Partagez|

Tu seras mes ailes | Ft. Koichi Chernabog

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 43
Date de naissance : 30/05/1994
Date d'inscription : 26/03/2017
Lieu de naissance : Montagnes enneigées
Emploi/loisirs : Etudiant en deuxième année à l'université Walt Disney
Deuxième année
Keiya Kuma
MessageSujet: Tu seras mes ailes | Ft. Koichi Chernabog Mar 19 Déc - 16:10
Tu seras mes ailes
Nom du joueur 1
Koichi Chernabog
« Fils de Chernabog »
Nom du joueur 2
Keiya Kuma
« Fils de Koda Kuma »
Du haut du toit de l’université l’ourson observait le ciel et le soleil couchant au loin rependant ses rayons rouges orangés. Assis en tailleur, les mains posées à plat derrière lui, Keiya ne pouvait que fixer cette immensité aux couleurs vermeilles. Depuis quelques jours le petit brun ne cessait de penser à cette correction que lui avait envoyée Meto. Quelque chose qui aurait dût le traumatisé mais heureusement ce ne fut pas le cas, en revanche cela l’avait bien calmé … Il n’avait de cesse de se remémorer cette conversation avec le mystérieux artiste qui avait eus la gentillesse de le ramener à sa chambre … Il avait posé ses mains sur ses épaules et avait regardé droit dans ses yeux en disant ces quelques mots. "N’aie pas peur du chemin que te montre ton cœur …" Il se souvient encore de ces mots comme si c’était hier, depuis ce moment il réfléchissait et essayait d’entrevoir la voie où le conduisait son cœur. Il était dans un brouillard épais depuis ce moment et regarder le ciel à toute heure de la journée lui permettait de se recentrer un peu. Constater les différentes teintes que prenait la voûte céleste selon l’instant de la journée lui faisait réaliser que chaque moment est unique et qu’il faut savoir l’apprécier à sa juste valeur. Il voyait de moins en moins ses amis se sentant plutôt d’humeur solitaire. Les plus proches le comprenaient tandis que les autres se demandaient où est-ce qu’il avait bien put passer.

Il ne pouvait pas s’empêcher de penser à l’image du démon et de ses ailes immenses à chaque fois qu’une brise venait remuer ses mèches. Il se remémorait la sensation écailleuse de ses ailes déployées aussi solide que de la roche. Pourquoi faire une fixette sur cet étudiant depuis ? Il en avait pourtant rencontré d’autres et dans de meilleures conditions. Il avait longuement réfléchit sur ce toit au sens des paroles de l’artiste mais également à ses émotions. Deux jours avait passé sans qu’il n’en trouve la réponse avant qu’un détail ne lui revienne en mémoire, cette phrase de Chizuru … "Tu dois être perdu en ce moment et c’est normal. Pose toi juste les bonnes questions et lorsque tu auras trouvé la réponse, retourne réclamer ta dette auprès de lui." Son cœur se figea au même moment que le temps semblait s’arrêter, se représentant les yeux de Koichi fixés dans les siens. La bouche entrouverte par la surprise il réalisait qu’il tenait la réponse entre ses mains … Un sourire orna peu à peu ses lèvres avant qu’il ne se redresse pour courir en direction des couloirs de l’université. Il avait enfin trouvé cette réponse et savait ce qu’il ressentait à son égard. Du moins il le pensait. Pour en avoir le cœur net, il devait réclamer sa dette et seulement lorsque celle-ci sera exaucée, il en aura la certitude.

Se postant dans un coin de l’université, il vérifia sur les panneaux d’affichages les cours de dixième année. Il était bientôt dix-sept heures, au moment où se termine la journée pour les dixièmes années, cours de commerce à l’amphi H. Il savait maintenant où le trouver à cette heure en espérant qu’il n’ait pas sécher. Ce n’était pas tant le fait qu’il soit mauvais qui lui faisait penser cela car lui, le faisait aussi de temps en temps comme beaucoup d’étudiants qu’ils soient bons, mauvais ou nobles d’ailleurs. Le mardi était un jour de repos pour les deuxièmes années, Keiya avait passé son après-midi sur ce toit à chercher ses réponses, réflexion qui a porté ses fruits ! L’ourson alla directement attendre en face des portes closes de l’amphi en attendant que le cours se termine. Lorsque sonna dix-sept heure, un premier étudiant sortit suivit de plusieurs autres. Il évita le regard de Noah au passage et fit un signe à Men-Men et Tatsuya lorsque ces derniers passèrent devant lui. Mais au bout de quelques instant plus personne ne sortit de la salle … Il n’avait pas vu Koichi et il était certains que parmi la foule il l’aurait forcément vu. Poussé par la curiosité, l’ourson ouvrit la porte pour y glisser sa tête afin de constater que quelques étudiants se trouvaient encore ici.

Son visage s’illumina lorsqu’il reconnut le démon au fond de l’amphi en train de ranger ses affaires. Pénétrant dans la pièce sans vraiment faire attention à la présence de Maya leur enseignant qui attendait pour fermer la salle, que tout le monde soit partie. L’ourson alla directement se poster en face de Koichi et lui adressa un sourire en signe de salutation. Ils se voyaient dans de tout autres conditions cette fois et cela avait quelque chose de beaucoup plus rassurant.

« Bonjour Koichi, je venais te voir pour ce dont tu m’as parlé l’autre fois. » Lui dit-il en examinant son visage. Il avait quelque chose plaisant et le voir mettait Keiya d’encore meilleure humeur que d’habitude. « Si tu veux toujours me devoir cette dette bien sûr, j’ai enfin trouvé ce que je voulais. » Dit-il en aidant le rose à finir de ranger ses livres dans son sac. Il put entendre un raclement de gorge vers la porte et en tournant les yeux il se rendit compte qu’ils étaient les derniers étudiants ici et que Maya commençait à s’impatienter. « Désolé, on s'en va. » Lui expliqua l’ourson en s’inclinant. Il reposa les yeux sur Koichi et lui emboîta le pas vers la sortie. Ce n’est que dans les couloirs que l’ourson put lui faire face de nouveau. « Est-ce que tu as quelque chose de prévus tout de suite ? Ou ce soir ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 40
Date de naissance : 02/12/1986
Date d'inscription : 22/08/2016
Lieu de naissance : Sur le mont chauve
Emploi/loisirs : Etudiant en dixième année à l'université Walt Disney
Dixième année
Koichi Chernabog
MessageSujet: Re: Tu seras mes ailes | Ft. Koichi Chernabog Mar 19 Déc - 17:58

Tu seras mes ailesKeiya Kuma & Koichi Chernabog

Comme à son habitude, Koichi se place au fond de l'amphithéâtre mais il n'en est pas pour autant moins attentif. Beaucoup d'étudiants se masse au près de sa majesté qui a une mine bien pâle ce soir s'en est presque risible. Aurait-il perdu sa couronne ou a-t-il avalé la cuillère en argent avec laquelle il est né ? Koichi ne supporte pas Noah et à raison. Même en amphi il arrive à attirer l'attention et s'en sort sans la moindre sanction le plus bête serait d'entrer dans son jeu... Le rose ne perd pas plus de temps avec lui et observe les autres étudiants de dernière année se placer dans l'amphithéâtre. Certains ne seront plus ici l'année prochaine... Yuki arrive encore accompagner de sa mère la bonne fée qui l'embrasse bien une bonne vingtaine de fois avant d'enfin le laisser s'en aller. Toki le rapporte immédiatement à Noah qui l'ignore et un autre de sa cours le lui transmet ce qui le fait bien rire et tous le suivent. Toki quand à elle baisse la tête. C'est alors que Ryuuka passe devant le démon qui fronce les sourcils. Depuis qu'il se sert de Chizuru il a encore moins la côte auprès des mauvais étudiants. La sauterelle le fixe pourtant avec un sourire hautain avant de s'asseoir plus loin. Une tornade rouge passe alors à sa suite et il s'agit de Machi qui lui rend quelque chose avant de s'en aller... S'il continu de sécher les cours celui là il va la planter en beauté son année... Mais Koichi ne s'en préoccupe pas vraiment. Maya entre alors dans l'amphithéâtre son téléphone à l'oreille en train d'hurler. Ça doit être Satoshi...

Un petit sourire se dessine sur les lèvres démoniaque du rose quand il repense à cette fameuse soirée. Men-Men ne parvient pas à lâcher sa console portable et c'est le professeur qui lui ordonne au micro de l'amphi son frère toujours à l'autre bout du file... Tatsuya comme à son habitude très discret part se mettre dans les rangs du milieu. Le rose centre alors ses observations sur d'autres étudiants avant que le cours ne commence. Le début tout se passe bien jusqu'à ce que les élèves soient dissiper ce qui arrive rapidement. Koichi s'arrête donc de noter en voyant que Maya s'énerve et va sans doute suspendre son cours durant deux minutes pour faire une réflexion sur le brouhaha présent dans l'amphithéâtre. Le rose s'appuie donc calmement sur son dossier ne laissant rien apparaître sur son visage, la tête légèrement penchée sur le côté. Le rose fait un peu bouger son crayon entre les doigts de sa main droite posé sur la table. En comparant il est vrai qu'il n'y a pas beaucoup de différence entre un amphi de 1ère et de 10ème année... Maya crie alors comme prévu et Noah en profite pour se faire de nouveau voir défiant quasiment le professeur qui n'arrive pas à rétorquer quoi que ce soit. Le rose soupir... C'est vraiment lassant à la longue. Finalement l'heure de la délivrance sonne enfin pour tous les étudiants qui file vitesse grand V. Koichi soupir et se redresse pour finir de ranger ses affaires. Le démon observe son portable et constate qu'il n'a reçu aucun message.

Maya le fixe et lui fait comprendre que comme les autres étudiants il aimerait partir rapidement. Koichi lui fait un sourire et traîne un peu sur son portable juste pour l'embêter un peu. Maya fini par demander aux derniers de ne pas traîner. Finalement le démon range son portable et rassemble ses affaires pour les ranger. Cependant le bruit de la porte qui s'entrouvre fait lever la tête à tous les retardataires. Koichi reconnu alors le petit visage de Keiya qu'il avait failli traumatiser il y a peu. Il lui devait quelque chose et c'est comme si c'était écrit en lettres lumineuses au dessus de sa tête. En effet le plus grand n'aime pas avoir des dettes et préfère toujours rester en dehors des affaires humaines et les observer de loin. Seulement il s'était mêlé de la vie de ce petit ourson et maintenant il devait se racheter pour ça. Le plus jeune constata la présence du rose et vint jusqu'à sa place le sourire aux lèvres. Le voir ainsi rayonnant rassurer un temps soit peu le dixième année qui lui rendit son sourire avec calme mais avec une certaine joie. Keiya salua alors le démon et enchaîna en lui disant qu'il venait le voir pour ce dont ils avaient parlé l'autre fois. Eh ben il perd pas de temps le petit, au moins il sait où il va et cela plaît au plus âgé qui n'aime pas quand les gens tournent autour du pot. Le rose lui sourit et fit un signe de tête positif pour montrer qu'il se souvenait parfaitement. "Je t'écoute." Lui demanda le démon avec un certain calme quand bien même il remarquait l'impatience de Maya qui était de plus en plus grande. L'ourson avoua avoir trouvé ce qu'il voulait si toute fois le démon voulait toujours lui devoir cette dette.

Koichi continuer de ranger ses livres avec l'aide de Keiya le remerciant d'un sourire avant d'écouter sa phrase. Le dixième année s'apprêtait à lui répondre que les dettes sont sacrés et qu'il est évident qu'il fera ce qui est en son pouvoir pour la réaliser mais le professeur de commerce se mît à se racler la gorge pour rappeler sa présence et leur demander de sortir. Le rose avait lever la tête vers son professeur et suspendit son geste un livre dans la main. Son regard était froid et fort. Maya avait tout de même détourné le regard mettant une sucette dans sa bouche. L'ourson s'excusa en s'inclinant en disant qu'ils s'en allaient. Le rose fini de ranger ses affaires les prit et se dirigeant vers la sortie. Une fois à cette dernière, le plus grand laissa le deuxième année sortir en mettant une main dans son dos comme pour le protéger en passant devant Maya qui détourna le regard. Une fois sortit ils allèrent plus loin et Koichi sourit de nouveau à Keiya. "Bien sûr que je vais tenir cette dette, demande moi ce que tu désire." Lui répondit alors le rose laissant le professeur s'éloigner dans les couloirs une fois la porte fermé.

Le plus jeune demanda si le rose avait quelque chose de prévu tout de suite ou ce soir. Le dixième année ne réfléchis pas longtemps avant de répondre. "Non je n'ai rien de prévu je suis libre comme l'air ce soir." Lui avoua t-il avant de planter de nouveau ses yeux dans ceux du brun. Il était curieux de savoir ce que voulait lui demander le plus jeune. Cela l'intrigué grandement en réalité. "Pourquoi ? " Termina le plus grand pour savoir qu'elle était cette dette si mystérieuse... Pleins d'idées passèrent par la tête du rose mais il est vrai que savoir ce que désir l'ourson est très intriguant.

©️ Lady
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 43
Date de naissance : 30/05/1994
Date d'inscription : 26/03/2017
Lieu de naissance : Montagnes enneigées
Emploi/loisirs : Etudiant en deuxième année à l'université Walt Disney
Deuxième année
Keiya Kuma
MessageSujet: Re: Tu seras mes ailes | Ft. Koichi Chernabog Dim 31 Déc - 14:11
Tu seras mes ailes
Nom du joueur 1
Koichi Chernabog
« Fils de Chernabog »
Nom du joueur 2
Keiya Kuma
« Fils de Koda Kuma »
Dans sa précipitation naturelle le plus jeune n’avait pas vraiment remarqué qu’il s’était un peu précipiter sur la dette que lui devait le plus âgé. Il aurait pu aller un peu moins vite en besogne mais il avait une idée tellement belle en tête qu’il n’avait pas pu attendre pour le lui demander. Regardant le ciel au coucher du soleil tous les soirs il ne pouvait s’imaginer le regarder avec quelqu’un d’autre … Même s’il s’était précipité le plus grand avait ce sourire en coin que l’ourson avait vu certaines fois quand il était avec les autres mauvais étudiants. Il ne faisait pas plus attention que ça à l’époque mais depuis une semaine quand il le croisait il hésitait à aller le voir … A la fin des cours il se disait qu’il serait seul au moins … Il n’avait pas tellement envie que tout le monde entende ce qu’il avait à lui proposer … Koichi ponctua son sourire d’un petit "je t’écoute" lui laissant ainsi la parole … Keiya tritura ses doigts et prit une bonne inspiration pour parler car du courage il lui en fallait pour parler de ça … Mais avant qu’il n’ait pu le faire, il entendit Maya se racler la gorge derrière. En se tournant il remarqua que l’enseignant avait l’air assez presser de partir … Sans doute son dernier cours de la journée et il n’avait qu’une envie c’était de rentrer chez lui. Toujours avec son habituelle sucette à la fraise qu’il fourra dans sa bouche en détournant le regard.

Par respect l’ourson s’inclina en s’excusant auprès de Maya en lui disant qu’ils s’en allaient. Après avoir aidé le plus grand à ranger ses affaires dans son sac, les deux étudiants se dirigèrent vers la sortie de l’amphi. Keiya inclina la tête en passant près de Maya pour s’excuser une nouvelle fois et fut légèrement surprit de sentir la main de Koichi dans son dos. Le jeune ourson tourna le visage dans sa direction la bouche légèrement entrouverte en fixant son regard dans celui du rose un instant. Il comprit qu’il fallait maintenant y aller et finit par se remettre en marche pour se diriger vers le fond du couloir afin que Maya puisse fermer la salle et partir. Le blond regarda une dernière fois dans leur direction avant de partir dans le sens opposé. Une fois seuls, Keiya se concentra de nouveau sur le rose qui lui annonça qu’il comptait bien honoré sa dette et que le plus jeune lui demande ce qu’il voulait. Le plus jeune des deux étudiants préférait tout de même demander si Koichi avait quelque chose de prévus ce soir et à la grande joie de Keiya, le rose lui répondit qu’il était libre comme l’air. En effet c’était le bon terme à adopter pour ce que comptait lui demander le jeune ours. Cela le fit sourire de bonheur mais il le perdit bien vite lorsque le démon lui demanda pourquoi. Le dire était une autre histoire, il fallait oser lui demander quelque chose comme ça …

Le penser et en parler était deux choses vraiment différentes, maintenant qu’il avait commencé à le brancher il allait falloir le dire … Keiya regarda autour d’eux pour être sûr que personne ne passe par là ou qu’un des amis de Koichi ne vienne les interrompre … Un rêve si beau qui pourrait sans doute bien se réaliser et pas avec n’importe qui. Si beaucoup disent que vivre dans les contes de fées était un désavantage car on ne savait pas à quoi s’attendre de la vie réelle, Keiya voulait continuer d’aller plus loin dans ce merveilleux songe. Le brun finit par se lancer en se frottant l’arrière de la tête.

« Eh ben en fait … » Commença l’ourson en ne sachant pas trop par où commencer … « J’ai toujours rêvé de pouvoir voir l’univers, voir la terre vu du ciel tu vois … Je me demandais si ça te dérangeait de m’emmener faire un tour parmi les nuages ? » Comment dire ça de manière plus poétique ? « Tu as des ailes magnifiques … Je les ais trouver vraiment sublimes … Je me demandais si on pouvait faire une balade aérienne ensemble … Enfin s’envoler tous les deux … Non faire un tour dans les airs plutôt … » Comment dire cela sans que ça semble étrange ? Il avait envie de monter vers le ciel au soleil couchant, il aurait pu le demander à n’importe quel bon étudiant qui a des ailes mais c’est avec Koichi qu’il avait envie de s’approcher du soleil. « Si cela ne te dérange pas et ne te demande pas trop d’effort bien entendu … » Il ne voulait pas que cela soit éprouvant physiquement ou même pour ses pouvoirs alors il valait mieux qu’il en soit sûr. De plus cette situation pourrait être réellement fantastique, pour ne pas dire romantique, n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 40
Date de naissance : 02/12/1986
Date d'inscription : 22/08/2016
Lieu de naissance : Sur le mont chauve
Emploi/loisirs : Etudiant en dixième année à l'université Walt Disney
Dixième année
Koichi Chernabog
MessageSujet: Re: Tu seras mes ailes | Ft. Koichi Chernabog Mer 3 Jan - 15:51

Tu seras mes ailesKeiya Kuma & Koichi Chernabog

Koichi avait eut la surprise de voir Keiya lui rendre visite à la fin de son cour et ce dernier venait lui parler de la dette qu'il avait. Le rose lui confia qu'il l'écoutait avec un petit sourire, avant d'observer l'ourson hésiter et son sourire doux en coin se fit plus amusé. Le voir dans un état pareil était mignon et amusant. Mais Maya coupa court à la scène ce qui eut pour effet de faire s'énerver un peu le démon de la nuit qui le fit comprendre d'un regard. Les deux étudiant sortirent de l'amphi et Koichi mit sa main dans le dos du plus jeune un peu en protection. Le petit ourson tourna un visage un peu surprit adorable et lorsque le rose le remarqua il mit de côté son regard noir pour le remplacer par un regard tendre. Finalement les deux étudiant allèrent plus loin dans le couloir pour discuter loin des oreilles indiscrètes du professeur qui partit assez rapidement une fois l’amphithéâtre verrouillé. Le démon lui confia alors qu'il était pour lui évident qu'il remplisse sa dette et lui demanda ce qu'il désirait. La curiosité rongeait peu à peu le plus grand. Le plus jeune lui demanda s'il était libre ce soir et la réponse du dixième année n'était pas difficile et ne mit d'ailleurs pas longtemps à venir. La réponse du rose sembla ravir le deuxième année, ce qui fit se poser encore plus de questions au mauvais étudiant. Ce dernier ne voyant pas sa réponse venir demanda au plus jeune pourquoi lui demandait-il cela, l'incitant ainsi à lui dire ce qu'il attendait de lui.

L'ourson perdit son sourire et le démon se posa encore plus de questions fixant le jeune homme avec intensité et un légers sourire en coin. Keiya observa autour si personne n'arrivait mais le démon se disait que Chizuru ne devait pas être loin et observer comme à son habitude et n'en perdre aucune miette. Mais mieux vaut ne pas le dire au plus jeune cela risquerait de le couper dans son élan... De toute façon le dixième année n'a rien à cacher. Le plus jeune paru gêné et se frotta même l'arrière de la tête et le rose pencha un peu la tête sur le côté avant de l'inciter d'un regard à poursuivre. Il restait cependant calme et silencieux observant le jeune homme. Ce dernier finit par confier que cela faisait un moment qu'il rêvait de s'envoler... Il lui demanda alors de l'emmener dans les airs... Le rose analysa la requête intéressait. C'est une des plus belles demandes qu'on lui ai jamais fait en des siècles d’existence. Mais pourquoi lui demander cela à lui et pas un autre étudiant capable de voler ? Surtout un mauvais étudiant ? Le rose mit ses questions de côté et s’apprêta à répondre avec calme au jeune ourson mais ce dernier reprit la parole. Il confia que Koichi avait des ailes magnifique et ajouta qu'il les a trouvé sublimes. Cette information surprit le démon qui trouvait ses ailes puissantes et indestructibles mais oh combien immondes comparait à celle de Tatsuya ou encore Luca... Mais le rose ne s'en ai jamais plaint car elles sont immenses et robustes lui offrant un bouclier et un boost de vitesse inestimable. Mais il n'aurait jamais pensé que qui que ce soit puisse s'y intéresser... Mais le dixième année n'eut point le temps de s'exprimer que Keiya poursuivit s'y reprenant à trois fois pour lui dire qu'il désirait que tous deux passe du temps ensemble parmi les nuages et inondés des dernières lueurs orangées du soleil couchant. Rien que tous les deux loin de tout...

Tout cela semblait très romantique mais l'idée ne repoussait pas le démon pour autant. Il ne fallait cependant pas trop faire de plan sur la comète, il est aussi possible que le plus jeune veuille un peu s’isoler de façon magique, oublier ses problèmes et comptait sur le froid et silencieux démon pour ne pas le déranger ou se faire des idées. Seulement manque de chance, le rose se faisait des idées car cela faisait un petit moment qu'il côtoie les humains et rien n'est une coïncidence avec eux. Parfois ils arrivent à se convaincre eux-même que c'est le cas mais inconsciemment il n'en est rien... Koichi prit quelques secondes calmes pour analyser la situation et réfléchir à comment réagir. Que voulait le mystérieux démon en réalité ? Ne pas se prendre la tête pour l'instant... Donc il garda cette information dans un coin de sa tête et garda son petit sourire en coin. En tout cas sans savoir pourquoi cela lui faisait plaisir. Le plus jeune ajouta qu'il ne voulait pas que cela lui prenne de l'énergie pour autant. Le rose hocha doucement la tête. « Ne t'en fais pas c'est bon pour moi... Car c'est au crépuscule que mes pouvoirs se développent le plus et me rendent que plus puissant. » Lui répondit le plus grand. « Je suis flatter de ce que tu pense de mes ailes même si cela m'étonne un peu. » Sourit le plus grand en passant derrière le plus jeune.

Le dixième année se pencha à l'oreille de l'ourson. « Mais depuis quand le petit ourson a des penchant pour les infractions ? » Lui susurra le rose avec un sourire. « Il est interdit normalement de faire usage de la magie ou de toute particularité en dehors des cours. Mais il est trop tard j'accepte ta requête. Allons-y. » Lui répondit rapidement le rose en lui prenant le poignet avant de l’entraîner à sa suite. Le démon ne voulait pas que le plus jeune se dérobe quelque part il avait envie de faire cette petite ballade et l'idée de la faire avec Keiya ne le dérangeait pas du tout. Le plus grand alla sur son perchoir préféré autrement dit le toit de l'université. Koichi eut un sourire en se tournant vers le plus jeune. La lueur du soleil couchant plonger la scène dans une belle couleur, de plus le vent agitait leur cheveux avec douceur. Parfait il pourra encore plus plané avec un vent pareil. Les conditions de vols étaient parfaites. Le rose étendit un peu ses bras profitant de l'air frais caressant son visage et le soleil qui disparaît le rendant plus fort. Si son père est un démon de minuit, lui est un démon du crépuscule. Cette ballade allait sans doute le faire encore plus adorer le crépuscule il le sentait. Le rose sortit alors ses puissantes ailes sombres en fixant de nouveau le plus jeune avant de lui tendre la main. Il comptait bien choisir leur itinéraire pour ce joli voyage. Une belle aventure et découverte attendait le jeune ourson. Le rose prit la douce main du plus jeune et l'attira à lui le prenant dans ses bras et refermant ses ailes autour d'eux. « Prêt à t'envoler à mes côté ? » Lui demanda t-il en le resserrant un peu contre lui et en déployant ses ailes derrière son dos laissant les derniers rayons rouges orangés les redessiner avec beauté. Ainsi déployées elles étaient si impressionnantes.

Échauffant ses ailes le rose les fit bouger et produisit des impulsions d'air. Le dixième année prit alors la taille de Keiya et le souleva doucement. « Prêt ? » Lui demanda une dernière fois le plus grand pour qu'il lui confirme qu'il ne changerait pas d'avis. En tout cas Koichi avait envie de laisser ses ailes danser avec le vent et les emmener loin de tout, parmi les étoiles et rester serré contre l'ourson sans vraiment savoir pourquoi. Mais il voulait voir les étoiles du ciel dans les jolis yeux de Keiya...

©️ Lady
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 43
Date de naissance : 30/05/1994
Date d'inscription : 26/03/2017
Lieu de naissance : Montagnes enneigées
Emploi/loisirs : Etudiant en deuxième année à l'université Walt Disney
Deuxième année
Keiya Kuma
MessageSujet: Re: Tu seras mes ailes | Ft. Koichi Chernabog Lun 19 Fév - 17:08
Tu seras mes ailes
Nom du joueur 1
Koichi Chernabog
« Fils de Chernabog »
Nom du joueur 2
Keiya Kuma
« Fils de Koda Kuma »
Il était conscient que sa requête puisse paraître des plus étranges, il était temps de se poser des questions quant à l’attirance du petit ourson envers le démon … Quant à ce qui est de pouvoir supporter son poids dans les airs … Bien sûr il n’était pas si gros mais c’était sans doute difficile de transporter un homme avec soit quand on vole de ses propres ailes. Ainsi il préférait demander si cela ne gênait pas le rose et surtout si l’idée ne lui déplaisait pas. Cela faisait une semaine et plusieurs jours qu’il y pensait depuis sa rencontre avec lui, qui ne s’était pas passé dans les meilleures conditions, mais il comptait bien rattraper cet erreur en lui proposant une balade aérienne rien que tous les deux. Et pourquoi Koichi d’ailleurs ? Il avait également rencontré Chizuru et Tsuzuku ce même jour, mais il préférait sans doute la présence protectrice du démon … Il avait une préférence pour lui c’était évident mais il n’avait pas vraiment prit le temps de réfléchir pour quelle raison … La réponse du plus âgé sembla ravir l’ourson qui afficha un sourire suite au consentement de Koichi. Ce dernier lui expliqua que ses pouvoirs se développaient au crépuscule, cela voulait dire qu’il avait bien choisis le moment pour le lui demander. Le rose poursuivit en disant qu’il était flatté de voir ce qu’il pensait de ses ailes lui faisant se gratter l’arrière de la tête avec un peu de gêne.

« En effet, je les aimes beaucoup, tu en as de la chance. » Lui avoua Keiya en lui servant un sourire adorable. C’est alors que Koichi se pencha à son oreille faisant s’immobiliser le plus jeune stupéfait qu’il se retrouve aussi proche de son visage. Il lui rappela que faire usage de ses pouvoirs en dehors des cours étaient interdit mais qu’il était maintenant trop tard pour reculer et qu’il avait accepté. « Ah oui ça … » Répliqua-t-il en baissant un peu les yeux. Il avait complètement oublié cette règle à force de ne penser qu’à la balade … « On peut dire que ça ne compte pas vraiment, ça fait partie de toi alors ce n’est pas vraiment être des hors la loi si ? » Demanda l’ourson pour se rassurer un peu.

Keiya n’avait jamais été du genre à transgresser le règlement et n’avait jamais reçus la moindre sanction en deux ans de scolarité, il espérait qu’aujourd’hui ça ne serait pas la première … Il n’y pensait déjà plus lorsque Koichi lui prit le poignet et commença à avancer dans les couloirs en direction des escaliers menant directement au toit. L’ourson ne pouvait s’empêcher de fixer la main du démon entouré à son poignet desservant un léger sourire en levant les yeux vers les cheveux roses de Koichi car ce dernier était de dos et avançait de manière assuré. Au pire si un professeur les questionne ils pourraient expliquer qu’il s’agissait d’une urgence et que le plus grand devait conduire Keiya rapidement au centre-ville ? Le brun fut interrompus dans ses pensées au moment où il passèrent le pas de la porte arrivant sur le toit baignant dans la lueur rouge-orangé du soleil couchant … Une vue imprenable dont le plus jeune ne pouvait se détacher. Un cadre idyllique pour une ballade dans les airs. La silhouette imposante du plus grand était redessinée par le soleil couchant et Keiya profita de la vue avant de courir aux barrières qui sépare la terre ferme des airs dans lesquelles ils allaient plongés d’ici quelque temps. Un sourire ému s’afficha sur le visage de l’ourson avant qu’il ne tourne le visage en direction de Koichi.

« Les conditions de vol vont être parfaites, il n’y a qu’un peu de vent et le soleil est en train de se coucher ! » Fit remarquer le brun qui comptait faire un excellent copilote durant la virer dans les airs.

C’est alors que l’ourson assista à une scène des plus remarquables le faisant se tourner entièrement dans sa direction. Koichi sortit ses grandes ailes sombres faisant refléter le soleil sur les écailles qui les recouvrait. Keiya ne put s’empêcher d’entrouvrir les lèvres face à un tel spectacle. Maintenant qu’il les voyait ainsi déployées elles étaient encore plus belles que dans ses souvenirs … Le plus jeune s’approcha tout de même prudemment face à la puissance du démon en face de lui qui se contentait de le fixer. Tendant une main quelque peu chancelante en direction de ses ailes il y posa doucement sa main pour de nouveau avoir cette sensation qu’il avait eu la veille. Il la laissa glisser le long de la carapace du plus grand avant de reposer les yeux sur le visage de porcelaine de Koichi. Ce dernier tendit la main à Keiya qui après s’être un peu réveiller la prit dans la sienne. En quelques secondes il se retrouva serrer dans ses bras entouré par les puissantes ailes du démon qui lui demanda s’il était prêt à s’envoler avec lui.

« Plus que jamais. » Répondit l’ourson qui malgré l’excitation du décollage ressentait une certaine peur de l’adrénaline et des fourmis courant dans son ventre. Mais la sensation était loin d’être désagréable. « Où va-t-on ? » Demanda Keiya en regardant l’horizon derrière eux se disant que ce voyage allait sans doute être le plus beau qu’il ait pu faire jusqu’à présent. Koichi prit tout de même le temps d’échauffer ses ailes en brassant l’air avec secouant un peu les mèches du plus jeune en tous sens. Le brun profita de cette vision avant le grand saut et entoura la taille du rose plus solidement sentant que le départ était imminent. C’était impressionnant à voir … « Allons-y. » Lui dit-il en souriant. Le deuxième année préféra une meilleure prise et passa ses bras autour du cou du démon sentant ses ailes s’agiter un peu plus. Peu à peu il sentit ses pieds décollés du sol accrochant un peu pour son cou et regardant le sol se dérober de plus en plus sous eux avant qu’ils n’aient pris de la hauteur au-dessus du toit. Son premier réflexe fut de regarder le ciel se rapprocher le faisant sourire de joie de façon incontrôlable. « C’est trop génial ! » S’exclama l’ourson sachant par avance que ce voyage allait être des plus magique …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 40
Date de naissance : 02/12/1986
Date d'inscription : 22/08/2016
Lieu de naissance : Sur le mont chauve
Emploi/loisirs : Etudiant en dixième année à l'université Walt Disney
Dixième année
Koichi Chernabog
MessageSujet: Re: Tu seras mes ailes | Ft. Koichi Chernabog Ven 22 Juin - 21:59

Tu seras mes ailesKeiya Kuma & Koichi Chernabog

Koichi avait écouté la demande du jeune ourson et avait prit la décision d'accéder à sa requête. Puis il lui rappela avec malice l'interdiction de l'université sur l'usage de la magie. Keiya sembla s'en souvenir puis trouva une excuse pour détourner l'interdiction. Cette réaction amusa le rose. Les humains sont tellement divertissants. « J'imagine qu'on peut dire ça. » Affirma le démon avec un sourire. Le plus grand prit avec douceur le poignet du plus jeune effleurant sa douce peau, le menant au toit avec assurance. Le démon poussa la porte menant au toit et laissa Keiya observer le paysage. Ce que fit sans surprise l'ourson en allant vers les remparts qui entourent le toit.

Le plus jeune affirma que les conditions de vol étaient parfaites faisant sourire doucement le plus âgé qui ferma un peu les yeux. Il s'y voyait déjà. Pourquoi cela lui provoquait ce que les humains appellent un sentiment de joie ? Il devrait uste se dire que ce n'était qu'une balade dans les airs rien de plus alors pourquoi cette sensation vient l'assaillir ? Il observa Keiya avec un sourire le voyant se retourner. « Dans ce cas... » lui dit-il et comme pour complété sa phrase, déploya ses ailes. Les yeux de l'ourson brillaient légèrement et en le voyant s'avancer doucement Koichi s'immobilisa tout entier fixant le plus jeune s’avancer vers lui une main tendue. Le démon se tenait droit et eu un sourire en coin. Seuls ses cheveux roses bougeaient doucement au gré du vent qui était doux ce soir. Sa main glissant sur ses écailles le fit doucement frissonner et cette sensation lui plût.

Le démon en profita un peu avant de tendre sa main à l'ourson. Ce dernier sembla sortir de ses songes et prit la main du démon qui l'entoura dans sa carapace protectrice. Il avait eu envie de faire cela sans savoir pourquoi. En effet il avait comme envie de le protéger. Le rose demanda au deuxième année s'il était prêt à quitter la terre ferme. L'ourson lui avoua qu'il l'était plus que jamais faisant sourire le démon qui rouvrit ses ailes. L'ourson demanda où ils iraient. « À peu près partout où il est possible d'aller. » Lui répondit le rose avec un sourire avant de bouger ses ailes pour les échauffer doucement. « Loin de la terre dans le ciel. Ça c'est une certitude. » Lui annonça le plus grand. Le plus jeune eu un sourire et se cramponna à la taille de Koichi qui lui fit un sourire. Keiya demanda à y aller en remettant ses bras autour du cou du démon. Ce dernier donna plusieurs impulsions avec ses grandes ailes, les faisant doucement décoller du sol.

Le démon déposa ses main au creux des hanches de l'ourson. « Accroche toi bien. » Lui demanda t-il en s'élevant de plus en plus sous les derniers rayons du soleil. L'ourson observa le ciel en disant que c'était géniale. Le rose eu un sourire attendrit. Il était si mignon à s'émerveiller ainsi. Le démon donna une forte impulsion vers l'avant pour quitter la sécurité du toit de l'université voyant les jardins du campus d'ici. « Tout va bien tu n'as pas trop peur ? » Lui demanda le rose pour être sûr faisant du surplace au dessus du vide. Il resserra sa prise autour des hanches de l'ourson, l'autre prise du creux de ses hanches n'était là que pour donner l'impulsion nécessaire. Le démon ne voulait pas s'attarder au dessus de l'université à cause des pions qui rôdaient sans doute de ces heures-ci. Le rose sourit au plus jeune et décida de s'éloigner vers le soleil qui se couchait peu à peu. Il resserra l'ourson et donna plusieurs impulsion les faisant planer vers le soleil couchant.

Ils survolèrent la forêt qui s'endormait peu à peu, puis passèrent au dessus de la ville dont le lumières s'allumaient peu à peu. Koichi décida d'aller plus haut en altitude de sorte qu'ils touchent quasiment les nuages. À cette altitude l'air y est plus puissant c'est pourquoi le démon s'inclina le ventre vers la terre. Le démon retourna Keiya avec précaution qu'il soit lui aussi le ventre face à la terre. Les ailes du rose s'étendirent et s'avancèrent un peu pour les protéger du vent. Quelques nuages se glissaient sous eux alors que les derniers rayons du soleil les illuminaient. Koichi se sentait bien et partager ce moment avec l'ourson lui faisait plaisir. Sans vraiment savoir pourquoi mais il faut arrêter de se poser des questions pour l'instant et se les poserait plus tard. Il valait mieux ne pas faire les mêmes erreurs que les humains. En tout cas le rose resserra la taille de l'ourson et posa sa tête sur son épaule profitant de cet instant magique qui était loin d'être terminé.

©️ Lady
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Tu seras mes ailes | Ft. Koichi Chernabog
Revenir en haut Aller en bas

Tu seras mes ailes | Ft. Koichi Chernabog

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Merom Hellren, Ailes sanglantes
» L'un a ses idées, l'autre ses ailes [PV]
» Battement d'ailes d'un aigle... [Libre]
» Quand un ange perd ses ailes → Angel S. Sawyer [Terminé]
» Ailes arrières

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Descendants nouvelle génération :: Amphithéâtres-