Partagez|

Ballade Sylvestre. Ft- Karma Enchanted

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 62
Date de naissance : 15/10/1981
Date d'inscription : 26/03/2017
Lieu de naissance : Petit village Italien
Emploi/loisirs : Assistant social à l'université Walt Disney
Assistant social
Cion Cricket
MessageSujet: Ballade Sylvestre. Ft- Karma Enchanted Dim 22 Oct - 23:16

Ballade Sylvestre      



Avec
Karma Enchanted

▬ Étudiant en troisième année et fils de la reine Narissa.

Cette fois "ça" aller le payer... Il l'empêcher de parler ou de faire quoi que ce soit vis à vis de Karma, de Bidoh, vis à vis de sa vie professionnelle et privée parfois... Il ne lui laisser que les tâches banale ou ingrates et sa vie sentimentale pour pleurer. Bien sûr les problèmes c'était aussi à lui de les régler... Il avait fait la même technique que la dernière fois pour l'épuiser toute la nuit, ça avait l'air de fonctionner alors il ne perdrait pas plus de temps et irait voir Bidoh pour lui expliquer son problème. Mais une fois encore, il ne put le faire à cause de ça qui le tourmenté, lui faisant penser à autres choses en lui donnant diverses envie pressantes à satisfaire, comme manger, boire dormir, faire du sport, fumer et plein d'autres envies... Mais aussi en prenant le contrôle pendant quelques secondes, pour décaler des objets ou le mettre dans des situations stressantes... Et voilà que le soir arriva très vite. Tant pis il annoncerait à Karma en premier, en espérant que ça ne le brise pas plus et qu'il comprenne... Cion prit alors une inspiration et se dirigea vers l'entrée du campus... Il devait vraiment lui dire qu'il courait un danger potentiel. Peut-être devait-il se rendre à la police ou s'enfermer chez lui ? Il aviserait quand il aura prévenu son entourage... Mais quelle boulette... En voulant bien faire le psychanalyste a tout fichu par terre. Cette situation le dérangeait d'ailleurs fortement. Il ne voulait à la base que faire le bien et il a fait tout l'inverse en ayant laisser cette chose entrer dans la vie des autres...

Quel nul alors... Cion ouvrit alors la porte du bâtiment principal pour sortir faisant face à l'entrée du campus au loin. Une silhouette semblait attendre près du portail ouvert... Cela devait être Karma, il devait vraiment l'avertir. Seulement le plus âgé resta figé avant qu'un sourire en coin pervers ne naisse sur ses lèvres. Le psychopathe partit sur le côté d'un pas assuré en fixant le portail. Lorsqu'il voyait des personnes le fixer, il leur lançait un regard à tombé par terre. "Ça" connaissait les avantages physique de Cion et en jouait... Non ses avantages physique puisqu'il s'agit aussi de son corps et que la plus part des choses intéressantes et jolies sur sa personne était un cadeau de "ça". Il arrive que le psychopathe se fasse une nouvelle coiffure ou autre, que Cion découvre en reprenant le contrôle... Pauvre chose. Heureusement pour lui "ça" veut plaire donc il ne fait rien de catastrophique... Le plus grand arriva alors au parking des profs et il se plaça devant une grande moto qu'on aurait dit tout droit sortit de tron. Elle était plutôt impressionnante noire et grise, épaisse un peu sur l'avant s'affinant un peu vers l'arrière laissant les pots d'échappement visible. "Ça" eut un sourire fier. Oui il était fière de sa dernière folie. Après tout il avait fait sentir le besoin de liberté à Cion qui a décidé de le combler grâce à cela. D'un commun accord ce petit bijou fut à eux. Ou à lui plutôt...

Le psychopathe ouvrit le coffre et sortit un casque et sa veste en cuir qu'il mît. Son casque lui allait plutôt bien avec sa visière noir, on ne voyait pas qui il était mais il avait la classe. Il monta alors sur son monstre et démarra. Cion sortit alors du parking et partit sur la route et arriva pile devant le campus et il s'arrêta juste devant Karma. Le psychopathe retira son casque et fit un sourire à son étudiant. Le ténébreux était très beau comme d'habitude mais le voir ainsi enfin en dehors de ce bureau, donnait envie à "ça" de lui faire des tas de choses... Glisser ses mains partout sur son corps, le garder pour lui entouré de file coupant et le moindre mouvement lui provoquerait une coupure. Voir sa jolie joue pale affublé d'une fine marque rouge donnait une grande envie au psychopathe qui trouvait cette image un peu excitante... Il avait aussi envie de le prendre la tout de suite sur sa moto... Enfin bref passons... Le rouge de ses joues ainsi que son regard ne trompaient pas il était heureux mais gêné de le revoir... Il commençait à craquer c'est évident. Le plus grand ouvrit le coffre une nouvelle fois et en sortit une deuxième veste en cuir bien trop grand pour Karma mais c'est pas grave "ça" a crû comprendre qu'il adorait cela. Et un casque qui lui pour le coup était à vu de nez à sa taille. Il fallait faire attention mais ce casque était un des plus petits qu'il possédait. Cion tendit alors les deux à son étudiant.

"Si tu veux bien..." Lui demanda le plus grand dans un sourire séduisant. Le plus âgé descendit alors de sa moto pour se mettre au côté de son étudiant et l'aider à enfiler sa veste le laissant mettre son casque. Le plus grand remonta sur sa moto et fixa Karma pour l'inciter à monter d'un signe de tête. "Accroche toi bien à moi." Lui demanda le plus âgé avec la tête sur le côté pour lui parler. Cion remit son casque et démarra, sentant le plus jeune peu accroché il n'alla pas très vite, juste un petit accout histoire qu'il le constate par lui même. Le plus grand prit alors ses poignets et les entoura autour de son corps les faisant arriver devant lui. Il le fit avec douceur pour ne pas le brusqué et caressa ses mains douces. Le plus grand remit sa main sur le guidon et mît la gomme pour que le plus jeune ne se décroche pas. Le plus grand prit des routes calme et arriva à l'orée de la forêt. Cion descendit et aida le plus jeune à descendre à son tour. Le plus âgé retira son casque et laissa voir son séduisant sourire.

Il rouvrit la banquette arrière et rangea son casque et incita le plus jeune à faire de même. "Ça" referma le coffre et laissa sa moto ainsi. "Tu viens ?" Invita le psychopathe. Ils entrèrent tout d'eux dans la forêt. C'était calme et Cion avançait les mains dans les poches regardant autour de lui puis regardant en direction de Karma. Il avança un peu devant. "Alors comment se passe le travail ?" Demanda t-il en tournant les yeux dans la direction du plus jeune sans pour autant se retourner. "Ça" fini par le faire pour se mettre face à Karma. "Tu te sens à l'aise ?" Lui demanda le plus grand avec le sourire. Il se remit à marcher près de son étudiant. "Tu sais on dit que la forêt est très dense, si on s'enfonce assez on pourrait se perdre. Reste prudent... Mieux reste près de moi." Lui confia son enseignant avec un regard fort. "Bien pour cette séance j'estime en savoir assez sur toi donc on va essayer tout simplement de discuter un peu et pourquoi pas échanger des choses. Je pense qu'il faut que tu change d'air... Tout va bien pour tes études ?" S'enquit un peu le plus grand. Une chose est sûre le brun avait envie d'emmener peu à peu le sujet de la discussion sur des choses moins banales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 99
Date de naissance : 04/04/1994
Date d'inscription : 25/08/2016
Lieu de naissance : Royaume Andalasia
Emploi/loisirs : Etudiant en troisième année à l'université Walt Disney
Troisième année
Karma Enchanted
MessageSujet: Re: Ballade Sylvestre. Ft- Karma Enchanted Lun 23 Oct - 17:41

Ballade SylvestreCion Cricket & Karma Enchanted

Karma avait signalé son absence pour ce dernier jour de cours de la semaine. En effet le brun avait préféré rester dormir dans sa chambre suite à une mauvaise nuit qu’il avait passée. Nausées, maux de tête et bien d’autres symptômes de la maladie. Il ne savait pas ce qu’il avait attrapé et même si ses maux était dût à un quelconque virus. Il n’avait pourtant pas forcément ressentis cela avant la nuit passé et il s’agissait peut-être simplement d’angoisse, il savait que sa séance avait lieu le soir même et pour pouvoir la supporter il lui avait fallu la journée pour se reposer. Préparant son sac pour sortir de la pénombre de sa chambre, le brun se dirigea vers la sortie du bâtiment la tête basse. Il avait eus une semaine entière pour tenter de se recentrer, de se convaincre que la séance passée avait juste été très éprouvante et qu’il n’y avait pas de quoi s’inquiéter vis-à-vis de ses sentiments. Mais même avec tout ça le jeune étudiant n’avait pas réussi à enlever cette angoisse et ce chagrin de son cœur. Serrant les lèvres le ténébreux essaya de relativiser en se disant qu’il allait peut-être demander d’annuler la prochaine séance … Mais une voix lui criait de ne rien faire, se laisser porter quitte à l’amener vers un autre chagrin … Puisque le brun aimait les ténèbres autant s’y laisser plonger. Le mal à la tête de Karma revenait de plus bel, était-ce la fatigue ou la crainte ? Il se voyait sombrer lui-même mais ne faisait rien pour arranger les choses.

L’étudiant parvint enfin au portail séparant le campus de l’extérieur des limites de l’université. Il venait rarement par ici, son regard courrait sur les détails aux alentours quand son regard se posa sur l’arrêt de bus qui le menait habituellement en forêt … Pour son travail il s’y rendait à pied, ce n’était pas si loin de l’université … Alors il associait les transports en commun avec les balades en forêt qu’il faisait … Son cœur se réchauffa un peu à l’idée d’y retourner, mais il ne serait pas seul cette fois … Cette idée l’angoissait … Il venait même à se demander comment serait vêtus Cion aujourd’hui, comment allait-il venir le chercher et surtout qu’allait-il lui faire faire ? Devait-il le prévenir qu’il était tombé "malade" pendant la nuit et de ce fait de ne pas trop le brusquer ? Non … Tant pis il allait assumer, comme à chaque fois. Il avait du mal à respirer ce qui lui paraissait étrange, il regardait l’heure toutes les cinq minutes étant arrivé bien une demi-heure à l’avance … Pourquoi arriver autant à l’avance s’il n’avait pas vraiment envie de faire cette séance ? Parfois il avait l’impression que son esprit était en totale contradiction avec ce qu’il souhaitait réellement … Le regard de l’étudiant scruta l’horizon à la recherche de la silhouette de son psychanalyste à mesure que l’heure approchait … Mais toujours rien … Son cœur se serrait douloureusement en repensant aux nuits de chagrin qu’il avait passée depuis la dernière séance. Il ne voulait pas que cela se reproduise, il ne demandait qu’un peu de repos pour son cerveau et ses yeux pour une fois, il voulait être apaisé sans devoir pleurer pendant des heures jusqu’à tomber de fatigue … Il ne savait pas ce qui serait le pire entre y aller ou se faire poser un lapin, sans doute les deux étaient une torture pour lui, il n’y avait pas de meilleure situation …

C’est alors que son cœur s’arrêta au moment où une moto passa près de lui pour s’arrêter juste en face le faisant légèrement reculer de quelques pas, ne s’attendant pas du tout à cela. Son esprit fit un rapide constat de ce qui était en train de se passer et son cœur bondit à son tour lorsque Cion retira son casque pour montrer son visage au plus jeune. Ce dernier garda la bouche légèrement entrouverte face à cette scène. Ses yeux parcoururent la moto sur laquelle était installer son professeur la trouvant à la pointe de la technologie … Il avait des goûts assez à la mode pour acheter de telles engins et surtout de l’argent … Chose que Karma ne saurait pas s’offrir par exemple … De toute manière ce n’est pas d’une moto qu’il voulait, il n’était pas trop à l’aise avec ces engins, il avait toujours peur qu’il y ait un accident en en voyant une non loin, alors monter dessus … Il ne l’avait jamais fait, ça allait être une sacré première pour lui … Sans dire un mot le plus âgé descendit de son engin pour ouvrir le coffre et en sortir un casque ainsi qu’une veste en cuir qu’il tendit à son étudiant. Le plus jeune resta au départ sans voix en regardant les affaires que lui proposait son enseignant … Ce dernier lui demanda de son accord pour enfiler tout ça le faisant un peu réagir et sortir de sa rêverie. Il ne bougea que quelques secondes plus tard en tendant les bras pour récupérer le casque. Il allait vraiment le faire monter là-dessus ? Il appréhendait un peu mais ça allait … Il enfila alors le casque qu’il attacha maladroitement sous sa gorge et se tourna vers son professeur qui l’aida à enfiler la veste en cuir. Par moment le plus jeune n’arrivait pas à regarder autre chose que les mains de son enseignant qui l’aidait à s’habiller de cette veste beaucoup trop grande pour lui. Ses mains rentraient entièrement dans les manches et le plus jeune se sentit un peu plus à l’aise emmitoufler ainsi.

Il était indéniable que le plus âgé avait une classe sans pareil avec ce casque et ce style ainsi posé sur sa moto sur laquelle il venait juste de remonter … Le plus jeune pressa ses mains enfouit dans les manches de cuire sur le haut de sa veste regardant Cion lui faire un signe de tête pour monter. Karma s’approcha alors du véhicule montant dessus comme on monte à cheval ayant la pure habitude de par ses origines. Seulement il eut un petit temps de blocage durant lequel il analysa la situation … Il allait devoir se tenir à son enseignant ? Son sang ne fit qu’un tour et un grand frisson le parcourut le faisant se sentir comme la semaine passée dans ce bureau … Non ça n’allait pas recommencer, le plus jeune le refusait … Karma décida alors de s’accrocher à la selle de la moto s’agrippant au possible pour ne pas tomber au démarrage de l’engin. Mais Cion lui demanda de s’accrocher à lui faisant un peu trembler la main qu’il retira de la selle pour à peine l’apposer contre la hanche de son enseignant. Il pinça ses lèvres sentant son cœur se serrer toujours plus fort … Il espérait ne pas avoir à pleurer devant son enseignant, il avait horreur qu’on le voit verser des larmes … Sa respiration fut comme bloquer à nouveau et une drôle de sensation le traversa lorsque Cion démarra le moteur, faisant vrombir sa moto. Karma ne savait plus très bien si les tremblements qu’il avait lui appartenait ou si c’était tout simplement le véhicule qui le secouait un peu mais il ne se sentait pas des plus à l’aise … Et si quelqu’un le voyait ?

Mais rien ne se passa de cette façon, la moto démarra s’engageant sur le route en direction du sud de l’île, la même trajectoire que prenait son bus de ce qu’il s’en souvenait. Le brun regarda les paysages autour de lui se changer peu à peu lorsqu’ils se rapprochèrent de la partie naturelle de l’île faisant sauter son cœur, il n’avait plus ressentis ce bonheur depuis un petit moment et il en oubliait presque son angoisse … Mais c’est alors que la moto accéléra un peu le sortant de ses pensées et faisant agripper sa main à la veste de son enseignant de peur de tomber … Son cœur se mit à battre à toute allure en sentant la main gantée de son enseignant lui prendre la sienne pour la lui mettre autour de sa taille faisant de même avec la deuxième. Le plus jeune mordit sa lèvre en voyant que ses bras entouraient maintenant la taille de son enseignant … Ce dernier fit aller sa moto à pleine vitesse faisant resserrer les bras du ténébreux autour de lui tandis que son cœur explosait littéralement dans sa poitrine faisant répercuter sa course folle contre le dos de Cion. L’effet de ce petit cœur qui bat contre soi allait sans doute l’alarmer mais ce n’est pas à cela que pensait Karma en premier lieu, il essayait surtout de ne pas tomber, les conséquences seraient catastrophiques … Le plus jeune glissait un peu du siège avec la vitesse et son bassin vint se coller au postérieur de son enseignant durant la course et ça en revanche le ténébreux le remarqua parfaitement … Il se recula autant qu’il put serrant un peu son torse contre le dos de Cion pour pouvoir se remettre correctement. Il gesticulait beaucoup et son angoisse revenait peu à peu, il essayait de se calmer autant que possible mais à l’allure à laquelle ils allaient et la situation dans laquelle ils se trouvaient tous les deux ne le lui permettait pas réellement …

Il crut sentir la main du plus grand effleurer un peu la sienne déclenchant un frisson qui secoua son corps contre celui du plus grand. Ses mains se resserrèrent alors sur le cuir de la veste de Cion se crispant un peu de cette réaction de son corps et celle de son enseignant. Il oscillait entre se détendre et avoir peur, il ne savait plus vraiment où donner de la tête mais à la fin il n’avait plus la force de vérifier qu’ils ne se rapprochent pas trop et laissa ainsi son corps se coller à celui du psychanalyste essayant de chercher la forêt du regard pour se détendre. Ils ne tardèrent pas à arriver à l’orée du bois quand Cion coupa le moteur faisant retomber le silence. Les sons des oiseaux et de la forêt agitèrent le plus jeune qui descendit presque immédiatement après le plus grand pour admirer ces grands arbres qui lui tendaient les bras … Tandis qu’il retirait le casque de sa tête, son visage ne lâcha pas cette grande étendue de verdure des yeux, le ténébreux était comme fasciné par ce qu’il avait en face de lui … Il commençait à ressentir la joie de revenir qu’il attendait depuis un moment se disant que cela lui auras apporter un peu de bonheur … Machinalement il enleva sa veste et rangea le tout dans le coffre que le plus grand venait d’ouvrir. Mais il ne laissa pas plus de quelques secondes son regard détacher de la forêt, il le replongea dans cette verdure immédiatement essayant de chercher des détails qu’il aurait oublié comme il le faisait à chaque fois.

C’est la voix de son enseignant qui le sortit de sa rêverie le faisant tourner le visage en direction de Cion qui lui demanda de le suivre. Sans attendre plus longtemps l’étudiant s’exécuta et lui emboîta le pas s’enfonçant enfin dans la forêt. Son regard courrait de part en part de cette forêt luxuriante faisant attention aux moindres de ses pas comme pour graver ce moment dans sa mémoire. Le psychanalyste lui demanda alors comment se passait le travail le sortant une nouvelle fois de son investigation des lieux. Il referma les lèvres et posa alors les yeux sur l’analyste.

« Ça se passe … » Répondit simplement le ténébreux qui se disait qu’il allait devoir y retourner le lendemain … « Je fais beaucoup de dessin pour le tatoueur et il m’a dit que je pourrais m’exercer réellement à partir de demain … » Cela l’angoissait, sur une feuille de papier ce n’était pas grave de se tromper, mais sous la peau d’une personne c’était indélébile … C’est alors que ses yeux se plongèrent dans ceux de Cion quand ce dernier se tourna vers lui en lui demandant s’il était à l’aise … Son ventre recommençait à faire des siennes … Les douleurs de cette nuit revenaient et il posa mécaniquement une de ses mains sur son ventre. « Oui, ça va … » Mentit un peu le ténébreux pour répondre à sa question ressentant une nouvelle fois le stresse …

Pourquoi fallait-il que ces sensations désagréables réapparaissent quand il venait de commencer son périple dans la forêt ? Cion se posta à côté de lui en l’avertissant qu’il fallait rester prudent car la forêt était dense et qu’ils pourraient s’y perdre s’ils s’y enfonçaient trop … Karma donna un à-coup positif de tête pour bien lui faire comprendre qu’il allait faire attention. Même si s’enfoncer toujours plus ne le dérangerait pas. Dans ses rêves un peu fou il s’imaginait perdu en forêt et devoir y vivre, un magnifique rêve bien sûr impossible … Il enfouit un peu plus ses mains dans ses manches qu’il tira un peu, à croire qu’il étirait son pull pour le faire exprès. Il se sentait mieux ainsi et c’est pour cette raison qu’il prenait toujours la taille au-dessus quand il allait refaire son stock de vêtements pour les prochaines saisons. Cion lui proposa de discuter un peu pour cette séance estimant en savoir assez sur le plus jeune pour changer de sujet … Il lui demanda si les études se passaient bien. Karma haussa un peu les épaules ne sachant pas s’il devait se plaindre de ses résultats ou en être fier, il était dans la moyenne disons …

« Je pense oui, aucun enseignant ne m’a reprocher quoi que ce soit, je suppose que ça va … » Lui dit-il en tournant le regard en direction de la forêt où il n’y avait aucun sentier, aucun chemin à suivre comme ici, se perdre en pleine nature jusqu’à la limite d’un petit ruisseau tranquille … Karma osa un regard en direction de Cion pour le détailler un instant. Mais au moment où le plus grand reposa les yeux sur lui Karma détourna immédiatement le regard ailleurs. Il ne se sentait pas bien et la forêt ne suffisait pas à remédier à ça … Même en se concentrant sur les sons de la nature le brun n’arrivait pas à s’apaiser. Il apposa sa main à son ventre et appuya de plus en plus fort pour calmer la douleur qui y faisait rage. « On va s’installer à un endroit particulier ou on vas marcher durant toute l’heure jusqu’à ce que vous me rameniez ? » Karma voulait au moins connaître le programme histoire de savoir à quoi s’attendre et s’y préparer …

©️ Lady
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 62
Date de naissance : 15/10/1981
Date d'inscription : 26/03/2017
Lieu de naissance : Petit village Italien
Emploi/loisirs : Assistant social à l'université Walt Disney
Assistant social
Cion Cricket
MessageSujet: Re: Ballade Sylvestre. Ft- Karma Enchanted Jeu 26 Oct - 19:15

Ballade Sylvestre      



Avec
Karma Enchanted

▬ Étudiant en troisième année et fils de la reine Narissa.
Cette fois ça y est son piège se refermerait sur sa proie et Cion n'y pourrait rien... Quand le plus grand arriva en moto le plus jeune avait l'air surprit. Et encore il a pas encore vu l'engin que "ça" à entre les cuisses il sera servit le petit... Mais il faut se tenir, si le psychopathe fonce trop il risque d'effrayer la brebis et de la perdre à jamais... Non il fallait qu'il se tienne avec l'élégance qu'il a su prendre de Cion. "Ça" invita l'étudiant et le sortit de sa transe. Il avait l'air ailleurs. Peut-être dans sa bulle de confort ou alors il pensait vraiment à lui et c'était un bon point. Un pas de plus vers son cul... Euh cœur... Un pas de plus vers son cœur... "Ça" commence un peu à s'épuiser et perd de plus en plus patience... Cion tente de ne plus lui laisser accès à ses qualités... C'est dangereux il faut un juste milieu. Il est claire que "ça" ne veut plus se retrouver censuré mais il veut au moins réussir ce qu'il entreprend et pour cela il faut quelques qualités... Rien que le fait de savoir ça en est une en soit alors il fallait faire attention. Le plus âgé eut un sourire tendre devant le regard un peu gêné de son étudiant. Il l'habilla de sa veste de cuire et lui fit un léger regard pervers suivit d'un petit sourire. Juste assez pour le charmer un peu. Le plus grand finit de lui attacher la veste et remonta. Il laissa le plus jeune prendre place à son tour. Il montait comme s'il enfourchait un cheval ce qui vit sourire le plus grand mais ce sourire était caché par le casque. "Ça" était plutôt satisfait du trajet. Le cœur du ténébreux battait fort contre son dos le faisant sourire.

Qu'y a-t-il de plus agréable et relaxant qu'une palpitation de l'organe vital, plus apaisant qu'un battement de cœur ? Cion sentit cependant le bassin de l'étudiant contre son postérieur... "Ça" aimait moins par contre... Mais d'un autre côté pourquoi pas ? Le petit sourire pervers du plus grand était bien là. Le pauvre Karma gesticulait beaucoup et ne savait plus comment se mettre. L'analyste fut surpris avant de sourire de nouveau. Le sourire du plus grand devint amusé. Le plus jeune avait l'air de se laisser aller et d'avoir apprécier l'effleurement... Le plus jeune descendit rapidement ce qui ne surprit pas le moins du monde l'analyste. Cela dit c'était tel que le plus grand se demandait si pour attirer son attention il ne devait pas se déguiser en arbre... Non il n'irait pas jusqu'à cette extrême... Cion emmena son étudiant dans les bois et demanda comment se passait son travail. Il lui répondit que ça allait et que bientôt il s'exercerait. "C'est qu'il te fait confiance et que tu dois être doué, c'est très bien. En tout cas tant mieux si ça va toujours." Lui avoua l'analyste avec un sourire en coin. Le plus grand lui demanda alors s'il était à l'aise. Vu la réaction du ténébreux le psychopathe en déduit que non bien que ça bouche dise l'inverse. "Tant mieux." Répondit alors "ça". "Et tu es plus à l'aise en mentant ?" Lui demanda le plus grand avec un sourire taquin. "Ce n'est rien si tu n'es pas à l'aise je comprends tu sais." Et y a de quoi petite brebis... Y a de quoi...

Cion décida alors de discuter un peu. Il lui demanda comment se passait ses études. Karma lui avoua qu'aucun professeur ne lui avait rien reproché donc ça devait aller. Le plus grand hocha un peu la tête avec un sourire. En vrai il s'ennuyait ferme mais il ne fallait pas que la différence avec Cion soit trop flagrante... Mais même le plus jeune manifesta son ennuis en demandant s'ils allaient marcher pendant une heure ou s'ils allaient se poser.... Il ne pouvait pas se contenter de ce qu'il a plutôt que faire chier son monde ? En vrai s'il le viol maintenant et maquille ensuite le crime en suicide ça passe...
Cion regarda Karma avec tendresse. "Disons que j'ai prévu quelque chose, c'est une surprise tu verra." Dit-il alors qu'un sourire se traçait sur son visage... Il est vrai que le tuer tout de suite serait bête même s'il avait le caractère pour se suicider en forêt, il était trop mignon pour s'en débarrasser, mieux valait le garder chez lui à long terme... Le plus grand a donc décidé de jouer un peu en forêt. "On y est presque. Il arrivèrent sur une petite hauteur devant un petit ruisseau se séparant en deux pour venir s'échouer un peu plus bas. Cion avait un sourire en coin et traversa le ruisseau sans se mouiller et aida Karma à traverser.

Il s'installa alors un rondin de bois présent et regarda le plus jeune. "Ne t'en fais pas on ne va pas que discuter. Ça te dis de faire un feu ?" Demanda le plus grand avec un sourire. "En réalité à long terme j'espère que tu es les bases pour pouvoir faire de la survie en forêt sans rien cela pourrait te faire une certaine occupation et te détendre. Après je testerais ton sens de l'orientation." Sourit Cion en observant l'étudiant. "Bien tente de trouver du petit bois, je me charge de préparer le foyer pour le feu." Le psychopathe se mît au travail. Il en faut beaucoup pour ce qu'on veut mais ça vaut la peine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 99
Date de naissance : 04/04/1994
Date d'inscription : 25/08/2016
Lieu de naissance : Royaume Andalasia
Emploi/loisirs : Etudiant en troisième année à l'université Walt Disney
Troisième année
Karma Enchanted
MessageSujet: Re: Ballade Sylvestre. Ft- Karma Enchanted Sam 28 Oct - 16:45

Ballade SylvestreCion Cricket & Karma Enchanted

Grâce à la moto de son aîné, ils parvinrent assez rapidement à l’orée du bois où le plus jeune fut fasciné par toute cette végétation. Un endroit immense et vraiment magnifique, il n’y avait pas à dire, c’était encore plus beau que dans ses souvenirs … Peut être que son amour incommensurable pour la nature le poussait à penser cela, mais il s’y sentait déjà chez lui. Son enseignant ne perdit pas une minute pour lui faire la conversation et se renseigna sur comment cela se passait à son travail. Suite à sa réponse il ajouta que c’est parce qu’il lui faisait sans doute confiance. Quant à la question de se sentir à l’aise … Karma préféra mentir en disant que oui ça allait, ce à quoi l’analyste répondit que c’était tant mieux … Avant d’ajouter par une petite pique qu’il avait compris qu’il mentait … Le ténébreux entrouvrit la bouche avant de regarder Cion d’un air embarrassé et légèrement désolé ne préférant pas nier l’évidence. Le plus jeune aurait dût s’en douter, si le plus grand l’avait cerné jusqu’ici il aurait pu découvrir sans mal qu’il lui mentait … Le plus jeune eut un air un peu désolé pour le plus âgé en inclina un peu la tête espérant qu’il ne lui en veuille pas trop mais il fut soulager de savoir que ce n’était rien, qu’il comprenait. Le plus jeune ne put s’empêcher de demander la suite du programme, savoir s’ils pouvaient s’installer quelque part ou s’ils allaient marcher pendant une heure jusqu’à rentrer à l’université.

Apparemment le plus grand avait prévus quelque chose et il s’agissait d’une surprise. Le ténébreux était plutôt sur la réserve avec les surprises … Disons qu’il a eu plus de mauvaises surprises dans sa vie plutôt que de bonnes, c’est pour cette raison que son opinion se portait plus vers le négatif, mais il était toujours heureux lorsque des bonnes surprises arrivaient comme des miracles. Cion annonça qu’ils étaient bientôt arrivés et le regard du plus jeune parcourut l’horizon pour se poser sur un petit ruisseau non loin de là. Cela allait être leur cadre sans doute et l’ambiance qui y planait lui plaisait plutôt bien … C’était calme, reposant, avec un paysage pareil, ses maux d’estomacs ne seraient qu’un mauvais souvenir … Karma traversa le ruisseau à la suite de l’analyste qui l’aida à enjamber le cours d’eau sans se tremper. Le ténébreux observa le plus grand s’asseoir sur un rondin de bois, ce dernier semblait installé exprès pour l’occasion, on ne pouvait pas rêver mieux comme endroit. Le psychanalyste lui apprit qu’ils n’allaient pas faire que discuter lui demandant son avis pour faire un feu. Le plus jeune opina positivement de la tête, avant il le faisait grâce à la magie, là ce serait l’occasion de tenter à l’ancienne. Le plus âgé lui parla de survie en forêt et de sens de l’orientation, quoi de mieux qu’une forêt pour cela. Karma était ravi d’apprendre cela, il adorait l’idée mais est-ce qu’il aurait de nouveau l’occasion d’y retourner et de mettre en pratique ce qu’il apprendrait ?

Cion le chargea alors d’une mission, récupérer du bois pour le feu tandis que lui aménageait le foyer afin que leur feu soit plus stable et sans doute pour éviter tout accident. Le plus jeune paraissait content de cette tâche, cela ne se voyait pas de l’extérieur mais il avait le pas plus léger et le visage plus apaisé que d’habitude. Il opina positivement de la tête acceptant de s’atteler à cette mission. Lui qui voulait de l’aventure en plein air il allait être servis, de plus il allait pouvoir un peu vagabonder dans les bois … Un peu d’air frais lui ferais du bien et se retrouver un moment seul également. Le brun posa alors son sac au sol près de celui de l’analyste qui préparait déjà les pierres. Karma prit une direction opposé cherchant à s’enfoncer au cœur de la forêt sans non plus trop s’éloigner se rappelant de ce que lui avait dit Cion en arrivant. Le petit brun fit quelques pas une fois au milieu des arbres avant de s’immobiliser et de lever les yeux vers le ciel. Ce silence et cette nature … Il ferma les yeux pour se concentrer sur tous les détails sonores mais également pour sentir la brise caresser son visage. Après une grande inspiration un petit sourire étira le coin de ses lèvres et il se remit en route cherchant le plus de bois qu’il pourrait trouver. Il se contenta de branches plus ou moins épaisses afin de pouvoir tout transporter. Au bout d’un moment ses bras s’emplirent peu à peu d’un petit fagot de bois. Lorsqu’il s’accroupit pour en ramasser une autre, il arrêta son geste lorsqu’il vit un magnifique papillon noir prit dans les filets d’une araignée … Il battait des ailes de toute ses forces sans réussir à se dépêtrer de là …

Le ténébreux eut un peu de peine pour l’insecte et approcha son doigt pour essayer de le dégager de là. Après un minutieux travail le papillon se posa sur son doigt lui permettant de l’observer de plus près. Mais en l’approchant de son visage, l’insecte s’envola immédiatement le laissant ainsi accroupit au milieu de la forêt. Le jeune étudiant soupira regardant l’insecte s’éloigner en resserrant le bois dans ses bras. Ce n’est que quand il le perdit de vue qu’il décida de retourner auprès de Cion, oubliant de ramasser le morceau de bois qu’il comptait récupérer. Le ténébreux regarda le travail de l’analyste, ce dernier avait bien avancé … Il resta un moment à le regarder avant de déposer le bois près de lui espérant que ça fasse l’affaire.

« Est-ce que je dois retourner en chercher ? » Demanda le plus jeune en regardant le visage de Cion. A force de coller son bois contre lui, il n’avait pas remarqué qu’une ou deux fourmis avaient décidées de parcourir ses vêtements grimpant peu à peu sur la gorge et les clavicules de Karma qui ne semblait pas avoir remarqué leur présence. Il s’accroupit près du rondin où était installé Cion regardant ce qu’il était en train de faire. « Ou peut-être que vous avez besoin d’aide pour le foyer ? » Malgré tout le plus jeune prenait cette petite activité à cœur et se sentait un peu mieux qu’en arrivant, la forêt lui faisait du bien et ça se voyait.

©️ Lady
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 62
Date de naissance : 15/10/1981
Date d'inscription : 26/03/2017
Lieu de naissance : Petit village Italien
Emploi/loisirs : Assistant social à l'université Walt Disney
Assistant social
Cion Cricket
MessageSujet: Re: Ballade Sylvestre. Ft- Karma Enchanted Sam 28 Oct - 22:08

Ballade Sylvestre      



Avec
Karma Enchanted

▬ Étudiant en troisième année et fils de la reine Narissa.
"Ça" était fière de lui, il sentait qu'il avait avancé et que sa victoire était proche. Il n'avait jamais été aussi loin dans ses objectifs autant que dans ses plans. Il suivait enfin un plan d'ailleurs... Ils progressèrent plutôt rapidement dans les bois, lui et sa proie. Le plus jeune répondit à ses questions puis lui dit ne pas être gêné mais le plus grand décela le mensonge et lui en fit part. Cela gêna le plus jeune mais Cion le rassura en lui disant que ce n'était rien... En parlant de cela... "Ça" se sentait comme absorber peu à peu par Cion... Il n'était plus si cruel... Mais ce n'est qu'un moment de faiblesse... Bientôt il redeviendra le parfait psychopathe mais ce n'est pas le moment de redevenir pur désir, il fallait de la retenu pour obtenir sa proie. C'est pour ça que tout être humain doit fournir des efforts pour obtenir ce qu'il désir réellement. C'est ce que fait "ça" en se privant d'un peu de liberté contre un peu de savoir faire de Cion. Mais une fois que Karma sera pleinement à lui, il pourra laisser ses fantasmes faire le reste. C'est sûr qu'il ne fallait pas effrayer le plus jeune qui était clairement sur ses gardes.

Le psychologue parla alors de son idée à l'étudiant qui sembla intrigué. Lorsqu'ils arrivèrent Karma sembla apprécier le cadre et le plus grand exposa son idée au plus jeune détaillant ses expressions pour y déceler quelque chose... Le ténébreux acquiesça et sembla apprécier l'idée. Cela ravit le plus grand qui montra un sourire franc et fière étirant ses lèvres. Cion le chargea alors de trouver du bois. Karma acquiesça et le psychanalyste se remit à sa tâche laissant le jeune homme partir. En effet, il lui faisait confiance pour se repérer, il n'était pas bête et n'allait pas partir très loin. De plus "ça" sachant bien traquer ses proies, le retrouverait aisément. L'étudiant posa alors ses affaires aux côtés de celles de Cion avant de partir. Le plus grand se concentra sur son abrite de feu avec un petit sourire en coin et un regard mi-fasciné, mi-concentré.
"Je ne te laisserais pas lui faire le moindre mal." Lui indiqua calment Cion appuyé contre un arbre les bras croisés. "Je n'en doute pas, seulement tu ne pourras rien faire du tout..." Avoua "ça" en prenant les pierres à feu et les préparant. Il leva alors les yeux vers son gentil double arrêtant son mouvement. "Mais je ne doute pas que tu essaiera..." Lui apprit le psychopathe avant de se remettre à sa tâche. Cion fronça les sourcils se décolla de l'arbre et alla vers son double maléfique. "Tu n'y arriveras pas, tu m'entends ?! Laisse le il a assez souffert comme ça." Lui lança t-il.

"Ça" eut un rire amer en faisant des signes négatif de la tête. "Tu crois que je ne le sais pas ? Mais c'est ce qu'on appel dommage collatéral, de plus son ça à lui appréciera tout autant que moi d'être aussi libre... Ou pas... En tout cas laisse moi me concentrer il ne va pas tarder..." Lui indiqua "ça" avant de reprendre sa tâche. "Tu n'es vraiment qu'une ordure !" Lui cria Cion en lui sautant dessus pour le prendre par le col et le traversa se rendant compte que cela se passait dans son esprit... Comme tout humain seul à tendance à se renfermer dans son esprit lorsque vient la solitude... Le rire grave de "ça résonna en observant Cion. "Et toi tu es plus stupide encore que tu en à l'air... Tu as prit de moi pour te précipiter ainsi sans réfléchir ? Je savais que si je me laissais un peu aller tu en profiterai pour te montrer. Mais vas-y fatigue toi comme ça quand Karma sera là il sera entièrement à moi." Lui apprit le psychopathe avant de se remettre à sa tâche calmement. Ce fut alors calme et ce constat élargit le sourire de "ça". Peu de temps après l'étudiant revint. Le plus jeune posa les bouts de bois et le psychanalyste les observa avant de regarder l'étudiant. Ce dernier demanda s'il devait retourner en chercher. Cion allait lui répondre quand il vit les fourmis se baladaient tranquillement. Le plus grand se redressa et le plus jeune demanda s'il faisait le foyer avec lui.

Le psychopathe se tint le menton faisant mine de réfléchir. "Ça ira reste avec moi pour le foyer mais avant..." Le plus grand s'arrêta un instant avant de prendre le bas du tee-shirt de son étudiant pour le tirer à lui et passa son index de son autre main sur la douce peau des clavicules de son élève. Il retira la fourmi et remonta doucement sur la gorge de Karma et retira la deuxième. Il redescendit alors lentement sur les clavicules du jeune homme avec un sourire. "Tu avais des fourmis..." Lui servit-il en le regardant dans les yeux un sourire aux lèvres. Cion s'éloignant un peu et se pencha sur le bois qu'avait rapporté le plus jeune. "Bien tu vas récupérer le bois sec pour cela..." Le plus grand sortit un couteau papillon qu'il ouvrit d'un seul coup. On pourrait croire que "ça" allait faire du mal au ténébreux mais pas du tout et il coupa le tour d'un des bouts de bois ramassé par Karma pour prendre l'intérieur qui était sec. "Tu vas... Faire comme ça." Finit-il en lui montrant. D'un mouvement habile de sa main droite il tourna le couteau entre ses doigts pour tendre le manche au plus jeune. Pourtant Cion est gaucher... En réalité il est à la base ambidextre mais en séparant son esprit une partie avait conservé la main droite et l'autre la gauche c'est aussi à cable que l'on sait dans quel état d'esprit se trouve Cion. En clair que de "ça" ou Cion est au commandes...

Le plus grand sourit à son étudiant et se tourna vers le foyer pour poursuivre. "Si la nature t'aide à te ressourcer, j'espère que ma présence ne t'empêche pas de prendre un peu l'air." Lui sourit le plus grand toujours concentrer sur sa tâche. Il se redressa et se penchant dans le dos de son étudiant pour prendre le début de son bois sec. "J'espère même que je t'apporte quelque chose de plus à tout ça..." Lui sourit le plus grand en se redressant pour retourner vers le foyer. Cion termina enfin son œuvre. "Et voilà rien de mieux qu'un bon feu pour se blottir devant..." Avoue le psychopathe avec un sourire en coin les mains sur les hanches. Il espérait un peu heurter le plus jeune. "Bien quand tu aura terminé tu pourras mettre le bois dans le foyer et je te montrerai comment allumer un deux avec des pierres prévus à cet effet." Sourit le plus grand qui avait hâte de se coller une fois de plus au dos de son étudiant... Il avait beau être sa proie, le psychopathe apprécier ces moments de proximité... Pour l'instant tout va bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 99
Date de naissance : 04/04/1994
Date d'inscription : 25/08/2016
Lieu de naissance : Royaume Andalasia
Emploi/loisirs : Etudiant en troisième année à l'université Walt Disney
Troisième année
Karma Enchanted
MessageSujet: Re: Ballade Sylvestre. Ft- Karma Enchanted Sam 16 Déc - 15:54

Ballade SylvestreCion Cricket & Karma Enchanted

Le fait que le plus grand lui ait demandé d’aller chercher du bois pour le feu dans la forêt lui permettait de se retrouver un peu seul avec lui-même. De réfléchir à sa condition et pouvoir répondre à ses interrogations sur ce qui s’était passé ces derniers temps. Il avait l’impression que son cœur se tordait dans tous les sens un peu comme si tous s’amusait avec en le frictionnant dans tous les sens … Il se demandait s’il le retrouverait encore en bon état après tout ça. Avec le lot d’émotions forte qu’il a eus durant tout ce temps, il ne se souviens pas encore avoir passé de bons moments ou du moins des instants où la tristesse ne l’envahissait pas en tout cas … Il serra machinalement son fagot de bois contre lui en pensant à cela. Il avait décidé de ne pas apporter sa poupée avec lui cette fois-ci, à chaque fois qu’il faisait une virée en dehors de l’école il la laissait dans sa chambre. Elle en sortait rarement d’ailleurs, seulement les jours où il se sentait vraiment au plus mal pour se donner du courage. Mais il devait avouer qu’il se sentait plus fragilisé sans elle. Même si ce n’était qu’une poupée de chiffon elle l’avait toujours accompagnée depuis sa plus tendre enfance et ne l’avait jamais trahi … Comment un objet pourrait trahir ? Tout comme il ne parlera jamais, ne compatira jamais et ne réconforteras pas, Karma se sentait en sécurité même malgré le manque de compagnie humaine …

Quoi qu’il en soit il n’avait que ce fagot dans les bras actuellement et ses songes ne l’aidait pas à se rassurer non plus. Des fourmis ayant élus domicile sur les branches montèrent sur la chemise blanche du ténébreux et virent se logés dans son cou et sur ses clavicules. Il ne les sentit pas vraiment courir sur sa peau et décida qu’il était temps de retourner vers son enseignant qui allait se poser ses questions. Avant de s’approcher, le ténébreux resta derrière les arbres observant le plus grand du fond de la forêt. Il avait l’air concentrer sur ce qu’il faisait, voir même perdu dans ses pensées … Il avait l’air grave et la mine sombre avec ses sourcils froncés, Karma se demandait à quoi il pouvait bien penser … Pour être aussi en colère le brun espérait de tout cœur que ce n’était pas de sa faute … Après tout Cion avait un contrat à respecter, il se devait de s’occuper de lui, et ce même si c’était une perte de temps pour lui … Le ténébreux ne pouvait pas le blâmer, n’importe qui aurait voulus se retrouver n’importe où ailleurs plutôt qu’avec lui … Machinalement le brun resserra les branches contre lui et s’approcha de leur campement improvisé. Karma se stoppa lorsque le plus âgé posa les yeux sur lui et entrouvrit la bouche en le fixant. Il déposa les morceaux de bois en demandant si cela suffisait où s’il devait repartir.

Il n’y en aurait peut-être pas assez pour le feu après tout, il préférait demander au cerveau des opérations, il ne voulait pas prendre des initiatives seul au risque de tout ficher par terre … En voyant le plus âgé se redresser, l’étudiant enchaîna sur une autre question en lui demandant s’il préférait avoir de l’aide pour le foyer. Encore une fois il ne reçut pas de réponse directement et détailla un instant son visage. Il n’arrivait pas vraiment à déterminer ce dont à quoi il pensait mais il semblait en plein réflexion, comme concentrer … Karma avait la tête légèrement redresser, son regard planté directement dans le sien tout en triturant ses manches bien trop longues pour lui. L’analyste finit par lui dire de rester mais coupa sa phrase après lui avoir dire qu’il fallait qu’il fasse quelque chose avant … Karma resta immobile attendant la suite de sa phrase qui ne vint pas. Au lieu de ça le plus âgé le tira à lui par le sweat le laissant un peu surpris par ce geste. Sur le moment la panique c’était emparé de lui et d’autant plus lorsqu’il sentit le doigt de son enseignant glisser sur sa clavicule. Ne pouvant pas réprimer un frisson à cette légère caresse le brun détourna simplement la tête n’ayant pas la force de le faire arrêter son geste. Ce dernier dura quelques secondes qui parurent bien longue pour le plus jeune. Il n’arrivait pas à se concentrer sur autre chose que sur la sensation contre sa gorge et sa peau avant de planter ses yeux dans ceux de Cion une fois que ce dernier lui annonça que c’était pour retirer des fourmis qui se baladaient sur lui.

Karma resserra ses manches en fixant les iris de l’analyste. Il était un peu hébété d’avoir pensé à autre chose ou même d’avoir succombé à la crainte aussi facilement, après tout il s’agissait de l’un de ses enseignants, tout comme Shota pourquoi il chercherait à sortir du droit chemin ? Après cela cette scène sembla s’effacer aussi rapidement qu’elle était apparu … Le plus grand lui donna les directives pour sa prochaine tâche qui consistait à récupérer le bois sec. En le voyant sortir un couteau, Karma ne recula pas pour autant regardant simplement l’exemple offert par Cion avec une certaine curiosité. A croire qu’il trouvait cela tout à fait normal qu’il se balade avec un couteau sur lui de cette manière … Une fois la démonstration faite il lui tendit le manche du couteau de sa main droite … Pourtant il pensait qu’il était droitier ? Ou alors avait-il mal vu durant leurs séances ensemble … Peut-être qu’il était ambidextre aussi … Chacun d’eux retournèrent à leur tâche et le petit brun s’assit sur un des rochers les plus bas autour du futur feu. Il tenta de reproduire le même mouvement que son enseignant ayant du mal à utiliser un couteau. Il en avait déjà eu un entre les mains mais il était bien plus petit et avait eu une tout autre utilité que couper du bois … Il fronça les sourcils en forçant un peu sur le manche du couteau pour retirer l’écorce et les morceaux humides du bois. Lorsque la voix de Cion le sortit de ses pensées lui faisant lever les yeux vers son visage et arrêta net son mouvement. Si cela ne l’embêtait pas qu’il soit là pour prendre l’air ? Il pensait plutôt à l’inverse pour sa part … Karma secoua négativement la tête en reposant ses iris sur le bois.

« Non, cela ne me dérange pas … » Lui avoua le ténébreux en poursuivant sa découpe. « Mais si ma présence vous empêche d’utiliser votre temps à bon escient, vous me l’auriez dit ? » Même s’il était là pour le suivre et que son travail consistait à l’aider, si c’était forcé et que ce n’était pas ce que souhaitait Cion il aimerait le savoir avant de tomber de haut une deuxième fois. Shota c’était déjà la fois de trop … Le plus jeune se figea en sentant le plus grand dans son dos qui se pencha pour récupérer les branches sèches que taillait Karma. Il tourna un peu ses yeux sur le côté en le sentant sans vraiment le voir. L’analyste poursuivit en lui disant qu’il espérait lui apportait quelque chose de bénéfique. « Oui … Je me sens moins étouffé … Je pense … » Disons qu’il avait moins l’impression de suffoquer mais c’était peut-être l’air pure de la forêt aussi …

Les minutes défilèrent et le foyer était enfin achever. Le ténébreux suivit le regard de son enseignant vers sa création. C’est alors que Cion fit une réflexion qui fit tourner les yeux de Karma dans sa direction. Se blottir devant un feu, c’était une idée vraiment belle, dommage que le ténébreux n’avait pas pensé à amener de plaid ou sa poupée de chiffon pour cela … L’étudiant appréciait particulièrement être dans un espace clos et étroit, il s’y sentait plus confortable et en sécurité, alors se recroqueviller ou se blottir devant un feu de camps était l’idée qui plaisait beaucoup au petit brun. Ce dernier posa son menton sur son genou, fourrant le bas de son visage dans ses bras en se resserrant sur lui-même. Oui, Cion à raison ce serait une idée merveilleuse … Mais l’enseignant le sortit de ses songes en lui disant de finir ce qu’il avait entreprit et qu’ensuite il lui apprendrait à allumer un feu avec deux pierres … Le ténébreux émergea un peu en poursuivant sa besogne avec plus ou moins de difficulté et une fois le travail achever il mit les branches sèches au centre du foyer. Il regarda ensuite Cion avec intérêt attendant la suite de ses directives avec une certaine curiosité. C’est sans doute la première fois de sa vie qu’il allumerait un feu sans l’aide d’un briquet … Il avait hâte de voir la suite des activités en se demandant ce qu’ils feraient une fois le feu allumer. Karma fronça un peu les sourcils en levant les yeux vers le ciel. Le soleil commençait à peine à se coucher …

« Un feu ce n’est pas censé être pour la nuit ? » Demanda Karma qui se posait la question de savoir quand est-ce que Cion comptait le ramener … L’internat était fermé à partir d’une certaine heure, il en avait déjà fait les frais et pour un autre enseignant en plus … « Il ne fait pas non plus très froid, c’est juste pour m’apprendre ? » Karma était bien du style à poser questions sur questions et tant qu’il avait quelque chose qui lui trottait dans la tête, il aura toujours des questions à poser …

©️ Lady
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 62
Date de naissance : 15/10/1981
Date d'inscription : 26/03/2017
Lieu de naissance : Petit village Italien
Emploi/loisirs : Assistant social à l'université Walt Disney
Assistant social
Cion Cricket
MessageSujet: Re: Ballade Sylvestre. Ft- Karma Enchanted Dim 17 Déc - 18:52

Ballade Sylvestre      



Avec
Karma Enchanted

▬ Étudiant en troisième année et fils de la reine Narissa.
Karma est adorable avec ses manches trop longues pour lui. L'analyste le savait bien que le jeune homme aimait bien être en sécurité et il le constatait de plus en plus. Le plus grand prit alors le jeune étudiant par le sweat et lui enleva des fourmis en lui caressant doucement les clavicules et la gorge lentement et avec sensualité. Voir son expression de surprise plut au plus âgé. Ce dernier retira alors des fourmis qui s'étaient logés à un endroit tout à fait intéressant de l'anatomie du plus jeune. Sa peau douce et très pâle donne l'envie à "ça" de lui faire des choses immédiatement mais il ne faut pas... Tout le plan serait gâché. Il fallait se concentrer mais ses doigts se baladaient doucement sur la peau douce du mauvais étudiants. Cion prétexta alors que c'était pour enlever les fourmis. Et pour le coup ce n'était pas un mensonge mais c'est vrai qu'il s'agit aussi d'un prétexte pour le tripoter légèrement... L'envie d'écraser les fourmis sur sa gorge et en étaler le sang dessus et le lécher ensuite se présenta à "ça" qui s'apprêtait à le faire mais Cion s'en empêcha et "ça" ne fut pas contre, il aurait été très étrange. Il se ravisa et s'éloignant donc juste après. Les yeux du plus jeune se plantèrent dans ceux de l'analyste qui l'observait avec un regard un peu rieur et sexy à la fois alors que son visage demeurait bien veillant.

"Ça" lui indiqua alors la marche à suivre et le plus jeune semblait perturbé et un peu curieux. Cion sourit et lui montra comment faire lui tendant son couteau ensuite. Il vit parfaitement que le plus jeune ne s'en sortait pas vraiment dans la découpe du bois et c'est pourquoi le plus grand alla derrière lui et lui prit les mains pour lui montrer le mouvement. "Comme ça." Lui indiqua t-il doucement. Alors que le plus jeune s'exécutait les mains chaudes de l'analyste se glissèrent sur celles innocentes du plus jeune. Le professeur s'éloigna alors avec un sourire. "C'est ça." Lui dit-il. Cion notait qu'il avait du mal et que c'était dangereux mais "ça" voulait du sang... Il pensait déjà à lécher les jointures ouvertes de ses mains pleines de sang aller chercher de sa langue les ligament jusqu'à l'os. Pour ensuite penser ses plaies et le faire dormir après avoir couché avec... Cion eut un sourire en coin sadique et reprit un air normal en observant son étudiant préférant s'assurer que sa présence ne le dérange pas. Karma lui répondit que non d'un signe de tête avant d'avouer que non et lui demanda si lui le gênait lui aurait-il dit ? Cion fit mine de réfléchir. "Honnêtement ? Non je ne te l'aurais sans doute pas dit." Dit-il d'un air sérieux avant qu'un adorable sourire ne naisse sur ses lèvres.

"Mais avec la même honnêteté je t'affirme que j'ai l'impression d'utiliser mon temps à bon escient avec toi." Lui sourit-il avant de se mettre dans le dos de l'étudiant et se pencher pour récupérer quelques bouts de bois. C'est alors que le regard du plus jeune se tourna vers le plus âgé sans vraiment réussir à le voir. L'analyste couva son étudiant du regard avec un sourire sexy aux lèvres prêt à se rapprocher encore s'il le fallait. Cion avoua qu'il espérait lui apporter quelque chose de bénéfique. Karma était hésitant dans sa réponse mais avoua néanmoins se sentir moins étouffé. Tant mieux. Cion eut un petit sourire en inclinant légèrement la tête vers l'avant et poursuivit son travail. Le foyer fut alors achever et l'analyste fit une remarque qui sembla plaire à l'étudiant. Se blottir au coin du feu avait l'air de lui plaire. En effet ses yeux s'était illuminaient à cette remarque et s'étaient perdu dans le vide songeur... Le plus grand eut un sourire fier. Le plus grand se reprit et sortit le plus jeune de ses songes en lui disant qu'il allait lui apprendre à allumer un feu. Mais le jeune curieux demanda si un feu n'était pas plus approprié pour la nuit et qu'il ne faisait pas non plus très froid... Il demanda si c'était pour lui apprendre. "En effet déjà pour t'apprendre et dans le cas où on resterait dormir à la belle étoile." Lui apprit enfin l'analyste.

"Ne pense plus à l'université ou quoique ce soit de stressant s'il te plait." Lui demanda le plus grand en observant son élève. "On verra au fur et à mesure d'accord ?" Lui avoua le professeur. "De toute manière je n'habite pas loin dans le pire des cas et sinon étant psychanalyste je peu dire que j'étais en pleine séance avec toi et que je t'ai aidé avec un devoir d'astronomie et que c'était plus simple d'observer les étoiles directement. Donc n'ai aucune inquiétude d'accord ?" Lui apprit le plus âgé et ce n'était pas faux il comptait bien faire observer les étoiles à ce petit... Cion mît alors le bois dans le foyer et observa son étudiant. "Approche." Lui demanda t-il avec un certain charme et un peu de sensualité dans la voix. Il lui fit signe d'un doigt d'ailleurs. Il laissa Karma se mettre près du foyer et le fit s'accroupir en appuyant un peu sur ses épaules. Cion se colla à lui de derrière et lui donna les deux pierres. "Il faut que tu les frotte rapidement entre elles pour que la chaleur se crée et des étincelles en sorte et faire s'embraser le foyer." Lui expliqua l'analyste en lui tenant les mains.

Il le laissa alors faire se mettant accroupie à ses côtés avec un léger sourire pour voir comment se débrouillait son étudiant. Cion eut un sourire en coin. "Tu voudras manger ensuite ou tu n'as pas faim ?" Lui demanda le plus grand qui passerait de suite à l'étape de se blottir devant les flammes. Le plus grand se mît derrière le ténébreux et mît ses lèvres près de son oreille. "Non attends fais plus comme ça." Lui glissa le plus âgé en lui faisant faire le mouvement au début doucement puis avec énergie. Cela créa quelques étincelles et le plus âgé laissa alors le plus jeune faire le reste. En l'observant avec un sourire heureux. Bientôt il sera sien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 99
Date de naissance : 04/04/1994
Date d'inscription : 25/08/2016
Lieu de naissance : Royaume Andalasia
Emploi/loisirs : Etudiant en troisième année à l'université Walt Disney
Troisième année
Karma Enchanted
MessageSujet: Re: Ballade Sylvestre. Ft- Karma Enchanted Lun 18 Déc - 17:52

Ballade SylvestreCion Cricket & Karma Enchanted

Est-ce que son enseignant était vraiment sûr de ce qu’il faisait en lui confiant ce couteau ? En dehors du fait qu’il soit maladroit il pourrait aussi avoir les idées noirs mais étrangement ce n’était pas le cas en ce moment … Il tentait de découper ce bois du mieux possible mais avec pas mal de difficulté … Le brun forçait sur son arme pour retirer les écorces bien accroché et n’avait pas une découpe bien nette. L’effort et l’agacement de ne pas y arriver se voyait sur son visage tandis qu’il appuyait de toutes ses forces sur le manche du couteau. Mais le plus jeune s’arrêta dans son action en sentant et en voyant les grandes mains du plus âgé venir se poser sur les siennes lui indiquant le mouvement à suivre. Cela avait l’air de mieux fonctionner mais Karma n’était concentré qu’à moitié sur l’exemple que lui donnait son enseignant. Il était plus perturbé par ses mains prises au piège dans les siennes. Karma était curieux de savoir ce que l’analyste pensait de ces séances, s’il faisait cela pour son travail ou si cela lui était tout aussi intéressant … Cion lui répondit avec honnêteté qu’il ne lui aurait pas dit si cela le gênait ce que comprenait l’étudiant. C’était cela le secret professionnel … Parfois pour son boulot on est obligé de faire des choses que l’on n’a pas forcément envie … Mais cela ne répondait pas vraiment à sa question en réalité …

La réponse qui suivit semblait le rassuré de manière étrange en sachant qu’il avait l’impression d’utiliser son temps à bon escient avec lui … Pourquoi cela le rassurait tellement ? Il ne savait pas mais il avait comme une pression en moins dans son cœur. Une fois le foyer terminé, une question résidait dans l’esprit du ténébreux, à savoir l’utilité de ce feu au final … Le soleil se couchait à peine et il allait falloir retourner dans cette chambre froide et sombre qu’était la sienne. Celle d’Hiro également mais étant rarement présent il était seul la plupart du temps. Cion lui apprit alors que c’était au cas où ils doivent dormir à la belle étoile. Cette information fit quelque peu se tendre le brun qui se demandait si c’était bien prudent de dormir dans les bois … Il fixa un moment l’analyste qui poursuivit en lui demandant de ne plus penser à l’université ni à quoi que ce soit de stressant. C’était plus facile à dire qu’à faire … Karma avait des études qu’il se devait de réussir ainsi qu’un travail, il ne pouvait pas se permettre de se mettre encore plus dans la merde qu’il ne l’était déjà … Le plus âgé le rassura en lui disant qu’il aurait pu l’aider à réviser l’astronomie en regardant les étoiles et qu’il y avait plein de manière pour que cela passe pour quelque chose de pédagogique auprès des autres enseignants … Karma répondit par un signe positif de la tête à la fin de l’explication du psychanalyste avant de baisser de nouveau les yeux vers les écorces au sol.

Cion lui fit signe en lui sollicitant d’approcher, le brun se redressa donc en frottant ses mains pour retirer les poussières de bois qu’il avait sur les doigts. Plantant ses orbes dans celles de son enseignant, le plus jeune s’avança prudemment en direction du plus grand avant de s’arrêter à quelques centimètres de lui, les mains toujours enfouis dans ses manches. Les mains de Cion se posèrent sur ses épaules pour lui faire comprendre de s’accroupir ce que le ténébreux fut contraint de faire se positionnant en face du foyer tout en le fixant. Lorsqu’il entrouvrit les lèvres pour y aspirer un peu d’air, son regard se perdit un peu dans le vague et ses pensées s’en allèrent ailleurs. Un court laps de temps durant lequel Karma se demandait s’il n’était pas encore en train de se faire avoir … Pourtant il ne pouvait pas empêcher son cœur de tambouriner contre ses côtes lorsque le corps du plus âgé se pressa derrière le sien tendit qu’il lui expliquer comment allumer un feu. Il n’était pas vraiment concentrer sur ce que lui racontait Cion mais plutôt par sa présence contre lui et ses émotions qui lui jouaient encore de mauvais tours …  Karma n’avait pas vraiment comprit que c’était à lui d’essayer de frotter ces pierres lorsque le silence s’éternisa un peu. Il pinça ses lèvres en le réalisa et tenta de créer ces fameuses étincelles sans franc succès … Le plus jeune arrêta peu à peu son mouvement avant de se stopper totalement en baissant la tête. Ses lèvres qui n’avait plus affiché le moindre sourire depuis sa plus tendre enfance se rétractèrent un peu en réalisant que ses relations avaient toujours était comme ces pierres qu’il tentait d’embrasait, si l’étincelle n’apparaissait pas il ne pouvait y avoir de flamme et donc aucun chaleur, toujours le froid et le noir, c’est sans doute la seule chose qu’il connaîtrait … La question de Cion le fit ressurgir à la surface du néant que formaient ses pensées à ce moment-là. Est-ce qu’il avait faim ? L’étudiant mit un certain temps pour réfléchir avant d’opiner négativement de la tête.

« Non merci, je n’ai pas très faim … » Comme d’habitude, sans se mettre vraiment en danger il ne mangeait pas beaucoup dût à son humeur plutôt sombre, un mode de vie auquel s’était habitué son corps qui tenait parfaitement la route depuis toutes ses années. Son manque de moyen financier ne lui permettait pas non plus de manger beaucoup.

Le plus jeune tourna de nouveau ses yeux vers les pierres qu’il tenta de frotter l’une contre l’autre avec plus de force essayant d’allumer cette foutue flamme. Aucune étincelle n’apparut lui faisant perdre de plus en plus patience … Le plus âgé l’arrêta une fois encore en lui montrant le bon mouvement créant ainsi les étincelles entre les deux pierres. Le plus petit reproduisit le mouvement réussissant après plusieurs essais de former une petite flamme. Celle-ci ne dura pas bien longtemps malheureusement lui faisant recommencer depuis le début. Ce garçon n’avait jamais eus de chance et il savait que s’il ne donnait pas le relais à son enseignant, ils n’auraient jamais de feu avant demain. Il tendit alors les pierres au plus grand en baissant les yeux vers ces dernières.

« Je vois comment faire, mais faites-le s’il vous plaît, avec moi ça ne marcheras pas. » Ou du moins ça ne marcherais que le lendemain quand cela n’aurait plus aucune utilité. « Je suis plus doué pour le dessin. » Avoua Karma avant de se retourner vers le foyer pour voir son enseignant à l’œuvre.

©️ Lady
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 62
Date de naissance : 15/10/1981
Date d'inscription : 26/03/2017
Lieu de naissance : Petit village Italien
Emploi/loisirs : Assistant social à l'université Walt Disney
Assistant social
Cion Cricket
MessageSujet: Re: Ballade Sylvestre. Ft- Karma Enchanted Mar 19 Déc - 16:14

Ballade Sylvestre      



Avec
Karma Enchanted

▬ Étudiant en troisième année et fils de la reine Narissa.
Pauvre petite chose. Le voir s'échiner ainsi fait presque de la peine. Il semblait agacé et fatigué. Cion lui vint donc en aide et put sentir les mains du plus jeune perdre de la force. Serait-il en train de s'apercevoir de ce qu'il ressent pour l'analyste ? Acceptait-il enfin cette attirance ? Le plus jeune interrogea alors l'analyste sur ce que lui pensait de cette promenade dans les bois. En fait clairement il lui demandait s'il ne le saoulait pas et ne faisait pas juste ça pour son travail. Cion répondit avec aisance ayant tout de même l'impression de marcher sur des œufs. C'était un peu le cas et "ça" avait envie de tout détruire. Comme d'habitude d'ailleurs mais pas si près du but... Karma posa alors encore des questions. Il se prend sans doute aussi trop la tête... Sans doute dû à ses souffrances, il préfère se méfier pour ne plus souffrir, ce qui est normal.Mais cela constitue aussi une aide pour le plan de "ça". Le ténébreux craquera sans doute une fois qu'il sera emprisonné dans ses bras... À l'abri tout au creux de ses bras... Le plus grand répondit de nouveau en lui demandant de ne pas s'en faire. Plus facile à dire qu'à faire mais c'est assez important pour le laisser aller. Le plus jeune fini par acquiescer et se détendre un peu. Cion lui demanda alors d'essayer d'allumer le feu.

Le plus âgé lui expliqua et comprit ce que ressentait les professeurs quand leurs élèves n'écoutent pas du tout ce qu'ils leur expliquent. Il put cependant sentir son coeur battre plus vite et plus fort surtout... Ce rythme, ce battement l'obsédait. Cion pressa plus son corps contre celui de Karma. L'analyste recula alors en laissant le plus jeune avec les pierres et tenter d'allumer le feu. Durant un petit moment le ténébreux ne parlait pas et tout était calme. Le plus grand en profita pour détailler le visage du jeune étudiant. Ce dernier se mordit la lèvre de honte ja de il constata le calme qui planait autour d'eux. Le plus jeune essaya mais se découragea bien vite et baissa la tête... Il avait l'air de souffrir et se morfondre et cela fait mal... L'analyste coupa court à sa réflexion en lui demandant s'il avait faim. Le mauvaise étudiant répondit que non et le plus grand acquiesça en se disant qu'au moins ils pourraient rester là un moment tous les deux. Il n'a pas faim sans doute parce qu'il est triste... Il faut le sortir de ce cauchemar et vite. À vos ordres... Cion se redressa et alla de nouveau derrière son étudiant pour lui montrer et créa des étincelles. Le plus jeune ne réussit qu'à allumer une petite flamme. Il rendit alors les pierres au plus grand en lui disant qu'avec lui ça ne marcherait pas. Il avoua être plus doué pour le dessin. "Je sais." Lui sourit l'analyste. "Mais tu es doué pour un tas d'autres choses. Le dessin n'est qu'une de tes capacités." Lui confia le plus grand avant de tenter de nouveau de faire ce feu. Ce qu'il fit d'ailleurs.

Le plus âgé frotta les pierres créant des étincelles se posant sur les brindilles et les voyant prendre feu peu à peu l'analyste souffla dessus pour lui donner de l'oxygène et éviter que la flamme ne meurt bougeant quelques branches créant un superbe feu. "Et voilà." Conclu le plus âgé en se tournant vers le ténébreux. "Tu sais quand je te disait qu'il n'y a rien de mieux que de se blottir au coin du feu, je ne mentais pas. En réalité, j'en ai très envie en ce moment même qu'est-ce que tu en dis ?" Lui demanda l'analyste. Il y a bien un moment où il faut passer à l'attaque... Le plus grand s'assit donc devant le feu sur le rondin de bois se trouvant là. Le plus grand posa sa main à coté de lui avant de taper un peu pour faire signe à l'étudiant de prendre place. Une fois exécuté le bras du plus âgé se posa autour des épaules de Karma et le resserra contre lui avec chaleur et un brin de sensualité. "Je me sens un peu mieux à présent et toi ?" Osa lui demander le plus âgé qui avait hâte de déraper avec cette petite brebis et plus personne ne pourra se mettre en travers de son chemin... S'il montre que lui s'intéresse à Karma et qu'il n'est pas du tout contre ce genre de relation tout devrait se dérouler selon le plan...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 99
Date de naissance : 04/04/1994
Date d'inscription : 25/08/2016
Lieu de naissance : Royaume Andalasia
Emploi/loisirs : Etudiant en troisième année à l'université Walt Disney
Troisième année
Karma Enchanted
MessageSujet: Re: Ballade Sylvestre. Ft- Karma Enchanted Mar 19 Déc - 17:17

Ballade SylvestreCion Cricket & Karma Enchanted

Un silence à la fois gênant et relaxant durant lequel le ténébreux réfléchissait à sa situation. Il ne pouvait pas vraiment s’empêcher de se questionner sur ce qui était en train de se produire dans son esprit. La faim n’était pas au rendez-vous ce qu’il expliqua à son enseignant en espérant qu’il n’avait rien prévus pour un quelconque repas. Karma n’avait pas pour habitude de manger le soir si ce n’est grignoter quelques gâteau et encore. Son estomac était comme noué et encore plus en ce moment sans vraiment en connaître la raison. Le ténébreux avait peut-être un organisme fragile qui au moindre bouleversement se déréglait instantanément. Il regardait ce foyer avec l’absence de flamme qu’il aurait dût animer depuis un certain temps maintenant … Et pourtant toujours rien … Il finit par abandonné après que la petite flamme ce soit éteint devant ses yeux. Il tendit les pierres à Cion en lui expliquant qu’il était bien plus doué pour le dessin, ce genre de chose n’était pas pour lui … Le plus grand lui expliqua qu’il était doué pour un tas d’autres choses dans l’espoir peut-être de lui remonter le morale. Karma trouvait cela généreux de sa part mais il savait parfaitement qu’il n’y avait que dans l’art sombre qu’il pouvait s’exprimer et qu’il n’y avait que la peinture ou le dessin qu’il était capable d’accomplir avec succès. Pour le reste ça soldait bien souvent par un échec.

Alors le plus jeune fit silence en observant Cion allumer ce feu. Sans grande surprise le plus âgé y parvint sans bavure sachant parfaitement comment s’y prendre. Toujours assis par terre, il enfouit ses genoux dans son sweat et posa sa tête sur ces derniers, les entourant de ses bras voyant son enseignant à l’œuvre. Les flammes semblaient pousser des brindilles et s’intensifier peu à peu à mesure que le souffle de Cion leur donnait de l’oxygène. Grandissant peu à peu, elles finirent par créer un seul et unique feu immense commençant à réchauffer le visage du plus jeune dont le reflet des flammes dansaient dans ses yeux. Un exploit pour l’étudiant qui n’aurait pas été capable du quart même après des heures. Mais ses enseignements pourraient lui servir plus tard si jamais il en trouve la nécessité. Il regarda le feu crépinier joyeusement dans le foyer qu’ils avaient créé ensemble avant de relever le regard vers son professeur qui avait l’air perdu dans le vague tout en agitant le bois. Cion conclut qu’il avait terminé puis reposa les yeux sur son étudiant qui détourna machinalement les siens. Depuis quelques temps et surtout pour cette séance il avait du mal à le regarder en face. Il ne pouvait plus maintenir son regard et préférait l’observer quand Cion ne regardait pas dans sa direction. Il avait un peu l’impression de se retrouver dans la même situation qu’avec Shota il y a quelques temps … Dans quelle merde il s’était foutu ? Une nouvelle fois son cœur noircit par la solitude et la dégradation de son imagination morbide, s’était perdu seul.

C’est alors que le plus grand déclara qu’il ne mentait pas quand il parlait de se blottir au coin du feu. Karma essayait de regarder dans sa direction sans vraiment fixer son visage et lorsque le psychanalyste déclara qu’il en avait très envie en ce moment en lui demandant son avis. Son cœur manqua un battement comme ranimer par cette question. Pour Karma, il n’y avait pas plusieurs définition de se blottir, ils étaient deux et l’étudiant ne savait pas comment interpréter cette proposition. Mais ses réactions furent plus rapides que son esprit car il opina positivement d’un signe de tête avant qu’il n’ait pu peser le pour et le contre. Avant qu’il n’ait pu trouver les réponses qu’il cherchait et de savoir si cela était une bonne idée étant donné l’état dans lequel il se trouvait … Ce n’est qu’après qu’il se rendit compte qu’il était trop tard pour décliner, mais rien que le fait de refusé lui serrait le cœur. Il avait besoin de proximité et de chaleur humaine dans ses moments de dépressions, un réel besoin de pouvoir au moins une fois ne pas avoir froid dans le noir. Il suivit les mouvements de Cion des yeux et lorsque ce dernier fut assis sur un rondin de bois, il invita Karma à le rejoindre en tapotant la place près de lui. Obéissant à l’invitation silencieuse de son professeur, le ténébreux alla s’installer près de l’analyste sursautant légèrement lorsque son bras vint encercler ses épaules pour le rapprocher de lui.

La sensation était étrange mais également agréable, il avait pour une fois l’impression de compter un peu aux yeux d’une personne même s’il ne connaissait toujours pas les réels motivations du psychanalyste. Il laissa son corps se détendre et se laissa emporter par ce bras autour de ses épaules, collant le côté de son corps à celui de Cion. Un stresse méconnus l’envahit le forçant à enfouir une fois de plus ses mains dans ses manches. Il fourra le tout dans la poche à la l’avant de son sweat en regardant le feu animé juste devant eux. Le plus âgé déclara qu’il se sentait mieux ainsi en lui retournant la question le faisant hésiter un moment. Le seul œil visible de Karma détailla alors le visage de Cion à la lueur du feu qui formait comme des iris dorés sur sa peau. Une image tellement fantastique qu’il aurait pu se croire dans une peinture, une œuvre onirique et non pas la réalité.

« Oui, moi aussi … » Avoua le ténébreux qui détourna le visage de celui de Cion pour à nouveau contempler les flammes. Il se laissa perdre dans ses pensées se demandant combien de temps le plus grand aurait la patience de le garder ainsi contre lui. Il est vrai qu’il finirait par s’en lasser au bout d’un moment ou finir par avoir les muscles engourdit de garder la même position pendant une trop longue durée. « J’ai moins froid comme ça … » Affirma l’étudiant aux cheveux d’ébènes tout en sentant son cœur s’agiter. « Pourquoi vous faites tout ça ? Vous n’êtes pas obliger d’en faire autant et pourtant vous donnez de votre temps libre pour moi … » C’était quelque chose que n’arrivait pas à concevoir le plus jeune, les enseignants devaient tous avoir une vie privé, il était certains que Cion aurait préférer le passer chez lui tranquillement à faire ce qu’il aimait plutôt que de jouer au baby-sitter …

©️ Lady
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 62
Date de naissance : 15/10/1981
Date d'inscription : 26/03/2017
Lieu de naissance : Petit village Italien
Emploi/loisirs : Assistant social à l'université Walt Disney
Assistant social
Cion Cricket
MessageSujet: Re: Ballade Sylvestre. Ft- Karma Enchanted Mar 19 Déc - 23:24

Ballade Sylvestre      



Avec
Karma Enchanted

▬ Étudiant en troisième année et fils de la reine Narissa.
Cion observe l'étudiant qui semble allait de plus en plus mal au fil du temps... Il faut qu'il parvienne à l'aider qu'il le sorte de là... Et c'est ce que "ça" s'évertue à faire... Le sortir de là. Il va tellement apprécier être entre ses griffes... Les flammes dans son regard embué montrait sa détresse et son agitation intérieur. Pourtant le plus âgé savait que ce feu ardent le représentait et que bientôt il calcinerait la chaire blanche et pure de ce cher Karma. Attends juste un peu plus au fin fond des enfers, "ça" va venir te chercher et te remonter à la surface entre ses bras qui représente le néant... Seulement le plus jeune fuit le regard de son enseignant qui commence à y être habitué... C'est un petit timide pour l'instant mais bientôt il changera totalement à l'égard du plus grand, cherchant sa chaleur constamment. Cion rebondit alors sur ce qu'il a dit plus tôt à propos du fait de se blottir devant un bon feu... Il réagit comme hypnotisé et hocha la tête faisant sourire l'analyste de façon obscène. Le plus jeune vint alors docilement s'asseoir aux côtés du plus grand quand ce dernier le lui intima par un geste. L'analyste eut un autre sourire et sentir l'étudiant sursauter lorsqu'il le prit par les épaules l'amusa un peu. Et il faut l'avouer c'est attendrissant... Le pauvre il faut le sauver. Son bras le resserra de manière plus protectrice.

Aucun mal ne doit lui être fait ! Mais c'est bête quand le monstre est déjà à l'intérieur impossible de protéger l'agneau ici présent. L'étreinte resta protectrice mais un brin plus chaleureuse. Il manque vraiment quelque chose pour que tout ceci soit encore plus plaisant... Le plus âgé sentit le mal aise du plus jeune ce qui le flatta un peu. Mais il en voulait toujours plus. Il demanda si Karma n'était pas mieux ainsi. Le jeune étudiant le détailla et Cion en profita pour lui lancer un regard intense l'encourageant à le regarder ainsi et qu'il n'allait pas le manger... Quoi que... Le ténébreux avoua que lui aussi avant de détourner son visage. L'analyste eut un sourire mais dans le fond il n'était pas satisfait car à dire vrai il voulait tout, tout de suite. Chose impossible et que c'est pour cela qu'il accepte quelques barrières dressés par sa partie consciente. Le plus jeune avoua avoir moins froid ainsi faisant sourire "ça". Il est vrai mais les risques de se brûler sont grand... "Alors reste un peu plus proche." Lui demanda l'analyste en resserrant sa prise puis glissant son bras autour de ses bras descendant plus bas que ses épaules allant au niveau de ses côtes.

Karma demanda alors pourquoi il faisait cela... Le plus grand observa le jeune homme avec un sourire. "Je suis loin d'être obligé d'utiliser mon temps libre pour le passer avec toi, ça c'est une certitude. Je le fais parce que j'en ai envie... Tu vois être proche de toi est aussi un peu une thérapie pour moi... En réalité j'aime beaucoup le temps qu'on passe à discuter et pardon d'être aussi franc mais parfois je me surprends à vouloir aller au delà des limites avec toi..." Lui avoua Cion avec une voix toujours assurée. Le plus âgé mît alors deux doigts le menton du plus jeune de façon sensuelle le forçant à le regarder. "En fait Karma je comprendrais si après ça tu ne veux plus me revoir et que je te dégoûte mais ça fait depuis un petit moment que j'ai très envie de faire ça." Lui dit-il en s'approchant avec sensualité et lenteur de son visage. Il posa alors chastement ses lèvres sur les siennes avant de le lâcher doucement. "Si tu veux t'en aller tu n'as qu'un mot à dire et je te ramène à l'université et je te promets que tu n'entendras plus parler de moi..." Lui apprit le psychologue alors qu'en réalité si le plus jeune venait à le repousser ça risquait de finir très mal surtout au beau milieu des bois... Mais Cion était sûr de lui autrement il ne l'aurait pas fait... Mais contraint de l'embrassé... "Ça" trouvait ce concepte horriblement sexy et voulait l'appliquer sur Karma, alors c'est chose fait mais plus tard ça deviendra bien plus chaud et sensuel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 99
Date de naissance : 04/04/1994
Date d'inscription : 25/08/2016
Lieu de naissance : Royaume Andalasia
Emploi/loisirs : Etudiant en troisième année à l'université Walt Disney
Troisième année
Karma Enchanted
MessageSujet: Re: Ballade Sylvestre. Ft- Karma Enchanted Mer 20 Déc - 16:54

Ballade SylvestreCion Cricket & Karma Enchanted

Cela surprenait quelque peu le brun de cette initiative de la part de Cion. Il savait que certains enseignants étaient plus ou moins proches de leurs étudiants mais en ce qui le concerne ça ne lui ait jamais arrivé … Tout est toujours resté parfaitement stable, une relation saine entre professeur et élève. Il en avait entendu des cas à l’université entre enseignants et étudiants et notamment le plus connus ce qui s’est passé avec Yuuki … Pourquoi cette traîné avait réussi à avoir ce que lui a toujours désiré ? Cette idée était remontée au sommet de sa mémoire pendant un petit moment avant que le bras de son enseignant ne le rapproche de lui. Il n’arrivait plus à penser à autre chose que ce qui était en train de se produire actuellement. Même si le brun était perturbé il avoua à son enseignant qu’il était bien ainsi, il fallait l’avouer. Le plus âgé proposa de rester un moment ainsi et plus proche avant de le resserrer contre lui. Le cœur de Karma fit un nouveau bond raisonnant dans tout son être avant qu’il ne baisse la tête et ne la tourne légèrement en direction des jambes de son enseignant. C’est la seule chose qu’il était capable de regarder, l’idée de croiser son regard dans un tel instant était au-dessus de ses forces.

Ce que ne comprenait pas Karma c’est pourquoi faisait-il ça ? Lui que l’on remarquait à peine dans l’ombre, lui qui n’avait jamais eus aucun contact comme celui-ci. Les autres avaient bien de la chance parfois mais ce que se disait le ténébreux c’est que lui, ne le méritait certainement pas et qu’il ne cherchait pas vraiment à ce que de telles choses se produisent … Mais alors comment se faisait-il que ce soit lui dans ses bras en ce moment ? Alors la question de savoir pourquoi il faisait ça lui avait brûlé les lèvres. Le plus grand avoua qu’il ne se forçait pas à passer plus de temps avec lui et que cela représentait aussi une thérapie pour lui. Une réponse qui fit un peu froncer les sourcils de Karma sous l’incompréhension tout en regardant le feu en face de lui. Il s’était immobiliser et son cœur avait cessé de battre comme en apnée durant tout ce temps où Cion parlait. Karma resserra le tissue de son sweat entre ses mains toujours pelotonnées dans ses manches. Ses yeux s’agrandirent avant qu’il ne tourne d’un seul coup le visage en direction du plus grand lorsque celui-ci déclara se surprendre à vouloir dépasser les limites avec lui … De quelles limites il parlait ? Il n’y en avait pas trente-six mille et ça Karma l’avait tout de suite compris … Avait-il réussit quelque chose pour une fois ? Non sans doute pas, même s’il le pensait ça allait forcément mal se terminer … Karma apprendrait que Cion est marié ou qu’il avait juste envie de s’amuser avec un petit étudiant et ça le brun ne pourrait pas supporter un nouveau chagrin d’amour …

« Sensei … » Commença le ténébreux en le regardant dans les yeux ne pouvant s’empêcher de le trouver réellement séduisant … Karma se ressaisit un peu en secouant un peu la tête négativement. « C’est interdit, on va avoir des problèmes … » Expliqua le brun qui espérait que cela suffise pour le convaincre. Karma détourna immédiatement le regard sentant ses joues se réchauffer et cela n’était certainement pas dût au feu de camps … Il sentit deux doigts s’apposés sous son menton le contraignant tourner les yeux vers Cion faisant battre son cœur qu’il aimerait bien s’arracher pour éviter d’avoir mal encore une fois … Le plus jeune tenta de lui faire comprendre en le suppliant du regard mais l’explication qui suivit fit rapidement comprendre au plus jeune que c’était comme si c’était trop tard … Il ne le dégoûteras pas, pour le fait que le plus jeune en a au moins autant envie que lui … Mais il craignait le pire ensuite et il était hors de question qu’il endure la sensation glaçante de sa solitude après cela dans la pénombre de sa chambre … Le visage du plus grand s’approcha avec une lenteur infinie du sien le faisant légèrement reculer pour essayer de tirer le signal d’alarme. « Sensei, s’il vous plaît … » Murmura le plus jeune en secouant un peu la tête négativement avant qu’il ne se sente retenu par le bras de Cion toujours autour de ses épaules. Finalement les lèvres du plus grand s’apposèrent parfaitement sur les siennes lui faisant agripper la chemise de Cion au niveau de ses aisselles. Le ténébreux ferma les yeux sous la chaleur et la douceur de cet échange qui faisait chavirer son cœur …

Le plus jeune apprécia ce baiser chaste mais pourtant riche en émotion qui réussit à le plonger dans une stase qu’il ne saurait décrire. Il resserra les vêtements de Cion en blottissant son corps contre le siens avant que la réalité ne le rappel à l’ordre. Il plissa un peu ses paupières closes en sentant les larmes se masser dans ses yeux avant de rompre le baiser pour baisser immédiatement la tête suivit d’un signe négatif de cette dernière.

« C’est pas bien ce qu’on fait, on n’a pas le droit … » Il le savait assez pour s’être fait jeter par Shota précédemment. Les mains de Karma, toujours à semi dans ses manches se posèrent à plat sur le torse chaud de Cion gardant la tête basse un instant. Le psychanalyste le lâcha en lui disant que s’il voulait partir il le pouvait, le ramener à l’université même s’il le souhaitait. C’est sans doute ce qu’il aurait dût demander oui, mais au fond de son cœur noir, un peu de lumière avait émanée. Son enseignant l’avait déjà touché, c’était trop tard. « Je ne peux pas vous demander de me ramener, je n’en ais pas envie, mais le règlement est clair, on doit en rester là … » Dit-il en pinçant ses lèvres. Combien de temps encore allait-il lui résister ? C’était une vraie torture pour le ténébreux, tel qu’il ne savait pas s’il pourrait le repousser au prochain assaut … Ils ne pouvaient pas faire ce que bon leur semblait et Karma puisait dans ses dernières ressources pour faire primer son côté un tant soit peu sensé, mais combien de temps allait-il tenir tête à la tentation. Le plus grand l’avait profondément atteint et seulement l’image de lui blottit dans ses bras était d’un désir qu’il ne pouvait contrôler. Rapidement le brun essuya une larme sur sa joue en se disant qu’il passait peut-être une nouvelle fois à côté du bonheur pour rester sur le droit chemin et qu’il n’aurait finalement jamais ce qu’il voulait. « Désolé sensei, j’aurais tellement aimé ne pas être étudiant … » Lui avoua-t-il la voix légèrement tremblante. Il colla un peu le haut de sa tête baissé contre le torse de Cion, enfouissant son visage dans ses mains pour cacher ses larmes. Pourquoi il fallait que ça se finisse toujours dans les larmes pour lui ?

©️ Lady
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 62
Date de naissance : 15/10/1981
Date d'inscription : 26/03/2017
Lieu de naissance : Petit village Italien
Emploi/loisirs : Assistant social à l'université Walt Disney
Assistant social
Cion Cricket
MessageSujet: Re: Ballade Sylvestre. Ft- Karma Enchanted Jeu 21 Déc - 23:40

Ballade Sylvestre      



Avec
Karma Enchanted

▬ Étudiant en troisième année et fils de la reine Narissa.
Mignon est le terme, le petit agneau n'ose même pas le regarder dans les yeux. Cion lui parla calmement et ça avait l'air de plutôt bien marcher cette approche, ce qui tombe plutôt bien pour le coup. L'analyste avoua alors vouloir aller plus loin avec le plus jeune. Ce dernier le regarda surpris et le plus grand voyait bien qu'il perturbait l'étudiant. Ce dernier prononça un adorable "sensei" comme envoûté, c'est pourquoi Cion accentua un peu ses expressions montrant un regard plus intense et faisant en sorte d'avoir une expression séduisante. Seulement Karma fit un signe négatif de la tête en affirmant qu'ils allaient avoir des problèmes. Mince ! À ça ! C'était pas loin franchement... Pas le choix même s'il comptait déjà passer à l'attaque il était tant pour le prédateur de passer un cran au dessus. Du moins même cette réticence ne le ralenti pas. Cion prit délicatement le menton de l'étudiant qui appelait à l'aide de ses yeux lui demandant d'arrêter implicitement et reculant le visage. Finalement quand vint le baiser Karma se laissa aller attrapant la chemise de l'analyste qui l'aida à se blottir.

Finalement le ténébreux baissa la tête à la fin de l'échange en disant qu'ils n'avaient pas le droit de faire ce genre de choses... Mais tant que ça plait ce n'est pas un mal en soit... En plus le plus âgé sentait que trop bien les mains du plus jeune se poser sur son torse et l'envie de se blottir contre lui... Ce comportement ne collait pas à son discours et c'est aussi pour cela que l'analyste les lâcha en lui disant qu'il pouvait lui demander de s'éloigner désormais mais le brun en fit incapable en disant qu'il n'en avait pas envie. C'est bien ce que disait Cion. Mais le ténébreux ajouta qu'il fallait en rester là. Il laissa échapper quelques larmes en lui disant qu'il était désolé et qu'il aurait aimé ne pas être un étudiant. Le professeur reprit le jeune homme dans ses bras lui caressant le dos avec douceur. "Ne pleurs pas ça me fait mal... De plus tu n'y es pour rien. Mais je me dis que tant que personne ne le sait ce n'est pas interdit..." Lui avoua le plus grand dans un murmure à son oreille. Il essuya ensuite ses larmes doucement et continua de murmurer. "Je suis prêt à tout pour rendre cela possible et faire un essai... Tu m'as touché Karma et depuis que j'étudie ton dossier je me répète inlassablement la même chose... Que tu es quelqu'un de complexe mais très intéressant et surtout très touchant. J'ai envie de te voir heureux et mieux encore..." Cion remit ses deux doigt sous le menton de Karma pour qu'il le regarde de nouveau.

"Je veux que ce soit moi et personne d'autre qui te rende heureux." Lui avoir le plus grand avec beaucoup de charme. L'analyste resserra le ténébreux dans ses bras et lui embrassa le haut de la tête. "Mais il est vrai que je ne devrais pas t'encourager à prendre ce genre de décision mais... Tant que c'est consentant des deux côtés techniquement il n'y a pas faute et de tout façon, j'ai envie de me battre pour ce début de relation qui a juste l'air magique. Je pourrais te garder avec moi, à l'abris de tous les problèmes que tu rencontre." Énonça le plus grand avec détermination puis resserrant son étudiant. "En tout cas moi je pense que ça vaut le coup de se battre." Lui confia l'analyste avant de mettre sa tête au dessus de celle du plus jeune en lui caressant les cheveux avec douceur. "Ce soir je veux passer ma nuit avec toi..." Demanda calmement le plus âgé, prêt à tout pour réaliser son objectif et enfin avoir sa proie. Cion embrassa doucement le haut de la tête de Karma puis laissa ses lèvres entre ses cheveux doux respirant son odeur doucement... Il sentait divinement bon ce qui mettait le prédateur en appétit... Cela dit, vivement que ces choses niants niants passent que ce soit plus intéressant pour "ça".
Dieu qu'avons nous fait ?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 99
Date de naissance : 04/04/1994
Date d'inscription : 25/08/2016
Lieu de naissance : Royaume Andalasia
Emploi/loisirs : Etudiant en troisième année à l'université Walt Disney
Troisième année
Karma Enchanted
MessageSujet: Re: Ballade Sylvestre. Ft- Karma Enchanted Dim 31 Déc - 12:10

Ballade SylvestreCion Cricket & Karma Enchanted

Karma savait parfaitement ce qui allait arriver d’ici quelque minutes … Lui qui n’y croyait plus, et au moment où il réalisait qu’il aurait pu éviter le pire ainsi, ça lui tombait dessus. Pas mal de pensées négatives lui traversèrent l’esprit à ce moment-là essayant de faire comprendre par le regard à son enseignant qu’il ne valait mieux pas faire une erreur pareille … Le brun tentait de reculer priant pour qu’il comprenne à son regard qui fallait arrêter tout de suite … Karma ne pouvait pas faire mieux pour empêcher ce qui allait se produire, il faisait déjà tout son possible et ça lui déchirait assez le cœur comme ça … Il n’avait pas envie d’y mettre un terme, il en avait autant envie voir même plus que le psychanalyste sans doute et s’en voudrait à jamais de passer à côté de ça, mais il ne voulait pas créer de problèmes à Cion, car nul doute qu’il en aurait … Le plus jeune voulait juste profiter de l’instant présent, il avait besoin de cette étreinte, de chaleur humaine lui qui n’en avait pas eus depuis des années voir même de toute sa vie. Mais il ne put empêcher cette pression des lèvres du plus grand contre les siennes qui fit éclater son cœur et fondre légèrement entre les bras de son enseignant. Ses mains se resserrèrent sur la chemise de Cion la froissant légèrement se sentant blottir contre lui.

Cette étreinte raviva un peu le cœur du brun de quelques couleurs clairs et son cœur battit plus vite en sentant l’enlacement puissant de Cion le rapprocher de lui afin d’être accolé contre son corps produisant cette chaleur rassurante au plus jeune qui s’y sentait agréablement bien. Il ne put se retenir de fermer les yeux sentant ses pensées s’apaiser. Ce moment magique ne dura malheureusement pas et c’est le plus jeune qu’il rompit le baiser en baissant la tête de honte et peut-être de tristesse de ne pouvoir se laisser pleinement submerger par ses émotions. Le plus grand lui dit alors que s’il le souhaitait il pouvait le ramener et ne plus jamais entendre parler de lui mais une fois encore Karma lui expliqua le fond de sa pensée. Tout n’était qu’une question de règles et de principes. L’université ne permettait pas une telle relation, de plus Cion était bien plus âgé que lui et devait certainement avoir une vie de famille à mener … Karma s’excusa d’être un étudiant et que sa condition ne lui permette pas d’en profiter pleinement mais cela sonnait un peu comme un regret, c’est presque comme s’il s’adressait ses paroles à lui-même en guise de reproche … Le plus jeune laissa aller ses larmes en collant son front et ses mains à plat contre le torse de Cion qui le resserra de ses bras puissants. Les sanglots secouèrent ses fines épaules regrettant de plus en plus de l’avoir ouverte … Il se sentait si bien ici, pourquoi tant de personne lui empêcher de vivre comme il le souhaitait ?

Cion tenta de le rassurer en lui disant que si personne ne le savait ce n’était pas forcément interdit … Karma aurait aimé se contenter de cela mais il savait que c’était bien plus complexe que ça … Les caresses réconfortantes du plus grand dans son dos l’empêchait de se tenir à sa première explication, il aurait aimé qu’il n’y ait pas de telles règles. De toute manière ce n’était pas comme si elle interdisait à certains de passer au-dessus des lois … Cependant lui n’était pas noble, il était mauvais ce qui l’induisait encore plus en faute, il n’était pas Yuuki … Le plus grand sécha les larmes du ténébreux qui fut contraint de lever la tête lorsque Cion lui prit le menton plongeant son regard envoutant dans le siens. Karma voyait ce qu’il avait manqué en n’osant pas le regarder dans les yeux depuis le début … Le plus grand lui expliqua que le plus jeune l’avait réellement toucher et toutes ses paroles semblait tout droit sortie d’un conte de fée … Conte que tous vivait au quotidien, dans le siens on le ramenait toujours à la réalité et même là où il aurait dût vivre dans un rêve depuis sa naissance, la dure réalité de la vie viens le frapper sans cesse en l’empêchant d’être heureux, ne serait-ce que quelques instants … Karma craqua sous la pression endurer et son envie trop grande de pouvoir enfin ne plus être seul dans le noir, il finit par se jeter dans les bras de son enseignant, entourant de ses bras le cou de son enseignant qu’il sentit l’enlacer un peu plus. Ses larmes continuèrent de dévaler ses joues tandis qu’un baiser de Cion sur le haut de sa tête l’apaisa quelque peu. Il avait besoin de ça, pour une fois il avait envie de passer un bon moment et laisser ses peines et son chagrin dans un coin pour ne pas regretter d’être né. Il avait besoin de vivre pour de bon et ne pas se contenter des dessins qu’il faisait … Est-ce que c’était mal d’accepter un peu de bonheur qu’on propose ?

D’autant plus que le discours du plus grand lui promettant monts et merveilles avait l’air tout droit sortie d’un rêve, de l’imaginaire auquel lui n’a jamais pu goûter … Il y avait cette magie dans ses paroles qui le faisait presque se sentir comme dans les contes de fées des autres … Le plus grand lui avoua que cela valait le coup de se battre et avait même énoncé l’idée de le garder à l’abris. Si cela pouvait éviter les ennuis au plus âgé alors il signait tout de suite … Les attentions du psychanalyste était comme une délivrance pour Karma qui se recroquevilla un peu plus au creux de ses bras laissant les dernière larmes dévaler ses joues. Posant le côté de sa tête contre son torse, il cacha le bas de son visage de sa main toujours dans sa manche. Attrapant cette dernière entre ses dents pour essayer de se calmer. Il n’en n’eut pas besoin longtemps car les caresses de Cion dans ses cheveux le relaxèrent et le parfum de Cion avait cet effet apaisant sur lui. Ses sanglots cessèrent ne laissant que l’humidité de ses larmes sur leur passage. Il était tellement bien dans ses bras. Karma passa ses bras sous ceux de Cion pour le resserrer un peu. Après tout son enseignant avait peut-être raison, s’il voulait de ce bonheur il pouvait le prendre. Il en avait assez de souffrir cette fois c’était son tour et il n’allait pas laisser passer cette chance …

« Juste cette nuit ? Cela ne me suffiras pas … » Avoua le ténébreux qui se connaissait, son cœur ne pourrait pas supporter une histoire d’un soir … Il voulait une relation durable … « Est-ce que cela pourras vous éviter les problèmes si je me cache chez vous ? Les gens remarquent à peine ma présence, je ne pense pas qu’ils remarquent mon absence … » Avoua le plus jeune en se resserrant contre le plus âgé. « Je ne supporterais pas d’encore passer à côté du bonheur, j’ai trop souffert pour tomber encore plus bas, je suis déjà au fond du gouffre … » Lui expliqua le plus jeune dont les larmes montèrent une nouvelle fois à ses yeux. Mais il ne voulait plus pleurer et pour se calmer il prit l’initiative de lover son visage dans le cou du plus grand pour respirer son parfum et s’apaiser peu à peu. « Alors si ainsi ce n’est pas interdit, je veux rester cacher chez vous, vous attendre patiemment que vous rentriez tous les soirs pour pouvoir profiter du feu de cheminée tous les deux … Si je dois tout plaquer pour pouvoir vivre comme je l’entend alors je le ferais … » Karma avait tellement pour intention d’arrêter de faire saigner son cœur qu’il ne se rendait pas compte qu’il venait de se jeter dans un piège qui pourrait bien lui coûter la vie … Comment en vouloir au louveteau de vouloir enfin avoir une famille qui l’aime ?

©️ Lady
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 62
Date de naissance : 15/10/1981
Date d'inscription : 26/03/2017
Lieu de naissance : Petit village Italien
Emploi/loisirs : Assistant social à l'université Walt Disney
Assistant social
Cion Cricket
MessageSujet: Re: Ballade Sylvestre. Ft- Karma Enchanted Mer 3 Jan - 14:10

Ballade Sylvestre      



Avec
Karma Enchanted

▬ Étudiant en troisième année et fils de la reine Narissa.
Le plus jeune s'interdisait cette relation pour éviter les problèmes. Sans doute le bourrage de crâne des directeur et de la bonne fée qui faisait effet... Mais qu'importe... « Ça » passera au dessus de cet obstacle... Même le regard attendrissant du plus jeune n'arrêtait pas l'analyste. Il comptait bien avoir ce qu'il voulait. Et Cion ferait tout son possible pour l'arrêter. Seulement le baiser eut lieu et le plus grand put sentir le plus jeune se laissait aller peu à peu à ce contact. Il ne le laissa cependant pas durer et le psychopathe dût continuer de jouer la comédie du gentil petit analyste pour ne pas perdre la confiance du ténébreux. Il n'échouerait pas si proche du but. Mais de toute façon ce serait dommage hein, mais s'il continuait de rester dans le droit chemin et de le repousser il devrait en finir immédiatement. Après tout l'étudiant se trouve bel et bien entre les griffes de « ça »... Mais il sentait bien que Karma avait envie de craquer ce qui lui plaisait grandement et le fit avoir un sourire discret de fourbe. Cette fois c'était la bonne et ce petit étudiant serait à lui entièrement à lui. Cela permettra d'effacer Aiji et tous les autres. Une vie de famille ? Qu'elle vie de famille ? Avec un problème mentale pareil Cion et « ça » le savent ils n'auront personne. Elle s'est enfuit depuis longtemps celle avec qui il était censé fonder sa vie... Tant pis cela n'a aucune importance. Du moins pour « ça » qui se délecte de sa situation.

Quel calvaire il lui pourrie la vie ça c'est sûr ! Et la vie de tout le monde d'ailleurs !! Car Cion lui ne s'en fiche pas de ceux qu'il blesse ! Qu'il le laisse en paix ! Qu'il arrête !Le plus grand se montra rassurant et aimant pour tenter de le convaincre encore plus. Tel un serpent il faisait tout pour l'ensorceler et lui vendre un véritable conte de fée. Le psychanalyste resserra le plus jeune dans ses bras le gardant dans sa chaleur pour le réconforter. Le plus grand vit les larmes du petit ténébreux et le resserra un peu en mettant sa tête par dessus la sienne. Cion caressa lentement les cheveux sombres avec douceur les regardant intéressé. Le pauvre Karma rendit l'étreinte avec amour. Cion le resserra contre lui avec protection et attachement. Il se resserra alors contre lui et déposa ses lèvres dans ses cheveux pour lui embrasser avec douceur le haut de sa tête. Non Karma ne cède pas, reste sur le droit chemin. Et pourquoi ses foutus lèvres sont-elles scellées au pire moment ?! « ça » le fait exprès. Pourtant le jeune étudiant lui dit qu'il ne supporterait pas que cela ne dure qu'une nuit... Non Karma... Il espérait tant qu'il fasse le choix de le rejeter. Cependant les choses ne se présentèrent pas ainsi... L'étudiant demanda si cela éviterait les problèmes s'il restait caché chez lui... Non ! Le plus grand eut un sourire attendrit et un peu mal sain en hochant doucement la tête pour lui répondre positivement.

Comment empêcher tout ce qui est en train de se produire ?! Comment sauver le pauvre étudiant ? Cion voulait qu'on l'achève immédiatement mais hélas « ça » a la peau dure... Karma poursuivit en disant que personne ne se préoccupé de sa présence alors qui verrait son absence ? Cion s'en voulait que plus. Ce pauvre étudiant n'a rien demandé et voilà qu'il se retrouve en danger. Cion voulait tant lui demander de s'enfuir où il peut mais « ça » l'en empêchait bien... « Moi je remarquerais si tu t'absente petit ange... » Lui confia l'analyste en le serrant contre lui. La petite brebis avoua être au fond du gouffre et ne voulait pas tomber plus bas. Cela dépendra de l'humeur de « ça » justement. Mais pour l'instant il lui caressa le dos avec douceur le berçant légèrement. « Mes lèvres sauront te réconforter mon petit trésor et mes caresses seront pour toi un délice et te permettrons de t'endormir sans penser à tout ça... » Ajouta le plus grand en lui caressant lentement le dos. Le plus jeune mit sa tête dans le cou du psychologue qui remit bien sa tête au dessus de la sienne. Karma poursuivit en lui disant qu'il voulait l'attendre tous les soirs pour pouvoir ensuite se blottir au coin du feu. « Et je rentrerai le plus vite possible pour te couvrir d'attention... » Lui confia le plus grand en le resserrant. Y avait comme un truc mal saint qui donnait la nausée à Cion qui voulait se tuer. Pour en finir pour anéantir « ça »... Cette chose que tout humain a en soit... Cette chose, qui au fond, fait de nous tous, des monstres...

Des monstres sans lesquels un petit humain n'est rien. Sans envie il n'y a pas de but ni de conviction pour avancer. Tout le monde a besoin de son « ça ». « Karma viens par là mon petit ange tu es courageux. » Lui confia le plus grand en lui prenant le visage et en l'embrassant avec douceur et protection. « Je te ramène à l'université demain pour que tu ailles chercher tes affaires et demain soir après les cours rejoins moi au même endroit que tout à l'heure je te ramènerais chez moi où tu seras en sécurité et où tu n'auras plus à te préoccupé de rien que de moi... » Un certain fantasme chez le plus grand qui devient de plus en plus grand chaque jour... « Pour l'heure allons au chaud chez moi et passons une nuit d'amour qu'en dis tu ? » Luis demanda le plus grand avec tendresse et un léger sourire en coin. Les monstres sont nécessaires ils rythme la vie de tout être humain mais ils pourrissent celles de ceux autour et ont besoin de leur frein pour ne pas se tuer eux même avec leurs overdoses fréquentes. Donc il y a ces autres choses que tout humain a en soit... Ces autres choses, qui au fond, font de nous tous, des anges... Karma, Cion te sauveras...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 99
Date de naissance : 04/04/1994
Date d'inscription : 25/08/2016
Lieu de naissance : Royaume Andalasia
Emploi/loisirs : Etudiant en troisième année à l'université Walt Disney
Troisième année
Karma Enchanted
MessageSujet: Re: Ballade Sylvestre. Ft- Karma Enchanted Mer 3 Jan - 17:05

Ballade SylvestreCion Cricket & Karma Enchanted

La remarque de Cion surprit le plus jeune quant à son absence. Pourrait-il seulement la remarquer ? Il se demandait si c’est le fait qu’ils soient tous les deux en ce moment même qui le faisait dire cela ou s’il s’agissait bel et bien de la vérité. Si la plupart des gens avaient tendance à enjoliver les choses, Karma étant plus morose avait tendance à les empirer. Alors ce serait plutôt la première probabilité la bonne. Du moins il pensait que son enseignant avait tellement de peine pour lui qu’il n’avait rien trouver d’autre pour lui remonter le moral … Oh non, Karma espérait tellement qu’il ne s’agisse pas de ça, il ne s’en remettrait pas … Pas une deuxième fois … Mais l’étreinte plus tendre de Cion lui fit oublier toutes ses pensées négatives pour se concentrer sur le moment présent et rien d’autre … Il était si bien au creux de ses bras qu’il aurait aimé que rien d’autre autour ne compte … Les paroles de son aîné étaient tellement irréels que pour la première fois le ténébreux avait l’air d’être au cœur d’un conte de fée … Si seulement … Il aimerait tellement que tout cela soit plus concret, moins brouillon, il avait l’impression qu’on lui exhibait un rêve qu’il ne pourrait jamais toucher du doigt …

La promesse d’un si bel avenir qui se profilait paraissait tellement magique que ça laissait un goût de doute voir amer dans la bouche de Karma. L’accueillir tous les soirs dès qu’il rentrait en l’attendant toute la journée impatiemment était si agréable. On avait presque l’impression de voir un chiot attendant son maître et lui faisant la fête une fois rentré … Cion lui annonça alors qu’il le trouvait plein de courage remplissant son cœur de joie pour quelques secondes. Le baiser qui suivit était tellement tendre qu’il fit fondre le ténébreux. Il ferma les yeux calmement répondant à cet échange chaste et qu’il pensait remplis d’un amour qu’il partageait. Inutile de douter maintenant, tout était clair ? C’est ce que les circonstances le poussait à croire et au fond c’est ce que Karma espérait au fond de son cœur. Il voulait y croire, avoir ces étoiles plein les yeux que toutes les personnes ont un jour dans les bras de leur âme sœur, se dire que cette amour est indestructible et ne prendras fin qu’à la mort … Le psychanalyste proposa ensuite à Karma de le ramener à l’université le lendemain pour qu’il aille récupérer ses affaires et venir vivre chez Cion. Est-ce que ce rêve prenait forme au final ? Il allait pouvoir réaliser un de ses souhaits sans en endurer les conséquences néfastes ? Cela eut l’air de ravir le plus jeune qui opina de la tête.

« Vous m’acceptez sous votre toits ? » Il voulait être sûr qu’il n’avait pas mal compris pour ne pas se faire de fausses illusions, histoire ne pas retomber plus bas … « Je souhaite plus que tout m’installer chez vous, même si pour cela je dois tout laisser derrière moi je suis prêt à le faire. » Karma, ne fais-tu pas une belle connerie là ? C’était peut-être un peu précipité, voir même beaucoup trop express, mais le plus jeune avait attendu bien trop longtemps le bonheur que maintenant qu’il pointait le bout de son nez, hors de question de le laisser filer, il savait que l’occasion ne se représenterait sans doute jamais … Quant à la suite de la soirée le plus grand lui proposa de passer la nuit ensemble chez lui ce qui ravivait son cœur de cette flamme naissante qu’il n’avait jamais pu allumer. Personne n’avait pu le faire jusqu’à maintenant et même s’il en doutait encore un peu il savait que Cion serait la personne idéal pour lui donner toute la joie et l’amour qu’il méritait. « Vous êtes d’accord de me faire visiter votre maison ? » Demanda le plus jeune un peu surprit. « J’aimerais profiter de cette soirée à vos côtés et oublier le reste. Je vous suis. » Dit-il avec un léger sourire en séchant ses dernières larmes.

Le brun resta un moment les yeux plongés dans ceux de Cion en se demandant comment il avait fait pour en arriver là ? Mais comme il se disait souvent ce n’était pas le chemin parcourus le plus important, c’était la finalité non ? Le ténébreux se redressa en prenant son sac s’imaginant tout de suite la maison de son enseignant et la décoration qui le caractérisait. Il se demandait aussi à quoi pouvait ressembler sa chambre … Cela devait être un endroit reposant et sécurisant, Cion avait beaucoup ce genre de personnalité, il ne se doutait pas que ce soit ainsi. Il aida le plus grand à étouffer le feu qui s’éteignit laissant le bois encore fumant après le passage de la flamme. Il regarda ce foyer maintenant éteint que tous deux avaient mis du temps à ériger.

« Sensei, est-ce que vous avez une cheminée chez vous ? » Demanda le plus jeune bien trop curieux pour le voir de ses propres yeux. Surtout si la route vers chez lui était longue, il ne pouvait pas s’empêcher de demander les détails … Le ciel étoilée n’avait jamais était aussi beau qu’en ce moment, le ténébreux regrettait presque de ne jamais avoir pris le temps de regarder le ciel. « J’ai hâte d’y être … » Confia le plus jeune dans un murmure tandis qu’ils se mettaient en route. Déclaration plus pour lui-même que pour son enseignant mais ces quelques mots étaient sortie tout seul comme si son bonheur était hors de contrôle. Le ténébreux regarda ces grandes plaines aux hautes herbes s’étendant à perte de vue et se confondant presque avec le ciel noir parsemé d’étoiles. « Quand on arriveras, je pourrais aller prendre une douche rapidement ? » Demanda poliment le plus jeune qui s’en voulait un peu d’avoir posé une telle question. Mais généralement il avait pour habitude de se doucher le soir. C’était aussi une question de respect quand quelqu’un l’invitait chez lui. Même si cela arrivait rarement il faisait en sorte de toujours être propre quand il ne restait pas enfermé chez lui.

©️ Lady
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ballade Sylvestre. Ft- Karma Enchanted
Revenir en haut Aller en bas

Ballade Sylvestre. Ft- Karma Enchanted

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ballade Sylvestre
» Ballade galante à Versailles [ Eric de Froulay ]
» Full Elfe Sylvestre : 750 Pt
» Sire Sylvestre Cornu - Satyre
» " BALLADE "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Descendants nouvelle génération :: Forêts-