/10/1994
Date d'inscription : 25/10/2015
Lieu de naissance : Angleterre
Emploi/loisirs : Etudiant en deuxième année à l'université Walt Disney
Deuxième année
Yoka Devil
MessageSujet: Re: {Chambre 9} Insomnies | Ft. Yoka Devil Mer 5 Sep - 0:04

InsomniesYuuki Talia & Yoka Devil

L'université... Il avait l'impression que cela faisait une éternité qu'il n'avait plus vu ce bâtiment et toutes les personnes qui s'y trouve. Pourtant juste quelques semaines s'étaient écoulés. Des vacances affreuses avaient accueilli le mannequin à bras ouverts. Sa mère n'avait de cesse de lui répéter qu'il avait grossi et qu'il fallait qu'il arrête de s'empiffrer. Il paraît que c'est moins gracieux sur les podiums. Mais si c'est pour finir comme ce vieux tas d'os pas moyen que le cheerleader ne se mette à la diète. Il s'est fait le serment de ne jamais devenir squelettique. Sans parler de ça, il avait pas mal d'autres soucis et cela ne prévoyait rien de bon pour cet été. Plutôt mourrir que de restait encore à Londres plus d'une semaine. Et encore s'il survivait une semaine... Le blond brun se dit qu'il ne devait pas y penser pour l'instant. Il salua les visages connus et alla prendre ses affaires dans son casier. C'est alors que quelqu'un se lit à imiter un aboiement pour une raison inconnu. Sans doute amuser les personnes avec qui il discutait se qui marcha. Mais le blond brun sursauta et un souvenir lui revint en mémoire.

Il était sous la neige de Londres la respiration haletante d'avoir tant couru. Il se trouvait sur une petite colline qui dominait Londres et là en contre bas des aboiements féroces. Ses larmes se mirent alors à couler. Quand il regarda son bras il saignait. Un des chiens l'avait attraper et n'aurait sans doute pas lâché si Cruella ne l'avait pas ordonné. Elle lui avait dit de ne pas s'enfuir et pourtant il avait prit la fuite. L'étudiant claqua la porte de son casier sous ce souvenir et partit à sa chambre. Au repas du soir il mangea au réfectoire avec d'autres internes qui n'avaient pas l'envie ou les moyens de sortir dîner ailleurs. Le calme du lieu faisait retentir le moindre bruit. Tous avait l'air endormi comme des zombies. La reprise sans doute. Mais ces bruits de couverts sinistres lui faisait penser à ces repas en présence de sa mère remplies de reproches cuisants concernant sa carrière de mannequin qui n'était pas assez brillante pour elle. Le jeune homme ne faisait qu'encaisser. Que pouvait-il dire à cette femme ? Pourquoi était-elle si cruelle ? C'est naturel sans aucun doute...

Le jeune homme fini son repas tranquillement. Quelques temps plus tard le revoilà en cours et plus précisément en évaluation. Son regard se tourna vers la fenêtre et son reflet était identique à celui qu'il avait quand il était dans sa chambre. Plutôt le grenier qui lui servait de chambre. Il était enfermé là haut comme punition selon sa mère. Il n'avait le droit de sortir que pour faire son boulot de mannequin. D'ailleurs il y avait pas mal d'ordures dont il devait se débarrasser là bas. Une fois les cours finis il regagna sa chambre où il rejoins son colocataire. Ce dernier ne lui avait pas dit grand chose comme à son habitude. Il lui avait seulement dit qu'il avait prit la mer durant ses vacances. Yoka ne s'était pas étalé non plus sachant parfaitement qu'il ennuierait plus le pirate qu'autre chose. Il avait donc juste dit qu'il avait passé ses vacances à Londres. Le cheerleader s'assit sur son lit, posa son pied sur ce dernier et mit son coude sur son genoux replié.  Il observa la fenêtre et demanda si un jour son colocataire l'amènerait sur son bateau et s'ils mettraient les voiles ensemble. Bien sûr la réponse de l'autre fut immédiate et ce fut un non catégorique. Il ne voulait pas d'une femme à bord qu'il avait dit. Yoka eut un petit rictus.

Il accepta la réponse de son colocataire et rétorqua simplement qu'il avait raison de ne pas accepter. En effet en ce moment même il avait laissé sa mère enfermée au grenier avec des chiens enragés et seulement retenus par des chaînes rouillées. Allez savoir si quelqu'un est venu la sortir de là. En tout cas Yoka avait ce sourire si sadique aux lèvres. Se venger ne lui faisait plus peur il suffisait de savoir s'y prendre et être patient. Pourquoi était-il si cruel ? C'est naturel et de famille sans aucun doute. Yoka s'étira et s'allonge à sur son lit le sourire aux lèvres. Avoir revu certains visages lui avait tout de même fait plaisir. Il alla se coucher assez tard ce soir là. Aux alentours de minuit, l'heure du crime comme il aime l'appeler, il s'endormi sans difficulté. Mais c'était sans compter sur une petite tête rose qui vint perturber son sommeil réparateur. Il sentit comme une présence inconnue avec lui. Cela le perturba et le fit tombé dans une phase entre sommeil et réveille. Il avait l'impression d'entendre son nom au loin. Quelqu'un l'appelait bien et de manière... Érotique ?! L'homme ouvrit des yeux fatigués et fini par faire un bond en bégayant un peu. "Qu-que, hein ? Quoi ? Nani ?" S'excita t-il un peu avant de se calmer et analyser la situation.

"Qu'est-ce que tu fou dans ma chambre et qui plus est sur moi ?" S'énerva-t-il en chuchotant. Il ne savait pas vraiment à qui il parlait mais c'était courant les fous parmi les mauvais étudiants alors plus rien ne surprenait vraiment le mannequin. Mais c'est alors que dans la pénombre il devina difficilement le visage de ce noble... Ce noble que tous traitent de traînée. Sa position fit réfléchir un peu l'étudiant. "Minute... Qu'est-ce que tu fou hors du dortoir des nobles ? Tu as envie de mourir c'est ça ? Ou tout simplement de te faire sauter ? Tu devrais vite retourner parmi tes draps de soies et tes paillettes princesse ici tu vas finir violée ou tuée." Prévint-il et sans ironie aucune. Cela dit que ce petit prince soit venu le déranger pendant son sommeil le travaillait un peu... Que venait-il chercher et surtout pourquoi l'avoir réveillé au beau milieu de la nuit. "Et puis on t'a pas apprit, dans ton joli palais, à ne pas réveiller un homme au beau milieu de la nuit ? C'est dangereux surtout avec un mauvais étudiant comme moi. Gaffe au représailles petit rose." Le prévint le mannequin pas encore assez en forme pour balancer de vraies répliques sarcastiques mais cela n'allait pas tarder sans doute... "Enfin cela ne me dit pas ce que tu fais là." Sous entendu qu'il voulait des réponses. Cela dit toutes ces mésaventures à l'université lui avaient manqués même s'il ne l'avouerait jamais. C'est bon de rentrer chez soi...

©️ Lady
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 146
Date de naissance : 08/02/1992
Date d'inscription : 07/02/2016
Lieu de naissance : Domaine enchanté
Emploi/loisirs : Etudiant en cinquième année à l'université Walt Disney
Cinquième année
Yuuki Talia
MessageSujet: Re: {Chambre 9} Insomnies | Ft. Yoka Devil Mer 5 Sep - 10:35

Insomnies

❝Avec Yoka Devil & Yuuki Talia ❞

Le prince se demandait encore ce qu’il faisait là … Comment avait-il pu entrer par effraction dans une chambre dont il ne connaissait même pas les propriétaires ? Il était trop tard pour faire machine arrière désormais. Son envie avait été plus puissante et l’avait poussé à commettre l’irréparable. Son corps svelte se hissa avec agilité sur le lit, tenant de faire attention à ne pas éveiller le mannequin endormis. Ce dernier remuait un peu dans son sommeil, mais Yuuki veillait à rester prudent … Il resta un instant ainsi perché au-dessus de lui, à regarder son visage baignant dans la lueur bleuté de la lune. Un bel étudiant, Yuuki ne pouvait pas le nier … Nul doute qu’il parviendrait assez rapidement à étancher sa soif et son envie … Maintenant il n’était pas vraiment recommandé de le faire sans son accord, ça s’appellerait un viol … Le rose n’était jamais arrivé à une telle extrême et quand on lui disait non, c’était non, même si le désir était plus puissant, il savait tout de même faire attention … Son bassin remua légèrement au-dessus de celui du blond-brun sans jamais le frôler, Yuuki était maintenant entré dans une phase de non-retour et il allait être particulièrement complexe de se calmer, voire impossible.

D’un murmure lascif, le noble tenta de réveillé l’étudiant le plus en douceur possible. Si le noble avait été dans une situation similaire, nul doute qu’il aurait trouvé cela très excitant. Se faire réveiller de cette manière avait quelque chose de parfaitement stimulant. Mais même maintenant, le noble étudiant avait tout le loisir de trouver cela très érotique … Il aurait même plus faire beaucoup plus s’il avait connus la personne, ou qu’il était certain que celle-ci était consentante. Par exemple il aurait s’agit de Nihit, nul doute qu’il aurait sorti le grand jeu pour faire grimper son envie dès le réveil. Le mauvais étudiant finit par ouvrir les yeux, papillonnants difficilement et qui sortait peu à peu de sa phase de sommeil. Le cœur du plus grand bondit dans sa poitrine alors que le mannequin s’éveillait. Ce dernier eut une réaction de surprise évidente avant de lui demander ce qu’il faisait ici. Réaction logique, Yuuki ne s’attendait pas vraiment à ce que cela soit autrement. Finalement ce fut une mise en garde quand il réalisa l’identité du prince. Oui il pourrait se faire sauter, c’est ce qu’il voulait, du coup ce ne serait pas vraiment un viol … Mais ça il allait le garder pour lui. Se contentant de fixer les prunelles du Londonien, le rose essaya de calmer ses mouvements de bassin qui réclamait l’attention et les soins du deuxième année …

Après plusieurs mises en gardes évidentes, le blond-brun finit par lui demander ce qu’il faisait ici. Et Yuuki le trouvait tout de même bien sympas pour encore le prévenir de ce qu’il risquait en venant ici. Nul doute qu’avec un autre étudiant il se serait peut-être fait tailler en pièce dans un endroit aussi malfamé … Mais la vision d’excitation surpassait largement celle de la mort, cela ne serait pas étonnant s’il se faisait tuer à cause de ses pulsions … Après un petit instant de silence et d’immobilité, le plus âgé scruta la pièce pour réaliser la bêtise qu’il avait fait. Un peu trop tard pour s’en rendre compte. Le rose finit par se racler la gorge et reposer les yeux sur le corps étendu en dessous de lui. Il fixa ses prunelles dans celles de son vis-à-vis puis finit par déglutir difficilement.

« Je suis désolé mais … » Comment il allait lui expliquer ça ? Je n’ai pas fait exprès ? Il faut le faire tout de même pour aller du dortoir des nobles qui est à la totale opposée avec celui des méchants … « Je n’arrive pas à dormir … » Affirma-t-il d’une voix fragile laissant exprimé son envie qui ne réclamait qu’à être contenté. « Je sais que ça peut être étrange, mais j’ai besoin d’aide … » Avoua finalement le prince alors que son bassin recommençait à se mouvoir au-dessus de celui de l’Anglais. « J’ai quelques troubles et j’aimerais … » Même essayer de lui parler de manière médical était impossible, cela paraissait encore plus étrange. Sans compter que ça devenait compliquer de ne pas lui sauter directement dessus sans plus d’explications … « J’ai besoin d’être soulager, vraiment … Est-ce qu’il faut que je te mette un peu dans l’ambiance, peut-être ? »

Nul doute que cela paraissait extrêmement étrange, voir même irréel. Peut-être même que Yoka s’imaginait sans doute rêvé tellement tout cela était aberrant … Yuuki n’expliquait pas vraiment sa présence dans cette chambre en particulier, ni même le fait que ce soit tombé sur l’Anglais. Il espérait tout de même être sûr du premier coup que l’étudiant ne dirait pas non à une petite partie de jambe en l’air histoire de bien dormir le reste de la soirée. Le rose baissa les yeux en se mordant la lèvre. Il n’allait pas vraiment pouvoir tenir le choc … Sans vraiment demander son reste, Yuuki se pencha de manière indécente vers le cou du plus jeune qu’il recouvrit de plusieurs baisers. Son bassin resta relever et il creusa un peu plus son dos dans une position explicite. C’était honteux, il le savait, et si jamais le mauvais étudiant s’amuser à aller répété ce qui était en train de se passer, nul doute qu’il se ferait railler pendant des années encore … Alors qu’il sortait à peine de cette roue infernale, il fallait qu’il y replonge tout seul … Son souffle se fit plus pressé et ses baisers plus sensuels et dévorant. Sa main se glissa doucement sur le bras de l’autre étudiant, poursuivant sa course jusqu’à ses hanches qu’il caressa légèrement. Le rose avait fermé les yeux, il n’était plus que luxure à présent et ce ne serait pas étonnant que le plus jeune finisse par le repousser dans le meilleur des cas, l’étriper dans le pire …
crédit (c) Chaussette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 118
Date de naissance : 31/10/1994
Date d'inscription : 25/10/2015
Lieu de naissance : Angleterre
Emploi/loisirs : Etudiant en deuxième année à l'université Walt Disney
Deuxième année
Yoka Devil
MessageSujet: Re: {Chambre 9} Insomnies | Ft. Yoka Devil Mer 5 Sep - 12:26

InsomniesYuuki Talia & Yoka Devil

Yoka dormait paisiblement, bien que légèrement remuant, mais même son camarade de chambre était silencieux. Ce qui est rare pour un pirate, mais à ce niveau là, les deux étudiants n'avaient pas à se plaindre. Sans doute une des chambres les plus calmes, enfin tant que les deux colocataires ne se chamaillent pas. Le blond brun sentit soudain comme un poids en plus sur son lit mais c'était légers, comme un chat montant sur le lit. Et une chaleur qui lui était étrangère lui parvint. Que se passait-il ? Quelqu'un murmura alors avec sensualité son nom. Ne comprenant pas et encore fatigué le blond brun se réveilla doucement. Il se lit alors à réaliser qu'une personne se trouver sur son lit, et au dessus de lui de surcroît. Lorsque le mauvais étudiants reconnu le noble il se mît à proférer des menaces et des questions. Il était encore bien trop fatigué pour mettre ses mises en gardes à exécution. Yuuki l'écoutait silencieusement, bien que gêné. Yoka remarqua le regard fuyant de Yuuki et surtout il nota que le noble s'était attardé sur son corps. Était-il somnambule ? Le rose s'excusa mais ne fini pas sa phrase la laissant en suspend, ceci permit néanmoins au cheerleader de se réveiller un peu plus. Puis il fini par avoué qu'il n'arrivait pas à dormir. Cette excuse fit hausser un sourcil au blond brun.

Et qu'y pouvait-il au juste ? Le ton qu'avait employé le jeune noble laissa suggérer quelque chose d'érotique. Mais le mannequin voulait l'entendre de vive voix. Ce genre de situation tombée sans cesse sur lui, il avait fini par ne plus y faire attention. Le rose avoua alors avoir besoin d'aide. Un sourire mauvais s'inscrivit sur le visage du mannequin. Pouvait-il se servir de cela pour mener le rose comme il le souhaitait ? Mais qu'avait-il à en tirer, il avait une popularité très faible et ne semblait pas réussir à se défendre seul... Yoka n'avait pas de vengeance à réaliser pour l'instant alors à quoi lui servirait-il ? Mais en tant que bon dictateur on ne refuse personne dans ses rangs n'est-ce pas ? Yuuki fini par dire qu'il avait des troubles en bougeant les hanches. Le mannequin observa son bassin onduler avant de lever les yeux vers le prince. "Écoute darling, bien que cette vision soit plaisante dès le réveil, je ne suis pas vraiment sûr que..." Il ne fini pas sa phrase que le noble reprit en lui disant qu'il devait être vraiment soulagé. Il lui demanda alors s'il fallait le mettre dans l'ambiance. Le blond brun se demanda alors si c'était un rêve. Non parce que là c'est gros. Mais en sentant la fatigue du réveil il se doutait qu'il s'agissait de la réalité. "Mais de quoi..."

Le mannequin fut de nouveau couper par le rose qui recouvrit le cou de Yoka de baisers sensuels. Mais que lui prenait-il ? Les rumeurs disaient vraies ? Ou c'était une grosse blague suite à toutes ses mésaventures. Parce qu'il en avait croisé des gens dans cet état et ça n'avait jamais fini de la même façon. Le rose se mît à caresser son bras puis sa hanche. Il fit des baisers plus pressés et sensuels. Yoka ne comprenait rien mais il ne se laisserait pas avoir cette fois et se mît enfin à bouger. Il prit le cou de l'autre étudiant d'une main et l'autre se posa sans douceur sur les fesses bien exposées du noble. Il serra un peu le cou et poussa les fesses pour le forcer à suivre le mouvement de son autre main et ainsi réussi a échanger les positions avec agilité. Le mannequin maintint le maintint par le cou et son autre main se posa sur son ventre. "Je crois que tu n'as pas bien écouté mes mises en gardes princesses. Ici c'est pas le pays des Bisounours dans lequel tu as toujours été. Ici on ne réveille pas quelqu'un sans en payer le prix fort." Lui murmura t-il à l'oreille. Cette fois il était bien réveillé et il allait lui faire payer cette intrusion.

Mais il n'allait pas non plus le tuer pour ça. Le violer, ce serait pas vraiment un viol vu son état. Non il fallait autre chose. Un noble qui se rabaisserait à l'appeler master et lui obéir ? Charmante perspective... Oh le crétin avait réussi à m'exciter avec ses idioties. En même temps pas compliqué lorsqu'un homme vient de se réveiller... Yoka eut un petit sourire sadique. "Eh bien darling c'est vraiment ce que tu veux ?" Dit-il doucement. "Je t'avais prévenue princesse de ne pas chercher un mauvais étudiants." Sa main sur son ventre glissa doucement avant de remonter sous son haut et caresser sa hanche nue de ses ongles de manière lente et sensuelle presque lascive. Il faisait ainsi de doux cercles en plantant ses yeux dans ceux du rose. Il fini par lui lâcher le cou et caressa doucement son visage pour s'égarer dans ses cheveux. "Eh bien puisque c'est ainsi tu devra m'obéit au doigt et à l'œil m'appeler master quoi qu'il arrive et ne faire aucun bruit j'ai été claire ?" Lui demanda t-il doucement à l'oreille. "Ah et je précise que ce n'est pas seulement pour ce soir. Ce sera cela à chaque fois que tu me croiseras comprit ?" Lui dit-il. Il le fit plus languir en glissant sa main de la hanche à la cuisse du rose. Il allait bien s'amuser le petit dictateur le destin lui offrait enfin sa revanche peut-être. Il dominerait tout le monde un jour d'une façon ou d'une autre.

©️ Lady
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 146
Date de naissance : 08/02/1992
Date d'inscription : 07/02/2016
Lieu de naissance : Domaine enchanté
Emploi/loisirs : Etudiant en cinquième année à l'université Walt Disney
Cinquième année
Yuuki Talia
MessageSujet: Re: {Chambre 9} Insomnies | Ft. Yoka Devil Mer 5 Sep - 23:21

Insomnies

❝Avec Yoka Devil & Yuuki Talia ❞

Il aurait très bien pu aller voir chez les héros, mais non, il avait fallu qu’il aille chez les méchants … A croire que les étudiants qui se trouvent là-bas sont bien plus alléchants que les autres … En tout cas ses pas l’ont menés jusqu’à sa chambre et jusqu’à cet étudiant. Yuuki ne manqua pas la lueur étincelante dans le regard de son vis-à-vis lorsqu’il annonça avoir besoin d’aide … Le mannequin était perdu, et dès le réveil être agressé par un rose en chaleur peut mettre dans l’embarras … Alors le noble se chargea de lui faire comprendre avec des attouchements sensuels. Cependant cela suffit à réveiller l’autre homme qui attrapa le plus âgé par le cou. Un frisson courut le long de son corps, se faire malmener de la sorte n’était pas pour lui déplaire … On peut dire que ça attisait encore plus le feu de désirs qui enflammaient ses reins et qu’il fasse ainsi preuve de violence lui plaisait beaucoup … Le prince ne chercha pas à poser la moindre résistance quand l’autre étudiant poussa sur son postérieur, endroit le plus sensible de son corps … Il se laissa allongé, la respiration agité et le regard légèrement embué. Yoka le maintenait toujours par le cou et prenait un malin plaisir à le resserrer, secouant un peu plus le rose.

Une nouvelle mise en garde fut donnée par le blond-brun lorsque ce dernier lui annonça qu’il n’était pas n’importe où ici et qu’il allait lui montrer qu’on ne réveillait pas quelqu’un sans en payer le prix fort … Une mise en garde qui aurait pu faire fuir n’importe lequel des plus téméraires, mais étrangement cela excitait le rose plus que de raison … Son cœur rata un battement à la demande de Yoka avant que ce dernier ne continue les menaces en lui disant qu’il ne fallait pas chercher un mauvais étudiant … Lorsque sa main entra en contact avec sa peau pour la caresser en douceur, un long frisson s’empara de son corps et ses yeux se fermèrent pour savourer l’effleurement offert par le mauvais étudiant … Lui qui était déjà bien excité, les caresses expertes de son vis-à-vis avait de quoi le mettre dans un état bien plus critique … Le rose remua un peu et serra le poignet de Yoka qui retenait toujours sa gorge. Cela avait un effet vraiment érotique et le noble ne pouvait qu’apprécier cela … Mais cette main qui retenait son cou vint alors s’égarer sur son visage pour terminer par ses cheveux. Le plus jeune pouvait être sûr qu’il avait maintenant toute l’attention du prince …

Un deal évidement … Les mauvais étudiants fonctionnaient beaucoup de cette manière … Puisqu’on n’a pas rien sans rien, Yuuki aurait dût forcément s’attendre à ce que le dictateur lui demande une chose pareil … Obéir au doigt et à l’œil ? Alors que sa réputation est déjà bien basse ? Et qu’en plus c’est lui le prince qui devait donner des directives ? Les choses paraissaient se corsées, mais après tout, si ce n’était que pour un soir … Mais la sentence tomba … Ce serait à chaque fois que leur route se croiseraient … C’était une plaisanterie ? Il avait beau être en manque, peut-être pas à ce point-là. Hors de question de faire une chose pareille, et si les gens le voyaient ? Sa réputation aurait de quoi couler encore plus …

« Désolé mais je ne pourrais pas le faire en dehors de lieux privés … » Lui répondit le rose un peu déçu en espérant que son deal suffise pour que Yoka accepte … « J’ai déjà une mauvaise réputation, alors si en plus d’autres noble m’entende dire ça, je suis finis … » Autant être honnête non ?

Son corps fut remué de tremblements lorsque le plus jeune glissa sa main sur sa cuisse le faisant soupirer sous le plaisir et les frissons que cela lui procurait. C’était évident qu’il ne tiendrait pas jusqu’au bout, et sa maladie était tellement grande qu’il serait capable de ruiner volontairement sa réputation pour combler ses désirs … S’en était vraiment désolant mais par moment le prince se demandait si ce n’est pas le sexe qui contrôlait son cerveau … Il fallait qu’il garde un minimum de sérieux et de responsabilité, il espérait que son partenaire comprenne cela … Le plus grand attrapa alors son cadet par le cou pour venir l’embrasser avec passion. Il ferma les yeux en profitant du baiser et de la chaleur du corps de son partenaire contre le sien. Le noble finit par manquer d’oxygène et rompit le baiser pour plonger ses yeux dans ceux de son vis-à-vis. Il tentait tant bien que mal de reprendre son souffle difficile après cet échange langoureux.

« Je peux te proposer mes talents buccaux en revanche … » Lui proposa le rose espérant que ça suffise. « Je suis plutôt doué pour ça … Tu accepterais peut-être en échange de m’aider ? » Il essayait de négocier comme le prince que ses parents voulaient qu’ils soient … Mais cela ne l’enchantait pas du tout. « Je pourrais aussi t’appeler Master et t’obéir autant de fois que tu le souhaite, mais quand nous serons que tous les deux … » Il voulait bien qu’il comprenne qu’il avait une réputation à tenir … « Et pour ce qui est du bruit … Je ne peux rien promettre … » Le rose était un partenaire plutôt bruyant, surtout quand on s’attaquait à sa zone érogène … Il lui ais arrivé de faire en silence, mais généralement il ne tenait pas jusqu’à la fin …
crédit (c) Chaussette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 118
Date de naissance : 31/10/1994
Date d'inscription : 25/10/2015
Lieu de naissance : Angleterre
Emploi/loisirs : Etudiant en deuxième année à l'université Walt Disney
Deuxième année
Yoka Devil
MessageSujet: Re: {Chambre 9} Insomnies | Ft. Yoka Devil Jeu 6 Sep - 0:59

InsomniesYuuki Talia & Yoka Devil

Yoka avait été surpris sur le coup mais il est désormais totalement dans son élément. Lorsqu'il le pouvait il retournait la situation en sa faveur et ces dernières vacances lui ont apprit qu'il n'échapperait pas à ce trait de caractère cruel qu'il a hérité de sa mère. La violence dont fit preuve le jeune homme ne sembla pas déplaire au noble à en croire sa réaction. Il n'avait pas l'air de se débattre et de plus il se laissait totalement faire. Du moins c'est ce qu'en conclu le blond brun en ne sentant aucune résistance lors de son action. Il poursuivit proposant un deal tout à fait horrible pour un noble. Plus âgé qui plus est. Yoka a beaucoup de respect pour ses sempai notamment grâce au pirate qui dormait toujours à côté. Cependant il faisait une différence avec les nobles. De plus Yuuki avait l'air tellement plus fragile et frêle que le mauvais étudiant. L'âge ne fait pas tout.

Le rose remua légèrement sous les caresses du cheerleader qui ne s'arrêta pas pour autant et ne changea pas son mouvement poursuivant son geste. La main du noble vint tenir le poignet de Yoka et ce dernier s'attendait à ce que son interlocuteur résiste. Mais rien de cela il ne faisait que lui tenir. Le blond brun lâcha alors la gorge de Yuuki et lui caressa doucement la joue, remontant le long du côté de son visage avant de s'égarer dans ses cheveux. Sentant que l'attention de la brebis rose était tournée vers lui le blond brun lui imposa son deal avec un sourire mauvais décorant ses lèvres et une jolie étincelle luisant dans ses prunelles. Le mannequin scruta le visage de sa victime et le visage du prince ne tarda pas à parler pour lui. Il vit ses jolies traits se troubler. Il avait l'air soucieux de ce deal et ce fut pire lorsqu'il lui précisa que ce serait à chaque fois qu'ils se voyaient. Là le rose s'exprima immédiatement en s'excusant. Yoka pencha la tête sur le côté toujours le sourire aux lèvres attendant la suite. Cette dernière vint très vite et le prince aux bois dormant confia qu'il ne pouvait pas en dehors des lieux privés.

Le cheerleader le fixa, il savait que cela allait être difficile mais c'était le but. Il fallait qu'il apprenne ce qu'il en coûte d'entrer dans le dortoirs d'un inconnu à fortiori d'un mauvais étudiant. Yuuki poursuivit en disant que sa réputation était bien trop mauvaise pour pouvoir accepter cet accord. Il ajouta qu'il était fini si un autre noble entendait ça. Le mannequin eut un sourire plus provoquant et mauvais. "Moi je pense plutôt que tu es finis si je ne m'occupe pas très vite de ce qui te démange tant sous ce pantalon darling." Lui avoua Yoka avec son sarcasme naturel. Le jeune homme savait qu'être un dictateur incluait aussi être charismatique, il est tant de voir s'il n'est pas rouillé. Son regard devint alors plus sensuel et il se pencha à l'oreille de sa proie. "Et puis qui a besoin de se préoccuper de ce que pensent quelques prétentieux, lorsque tu m'as à tes côtés ? De plus tu aurais toutes mes attentions et pourquoi pas ma protection." Lui avoua t-il avec calme et sensualité. Sa main égarée dans ses doux cheveux roses, s'amusait à caresser avec douceur et sensualité son crâne. Autant prendre soin de ce chaton errant.

Yuuki trembla lorsque la main du mannequin s'appliqua sur sa cuisse. Cette réaction le fit plus sourire et son regard se concentra alors plus sur sa proie. Mais le prince fit une chose inattendu et prit le cou du blond brun pour l'embrasser langoureusement. Ce geste surpris le cheerleader. Que devait-il faire là ? Machinalement les mains du dictateur fourbe se placèrent sur les hanches de son vis à vis et le tint avec force. Il pencha un peu la tête doucement pour approfondir le baiser et il accepta la proximité nouvelle de leurs corps. Yoka joua de sa langue avec celle souple et agile de Yuuki. Il ne savait pas vraiment pourquoi il répondait à ce baiser, il devrait être en train de le punir à l'heure qu'il est. Mais ce n'était qu'un baiser sensuel et il n'avait rien de déplacé donc tout allait bien. C'est alors que le rose rompit le baiser et les mains de l'autre étudiant caressa doucement les hanches de son vis à vis avec douceur. Le noble se mît à proposer ses talents buccaux s'il le souhaitait et précisa qu'il était doué et c'est peut-être ainsi qu'il l'accepterait de l'aider. Le mannequin attrapa alors la mâchoire de son interlocuteur avec force et le fixa dans les yeux. "Sache que si je te dit de m'obéir ça veut dire que même ta bouche est à ma disposition j'en fais donc déjà ce que je veux. Mets toi bien en tête que tout de toi m'appartiens si tu accepte ce marché et cela va même jusqu'à ta bouche et tes jolies lèvres." Ajouta-t-il en lui embrassant chastement les lèvres avant de relâcher sa mâchoire. Le rose précisa alors qu'il pourrait lui obéir et l'appelait master seulement en privé. Il ajouta alors que pour le bruit il ne promettait rien.

Yoka eut un sourire plus grand montrant un certain amusement. "Dans ce cas tu n'auras pas qu'un mauvais étudiant sur le dos. Je t'ai dis qu'il était dangereux de réveiller un mauvais étudiant et mon camarade est encore moins tendre que moi... Je te laisse méditer." Lui annonça t-il à propos du bruit. Il perdit un peu son sourire. "Pour ce qui est de ta proposition elle ne me plait pas. Après je te l'ai proposé pour être polie mais si c'est un refus catégorique je peux t'y contraindre à moins que tu n'aime la frustration et l'humiliation." Lui dit-il avec le sourire. "Je ne te laisserais pas sortir de là tant que tu n'es pas exciter comme tu ne l'as jamais été ou que tu n'es accepté mon arrangement." Prévint-il. Le blond brun se mît à faire d'étranges dessins lents et sensuels sur la cuisse du rose. "Mais je ne suis pas une bête je vais te proposer quelque chose de plus alléchant. Tu deviens mon chaton personnel et je te ferais l'amour autant de fois qui le faudra pour satisfaire tes envies et tu auras mon attention ainsi que ma protection. En échange de tout cela tu devras m'appeler master à chaque fois que l'on se croise, me respecter et m'obéir. Je te réserve quelques Jocker et dans certaines situations très délicates tu pourras te délivrer de ce rôle. Mais si je trouve qu'un de tes Jocker a été utilisé à tort ou que tu as été insultant je me réserve le droit de te punir."

Lui proposa le blond brun avec un sourire. La main du mannequin s'égara alors à l'intérieur de la cuisse du rose. "Je te conseil de réfléchir. Personne ne saura mieux te faire monter au rideau que moi sache le." Pour appuyer son propos le blond brun se pencha à l'oreille de Yuuki et la lécha sensuellement alors qu'une de ses mains remonta lentement vers l'entrejambe et son autre serra la taille du rose de manière possessive. Il se mît alors à mordiller le haut de son oreille. En tout cas il s'amusait bien finalement c'est plutôt un heureux hasard tout cela. Le pauvre Yuuki ne pouvait pas en dire autant en revanche...

©️ Lady
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 146
Date de naissance : 08/02/1992
Date d'inscription : 07/02/2016
Lieu de naissance : Domaine enchanté
Emploi/loisirs : Etudiant en cinquième année à l'université Walt Disney
Cinquième année
Yuuki Talia
MessageSujet: Re: {Chambre 9} Insomnies | Ft. Yoka Devil Sam 8 Sep - 13:37

Insomnies

❝Avec Yoka Devil & Yuuki Talia ❞

C’est sûr que face à sa réputation et sa maladie le choix était vite fait, ou du moins la décision s’imposait d’elle-même … Le plus urgent se trouvait être son gros problème de libido qui actuellement lui empoisonnait la vie … Yo-ka se faisait de temps en temps doux, par moment sauvage, un mélange qu’apprécia le rose qui ne pouvait que lui offrir toute son attention. Des frissons par milliers le parcoururent sous ses gestes délicats et ce baiser qu’il avait lui-même déclenché ne fit qu’augmenter son désir. A sa grande surprise il eut une réponse plutôt positive de la part du plus jeune et son corps se colla au sien quand il l’attrapa par la taille. Signe de possession ou de dominance, que ce soit l’un ou l’autre, Yuuki s’en délectait de la même façon. Le deal cependant allait être compliqué, surtout pour trouver un terrain d’entente. On ne peut pas dire que le prince soit avantager dû à sa position et sa situation actuel, mais les négociations ça le connaissait, il avait eus assez de cours ennuyeux là-dessus pour que ça lui serve à quelque chose … Quant à ses talents en matière de sexe, Yo-ka fut relativement clair là-dessus. Attirant son regard pour qu’il se plante dans le sien en lui retenant fermement la mâchoire, il lui expliqua que sa bouche lui appartenait déjà. Cela ne l’étonnerait pas que le reste aussi, un concept plutôt alléchant que le prince eut du mal à cacher dans ses iris.

Le fait de lui appartenir tel un esclave avec son maître ne serait pas pour lui déplaire, d’autant plus que cela apporterait aussi au mannequin qui ne risquait pas de s’ennuyer ! Il y avait de quoi faire avec le noble et sa maladie. Yuuki le prévint néanmoins pour le bruit, juste au cas où. C’est quelque chose qui ne pouvait pas vraiment contrôler, alors si le plus jeune devait être un peu trop insistant sur certaines zones, le jeune noble ne saurait résister longtemps … Il veut bien faire un effort mais comme tout être humain il avait ses limites … Le mauvais étudiant le prévint que son colocataire n’était pas commode non plus, voire pire. Ce n’était pas de sa faute après tout, c’est le genre de réactions qu’on ne peut pas vraiment contrôler … Le visage du noble se décomposa quand le plus jeune lui avoua que sa proposition ne lui convenait pas … Dans ce cas ils se heurtaient à un mur, car le rose ne pourrait pas vraiment faire mieux que ça … Yoka sortit alors son jeu de grand méchant en lui disant qu’il finirait par le couvrir de honte et faire monter la frustration, quelque chose dont avait particulièrement horreur le noble. Le plus jeune lui dis qu’il ne le laisserait pas sortir avant qu’il ne soit excité comme jamais, mais une telle chose n’était pas vraiment compliqué à faire, surtout lorsqu’on connaît les symptômes de sa maladie.

Son corps se mit à frémir aux arabesques que dessinaient maintenant les doigts de son vis-à-vis sur l’intérieur de sa cuisse. Il remua légèrement sous ce traitement avant de replonger son regard dans celui machiavélique de Yoka. Mais ce dernier décida de se montrer un peu clément envers le prince, mais juste un peu puisqu’il promit de l’adopter comme chaton personnel et de lui faire l’amour à chaque fois qu’il le voudrait … Cette partie du contrat était totalement approuvé par le rose, sans conteste il ne serait pas contre le fait de devenir le chaton de compagnie du dictateur. Mais pour ce qui est du reste, la partie la plus dérangeante … Le fait de l’appeler master et de lui obéir n’était pas une contrainte en soi, le rose avait tellement était rabaisser dans son estime tout au long de sa scolarité qu’il ne possédait quasiment plus de fierté ni de respect de lui-même ou de confiance en lui. Mais le fait que ce soit devant les personnes qui l’ont rabaissé à ce niveau était une nouvelle chose qui pourrait le faire couler que plus … Quelques jokers ne suffiraient sans doute pas à effacer le déshonneur que cela produira sur sa famille, maintenant que lui n’en avait plus, c’est sur son ascendance direct que cela retombait, et Yuuki refusait cela … Faire honte à ses parents, eux qui lui ont tant offert …

Le mannequin insista sur le fait que personne mieux que lui ne pourras lui donner la satisfaction et le plaisir qu’il recherche, de quoi le contraindre un peu plus dans l’optique d’être traité comme un moins que rien aux yeux de toutes l’université … En publique c’était tout simplement impossible, à moins d’éviter sa route le plus brillement du monde quand ils sont dans les couloirs de l’université. Il y avait le regard des autres qui lui faisait peur avant tout, et puis si les nobles voient ça il ne faudrait que peu de temps avant qu’il soit flingué, lui et ce qui lui reste de réputation … Même Nihit le fuirait comme la peste après ça … De plus les nobles savent faire ça dans le secret, sachant qu’un grain de sable peut entraîner une tempête, les mauvais étudiants sont plus brut, ils ne s’arrêtent pas vraiment aux apparences, ce qui fait leur opposition totale … Un son de surprise lui échappa en sentant la langue de Yoka caresser son oreille tandis que les mains du plus jeune resserraient ses hanches. Yuuki ne put s’empêcher d’agripper les épaules de son vis-à-vis suite à cette proximité fort plaisante. Ses cuisses s’écartèrent légèrement alors que son corps se tendit à cette main pressé sur son entrejambe. Ca partait plutôt mal pour ne pas craquer, il était déjà bien atteint avant de venir mais là … Le mannequin pouvait avoir tout le loisir de constaté la fermeté de son sexe actuellement alors qu’il n’avait encore pas fait grand-chose.

« Tout me pousse à dire oui … Mais ce serait égoïste de faire une chose pareille … » Lui avoua le noble en resserrant les épaules du mannequin dans ses mains. « Je n’ai pas envie que mes parents soient la prochaine cible de mon déshonneur … Je ne peux pas faire une chose pareil … » Peut-être que Yoka n’avait pas la chance d’avoir des parents aimants, mais c’est justement parce que le rose connaissait sa chance qu’il ne voulait pas les décevoir. « Après si c’est quand il n’y a vraiment personne et que c’est discret je veux bien accepter. » Il voulait juste que le blond-brun se mette à sa place deux minutes pour qu’il comprenne que cela était capitale pour lui, il risquait beaucoup, et se faire déshérité serait une bien maigre punition à côté de l’humiliation que subirait sa famille … « Je ne doute pas de tes talents et ne suis pas du tout contre l’idée de devenir ton chaton, ça me plairais même beaucoup … »

Il pouvait même faire l’effort de miauler et de ronronner si Yoka le lui demandait. Yuuki était un partenaire extravaguant et intéressant, quand on y réfléchi, ce serait les autres qui auraient aussi à y perdre à laisser passer une telle occasion. Mais puisque le plus en détresse pour le moment était le rose, il était évident que ça l’arrangeait bien plus lui dans ces moments-là. N’y tenant plus, le prince glissa ses mains dans les cheveux ombres et lumière de son partenaire et continua d’embrasser son cou jusqu’à ses clavicules. Remontant un peu son genou pour venir le glisser entre les cuisses de son homologue, il vint le frotter avec sensualité contre son membre en espérant que l’attouchement lui plaise autant qu’à lui. De toute façon son corps bouillonnait déjà et il allait être difficile de faire machine arrière …
crédit (c) Chaussette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: {Chambre 9} Insomnies | Ft. Yoka Devil
Revenir en haut Aller en bas

{Chambre 9} Insomnies | Ft. Yoka Devil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Chuck Cigale, Yoka haha.
» Un pot de Chambre, signé Jean Erich René
» Chambre des députés / Fin de Mandat / « Qu’ils partent », soutiennent la société
» Démission de la vice présidente de la Chambre de commerce
» La Chambre Basse veut voler au secours de la population et renvoyer Alexis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Descendants nouvelle génération :: Dortoirs des méchants-