Partagez|

L'heure de rédemption | Ft. Syouta & Aki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 2
Date de naissance : 05/05/1972
Date d'inscription : 15/10/2015
Lieu de naissance : En Chine - Terre des dragons
Emploi/loisirs : Directrice de l'université Walt Disney
Directrice
Mulan Fa
MessageSujet: L'heure de rédemption | Ft. Syouta & Aki Mer 16 Aoû - 13:40

L'heure de rédemption.
Mulan Fa & Syouta Liddell & Aki Trouillefou


Mulan sortait rarement du bureau des directeurs et quand elle le faisait c’était vraiment pour une faute grave. Récemment un élève avait été attrapé par un surveillant dans sa chambre avec des stupéfiants. Toute l’équipe pédagogique avait été prévenue mais la directrice avait décidé de s’en occuper personnellement empêchant son mari ou Bidoh de s’en mêler. Ces élèves allaient finir par la tuer … Pourquoi étaient-ils si dissipés, si irresponsables ? Syouta n’était d’ordinaire pas l’élève le plus problématique de l’université mais tout le monde connaissait ses antécédents avec la drogue … Venant du pays des merveilles c’était à prévoir. Aryu avait reçus pas mal de soupçons également mais ils avaient découvert qu’il ne s’agissait que de magie. La brune pensait que les premiers avec qui elle aurait à faire serait forcément les mauvais étudiants … Mais c’était bien un bon étudiant qu’elle allait voir … Cela la désolait sur l’avenir des héros et elle ne pouvait pas s’empêcher de s’inquiéter pour son fils Mahiro … Comment il allait finir ? La directrice traversa les couloirs de l’école la tête haute face aux élèves qui s’écartaient à son passage. Elle parvint très vite dans la cours de l’université où Syouta était assis sur un banc, une cigarette à la main …

Que ce soit une simple cigarette ou non elle n’allait pas laisser passer, Yukimi avait retrouvé des sachets de drogues dans sa chambre et ces derniers avaient été amené dans son bureau … La directrice s’avança vers l’étudiant à problème et sans lui laisser le temps de la voir elle prit la cigarette qu’il avait dans les mains et l’écrasa sous son pied en fixant le fils d’Alice.

« C’est interdit dans l’enceinte de l’établissement, vous n’avez pas lu le règlement monsieur Liddell ? » Demanda Mulan un sourcil haussé. C’était bien la première fois que les gens la voyaient intervenir et ceux qui passaient devant cette scène s’empressait de partir pour ne pas avoir à faire à la colère de la Chinoise qui était légendaire … « Vous pouvez m’expliquer ce que ça faisait dans votre chambre ? » Questionna-t-elle en lui mettant ses sachets confisqués sous le nez. Si pour le moment il n’avait eus aucunes représailles, il se retrouver directement devant le fait accompli … « C’est une faute grave qui mériterait des jours de renvois, et avec les examens qui approchent inutile de dire que ce ne seront pas des vacances plaisantes … »

Aki allait être en retard en cours encore une fois et tout ça parce qu’il avait oublié son sac de cours dans sa chambre … Parfois il avait la tête en l’air mais avec tous les évènements récents qui c’étaient produits récemment, il n’avait plus vraiment l’esprit dans les cours … Le blond à pics se mit à courir le plus vite possible au beau milieu de la cours de l’université. Mais il fut stopper dans son élan en entendant des éclats de voix qui ne pouvait pas être ceux de n’importe qui … Mulan était là ? Et si elle passait un savon à quelqu’un ça devait être grave … Le bohémien céda à sa curiosité et s’approcha de la scène qui le laissa sous le choc. La directrice en personne était en train de remettre Syouta à sa place … En repensant à la dernière fois le jeune homme fronça les sourcils en tournant la tête. Il n’avait que ce qu’il méritait …

« Est-ce que tu es conscients de la gravité de ton erreur ?! » Demanda la Chinoise qui avait un air en colère dût à l’inquiétude qu’elle avait pour ses élèves. « Si on interdit les stupéfiants au sein de l’établissement c’est bien qu’il y a une raison ! » Poursuivit-elle sous le regard d’Aki toujours caché derrière un des arbres alentours. « Qu’as-tu à dire pour ta défense ? Le renvoi te guette Syouta … » La directrice n'aimait pas en arriver là mais pour la sécurité de tous elle devait sévir ...

Mais dans un autre sens c’est la conscience du bohémien qui lui criait d’aller le sortir de là … C’était bien la première fois qu’un élève serait renvoyer sur une durée déterminée, ce n’était jamais arrivé auparavant … Ce renvois pourrait être décisif pour l’avenir de Syouta. Ça avait beau être une brute sans cœur, aucun étudiant ne méritait de voir son avenir gâcher pour ses fautes … Est-ce qu’il était en train de réfléchir à aller le sortir de là ? Le blond ferma les yeux en se demandant ce qui lui passait par la tête des fois … L’étudiant en sixième année sortit de sa cachette et s’avança en direction de l’imposante dirigeante de l’université. La directrice ne le vit pas tout de suite et poursuivit son sermon sur le plus grand des étudiants. Heureusement que le blond à pics avait un grand cœur …
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 41
Date de naissance : 06/02/1988
Date d'inscription : 19/10/2015
Lieu de naissance : Pays des merveilles (Wonderland)
Emploi/loisirs : Etudiant en huitième année à l'université Walt Disney
Huitième année
Syouta Liddell
MessageSujet: Re: L'heure de rédemption | Ft. Syouta & Aki Mer 16 Aoû - 18:55
L'heure de rédemption
Nom du joueur 1
Aki Trouillefou
« Fils de Clopin Trouillefou »
Nom du joueur 2
Syouta Liddell
« Fils d'Alice Liddell et du Chapelier fou »
Syouta était accro à la drogue et le fait qu'il n'en ait plus le frustrer hautement. Il était imbuvable et il ne voyait personne. Le jeune homme en avait assez de devoir rendre des comptes déjà qu'il devait rendre des devoirs... Enfin ça n'a plus d'importance puisqu'il n'a plus de drogue mais résultat l'étudiant se tue à petit feu en fumant des cigarettes classiques. Tout aussi nocive que la drogue mais qui servait de substitue à Syouta qui lui attendait la fin de ses études avec une certaine impatience il savait qu'il n'avait rien à foutre là et encore moins faire ami ami avec des gens qu'il ne verrait plus jamais ou qui pourrait lui nuire plus tard. Rien ne l'attachait à ce bahut complètement lourd avec trop de règles et où il était obligé de voir son pire ennemi monsieur princesse de cœur tous les jours. Syouta voyait de là le malaise lorsqu'ils se reverraient en ennemis naturels aux pays des merveilles. C'est pour ça qu'il voulait le croiser le moins possible. Mais cet endroit était trop stricte pour lui seulement il reste car après tout il n'allait pas gâcher son avenir car même au pays des merveilles s'il n'a pas un minimum de bagages il risque pas mal d'ennuis puis une vie d'errance... Hors de question de vivre sans drogues en plus...

Seulement les ennuis n'attendaient pas... Le blond se vit sa cigarette subtilisée par la directrice en personne et Syouta se retint donc tout excès de violence fixant sa directrice avec surprise. Il avait beaucoup de respect pour elle et c'est bien pour ça qu'il se tenait. Pas comme avec sa tapette de mari... Pardon Mahiro... Elle rappela donc que la cigarette était interdite dans l'établissement et le blond souffla en tournant la tête. Autant lui dire ce qui était permis dans ce bahut à part dormir, manger et étudier... Y en a tellement qui font pire mais sa mère lui a tout de même apprit à se tenir. Ou du moins a essayé... Le blond fixa la directrice. "Pardon." Dit-il simplement. La directrice sortit alors un sachet que le blond reconnaissait bien... Alors c'est là qu'il était passé... Elle poursuivit son sermon et l'étudiant ne la coupa pas et l'écouta d'une oreille. Elle lui rappela encore le règlement et lui demanda si au moins il était conscient de la gravité de son erreur. Comme c'est son état naturel, non il n'était pas très conscient. Mais de toute manière Syouta se considérait moins dangereux avec que sans sa drogue... La jeune femme lui demanda alors ce qu'il avait à dire pour sa défense et que le renvoie le guettait. Pas étonnant ça lui pendait au nez depuis un moment.

Il était juste surpris d'être le premier avec le nombre d'infractions bien plus graves qu'ont fait les autres. Si Mulan le savait la pauvres s'arracherait les cheveux et oui même son bébé d'amour n'est pas innocent... Si même lui drogué se rend compte de tout ce qu'il se passe alors c'est qu'eux sont aveugles... Mais ça il va éviter d'utiliser ça comme argument, il n'était pas là pour balancer les autres et en plus ça ne l'aiderait pas. "Eh bien... Tout ce que je peux dire c'est que c'est regrettable mais ce sachet est bien à moi et que ce qui est fait est fait. Je vais pas vous mentir en disant que c'est la première fois où que j'y suis pour rien, vous vous doutez que c'est faux." Avoua le jeune homme posément. "De même que je ne vais pas vous dire que je ne recommencerais plus car je n'y arriverai pas... La seule chose que je peux dire c'est que je suis un drogué et qu'il vaut mieux que je me drogue sinon là ce serait grave. Je suis bien plus nuisible sans en fait madame..." Dit-il en observant la jeune femme. "Le renvoi ne me chagrine pas mais ça veut dire que ça va figurer sur mon dossier et que vous allez foutre en l'air ma vie et il est hors de question que je mette les pieds dans un centre de désintox. Je vous jure je serais violent si y a la moindre tentative pour me foutre là bas."

Prévint le blond prêt à cogner quiconque le forcerait à y mettre les pieds. Pourtant il ne pouvait pas rester ainsi mais rien ni personne ne pourra le faire arrêter. Quoi que... La directrice ne pouvait rien cependant et le re vois allait être prononcé il s'y attendait. Soudain ses yeux se posèrent sur un petit blond à pics... Aki... Que faisait-il là ? Il venait le narguer se foutre de sa gueule ? Ouais ben il aurait cherché pour la dernière fois... Le blond tourna alors les yeux vers la directrice se fichant complètement de si quelqu'un observait la scène. Connaissant les engins le bruit devait déjà courir et même Noah devait être au courant à l'heure qu'il est... Tant pis ça lui faisait une belle jambe tiens... "Par contre est-ce qu'avant de me virer je peux récupérer ma drogue s'youplait ?" Demanda le blond de manière complètement détaché. Il n'avait pas vraiment les pieds sur terre. Après tout c'est un Liddell..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 83
Date de naissance : 09/12/1990
Date d'inscription : 01/11/2015
Lieu de naissance : France - Paris (Cours des miracles)
Emploi/loisirs : Etudiant en sixième année à l'université Walt Disney
Sixième année
Aki Trouillefou
MessageSujet: Re: L'heure de rédemption | Ft. Syouta & Aki Mer 13 Sep - 16:18
L'heure de rédemption
Nom du joueur 1
Syouta Liddell
« Fils d'Alice Liddell et du chapelier fou »
Nom du joueur 2
Aki Trouillefou
« Fils de Clopin Trouillefou »
Une ombre se dissimulait derrière l’arbre depuis qu’il avait entendu les éclats de voix en se rendant à sa salle de cours. Une pique dépassait du tronc tandis qu’il observait avec curiosité les deux protagonistes de cette scène dramatique. Il s’agissait de Syouta et de la directrice en personne … Même si le jeune bohémien connaissait le caractère et les agissements du jeune fils d’Alice, il ne pensait pas que ça pourrait aller aussi loin un jour. Cela parlait de renvois à cause de la drogue trouver dans sa chambre … En même temps ça lui pendait au nez depuis un certain temps … Aki se souvenait très bien de leur dernière rencontre dans ce parc, rencontre plus que marquante mais également très douloureuse. Miyavi et Subaru avaient finis la soirée avec lui, enlacés tous les trois dans la même couette d’un même matelas. Les souvenirs de ces nuits à Paris lui revenait en tête, cela faisait bien longtemps qu’ils n’avaient plus été confronté à ce genre de situation depuis le dernier incendie préméditer de Frollo et son fils, Ruki. Même si c’est les pires instants qu’on affrontés les trois amis, ils ont su les rendre inoubliable grâce à leur solidarité de fer.

Syouta avait donc le don pour mettre les gens dans un sale état mais le karma lui faisait sans doute payer ses actes puisqu’il se prenait un sale savon de la part de Mulan elle-même, elle qui ne sort jamais de son bureau excepté pour les urgences. Le gitan écouta avec attention cette conversation et s’il aurait pu s’en réjouir et jubiler face à ce qu’il avait suivi la fois d’avant, ce n’était pas le cas. Ayant vécus la pire des misères dans sa jeunesse, il ne se moquait jamais du malheur des autres. Cette scène lui serrait d’ailleurs le cœur, sans savoir pourquoi, ça lui faisait mal pour Syouta qui n’avait pas demandé à devenir accroc. On ne peut stopper ou exterminé notre passé, c’est inscrit dans nos gêne et cela est marqué dans celle de l’habitant des merveilles. Même dans la pire des postures le blond ne niait rien, il disait la vérité et ce qu’il était capable de faire ou non. Il fallait un certain courage et c’est cela que retint le blond tout particulièrement et ce qui le poussait à agir … Son regard croisa pendant un instant celui de l’autre étudiant se demandant s’il allait faire remarquer sa présence à la directrice, ce serait bien le genre … Mais rien de tout cela … Au lieu de ça, il reposa les yeux sur Mulan en demandant la faveur de récupérer son bien avant le renvois … La sentence allait être prononcer et pour avoir été juger de nombreuses fois devant le parvis de Notre-Dame, il savait que le soutiens d’une personne était de mise.

Le blond camé aurait sans doute put se passer de son aide vu la façon dont il avait envoyé se faire foutre au parc la fois dernière. Mais Aki ne pouvait décemment pas laisser une telle chose se produire … Un renvoi, même les pires comme Noah ou Ruki n’ont jamais vu cette menace peser sur leur tête malgré tous leurs méfaits, alors pourquoi Syouta pour une bête histoire de drogue … Le blond à pics décida de sortir de sa cachette, la tête haute faisant tourner le regard de la directrice sur lui. Le plus jeune se raidit soudain face à cet air strict venant de la femme … "Aki, nous sommes en pleine discussion, repasse plus tard s’il te plaît." Lui demanda la Chinoise en le toisant de son regard sévère. Le Bohémien ne bougea pourtant pas de sa position, s’approchant même des deux protagonistes. Il réfléchit un instant à ce qu’il pourrait dire pour que Syouta évite le pire et surtout ne pas faire d’erreurs qui pourraient l’enfoncer.

« Madame, c’est assez urgent en fait … » Avoua le blond à pic sous le froncement de sourcils de la directrice. « A dire vrai je ne suis pas innocent non plus à cet histoire … Et beaucoup d’autres étudiants non plus … » Mulan se fit plus menaçante encore faisant battre le cœur d’Aki de crainte. « Nous méritons tous le revois … Mais ça m’étonnerais que vous puissiez renvoyer tous vos élèves alors … » Aki ne savait pas trop quoi dire d’autre pour tirer le blond platine de sa situation, d’autant plus qu’il n’avait pas nié une seule seconde … « S’il vous plaît, ayez pitié … » Il n’avait plus dis ça depuis qu’il avait quitté Paris. Demandant sans cesse le droit d’asile et la pitié des gens pour ne pas risquer de perdre la vie. Cette fois-ci c’était moins grave mais ça l’était assez pour lui faire dire de telles choses …

Mulan soupira face à l’entêtement du plus jeune avant de jeter un regard noir à Syouta. Qu’allait-elle faire à présent ? Prendre le risque de renvoyer tous les élèves solidaires à sa cause, comptant également son propre fils, ou revoir son jugement ? "On va dire que je te donne un lourd avertissement Syouta." Dit-elle en lui faisant comprendre que si cela devait se reproduire il n’y aura pas de rappel … "Je vais fermer les yeux cette fois, j’espère qu’on aura plus jamais à me rapporter qu’on a trouvé de la drogue dans ta chambre …" En somme il ferait mieux de la cacher … Le bohémien avait eus une peur bleu de prendre un renvoi également, ce qui serait son pire cauchemar. Retourner là-bas dans cet enfer n’était pas pour le réjouir au contraire, ça le hantait. Mais heureusement la directrice avait un fils, elle savait ce que c’était pour les parents sans doute … "Range ça rapidement et que je ne le revois plus." Dit-elle en lançant le sachet d’herbe qu’elle avait dans les mains pour que le fils d’Alice le récupère. Aki regarda la scène en silence avant de fixer Mulan s’éloigner. Il ne sait pas par quel exploit il était parvenus à un tel résultat mais il n’aurait sans doute pas d’autres chances les fois prochaines … Un joker qu’il a utilisé pour Syouta en espérant qu’il le comprenne bien …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 41
Date de naissance : 06/02/1988
Date d'inscription : 19/10/2015
Lieu de naissance : Pays des merveilles (Wonderland)
Emploi/loisirs : Etudiant en huitième année à l'université Walt Disney
Huitième année
Syouta Liddell
MessageSujet: Re: L'heure de rédemption | Ft. Syouta & Aki Mer 13 Sep - 17:26
L'heure de rédemption
Nom du joueur 1
Aki Trouillefou
« Fils de Clopin Trouillefou »
Nom du joueur 2
Syouta Liddell
« Fils d'Alice Liddell et du Chapelier fou »
Comment avoir les pieds sur terre quand on est un Liddell il savait pourtant qu'avec la directrice cette excuse ne passerait pas forcément, comme tout ce qu'il a pu dire jusque là d'ailleurs... Mais c'est alors que le jeune gitan sortit de sa cachette faisant lever les yeux du blond. Syouta fronça les sourcils. Aki venait-il l'enfoncer plus encore ? Pourtant vu sa réticence il n'en avait pas l'air ce qui fit se redresser le plus grand et observer le jeune homme dans l'attente de ce qu'il avait à dire... Peut-être voulait-il simplement s'entretenir avec la directrice. Cette dernière lui dit pourtant qu'elle était occupée avec Syouta et qu'il devait revenir plus tard. Pourtant Aki ne se démonta pas et avança jusqu'à eux... Mais lui il était aussi fous que les habitants du pays des merveilles... C'est ce que pensa le blond en le voyant arriver. Étant moins lent que d'habitude puisqu'il n'a pas de produit illicite dans le sang il devina ce que l blond à pic avait l'intention de faire. "Aki tu devrais pas..." Commença le plus grand qui fut pourtant coupé par le jeune homme qui avoua que c'était urgent faisant froncer les sourcils de la directrice et le fils d'Alice serra le poing et montra dans son regard de la désapprobation. Il pouvait encore se sauver mais non... Il s'enfonça allègrement dans la merde de son aîné...

Ce dernier nota cela dit le courage et la bienveillance du gitan à son égard qui dit ne pas être innocent dans cette histoire surprenant le plus vieux. Il avait un tel aplomb et un certain charme, il fallait l'avouer, à jouer ainsi les justiciers... Il dit que tous méritaient le renvoie si Syouta était renvoyé pour ça... Il se mît même à la supplier surprenant le grand blond... La directrice le considéra avant de jeter un regard noir à Syouta et lui donner un avertissement. Elle lui rendit son paquet d'herbe et le blond le ramassa en inclinant la tête pour remercier la clémence de Mulan. Il avait récupéré son paquet et devait juste se faire discret... Le plus grand se tourna vers Aki. Au moins il venait de lui rendre ce qu'il lui avait fait perdre la dernière fois. Attendait-il un remerciement de la part de Syouta... Cela dit il avait quand même prit des risques pour un gars qui lui avait fait vivre la misère. "Pourquoi t'as fait ça ?" Lui demanda le blond surprit. "Tu n'étais pas obligé de..." Le plus grand soupira un peu se rendant compte qu'il l'avait fait et c'était le principal. "Merci..." Prononça simplement et doucement Syouta. Parce que la situation le perturbait et qu'il ne supporte pas qu'on l'aide ça le fait se sentir faible, ce qu'il n'est pas.

"Après ce que je t'ai fait t'aurais mieux fait de me laisser dans ma merde..." Lui avoua le plus grand qui se disait que maintenant il serait redevable au petit blond. Il n'aimait pas les dettes il en avait assez avec Ryuuka... "De toute façon tu fais que regarder l'inévitable... Je me ferais virer c'est une évidence. Je vais pas arrêter, on va me faire du chantage, je vais refuser et là je me ferais virer..." Avoua le plus grand. Pourtant le plus jeune venait de faire quelque chose de crucial et si ça n'avait servie à rien ce serait horrible. "En tout cas je saurais m'en souvenir..." Avoua Syouta qui l'avait trouvé merveilleux pour le coup... "T'es vraiment étrange comme un lapin blanc..." Sourit un peu Syouta qui se souvenir du coup du lapin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 83
Date de naissance : 09/12/1990
Date d'inscription : 01/11/2015
Lieu de naissance : France - Paris (Cours des miracles)
Emploi/loisirs : Etudiant en sixième année à l'université Walt Disney
Sixième année
Aki Trouillefou
MessageSujet: Re: L'heure de rédemption | Ft. Syouta & Aki Lun 18 Sep - 13:28
L'heure de rédemption
Nom du joueur 1
Syouta Liddell
« Fils d'Alice Liddell et du chapelier fou »
Nom du joueur 2
Aki Trouillefou
« Fils de Clopin Trouillefou »
Aki baissa la tête immédiatement après son apparition. Il était complètement fou de vouloir venir en aide à celui qui l’avait tant fait souffrir lors de leur dernière rencontre. Mais il fallait croire que son cœur était bien trop grand pour voir un des étudiants renvoyé de l’université pour une faute banale … Cependant s’il avait surpris la même scène avec Ruki, il l’aurait sans aucun doute laissé dans sa merde sans hésitation … Après le mal qu’il lui a fait à lui comme à ses amis et à sa famille. Syouta n’était pas allé aussi loin et n’en serait sans doute jamais capable. C’est à cela que servent les secondes chances non ? Le blond à pics se demandait si cela serait assez pour sortir le fils d’Alice de cette situation délicate. Il aurait pu ajouter qu’il y avait pire à régler comme problème et que Syouta n’était pas le pire des étudiants de l’université, mais ça aurait été risqué … Aki se trouvait dans la même situation qu’il y a quelques années en demandant le droit d’asile aux gardes de la cité et se sentait tout aussi faible de ne rien pouvoir faire de plus pour un de ses amis. Car oui, même avec le mal qu’il lui avait fait, il considérait son aîné comme un ami.

Le regard du gitan croisa celui de Syouta l’espace d’un instant durant lequel son cœur rata un battement avant de rabattre ses yeux sur la directrice qui céda en rendant sa drogue à son propriétaire et en lui disant qu’on ne l’y reprenne plus … Il fallait juste espérait qu’il sera plus prudent à l’avenir … La directrice tourna les talons et les laissa seuls tous les deux. Le blond à pics garda les yeux rivés sur le sol avant de soupirer sous la tension qui redescendait peu à peu. Il s’était mis en danger pour lui mais pourquoi ? Qu’est-ce qui l’avait poussé à faire ça ? C’est d’ailleurs la question que lui posa le plus grand. Mais Aki ne répondit pas ne levant même pas le regard sur lui. Il ajouta même qu’il n’était pas obligé de faire cela et le bohémien le savait parfaitement. Il leva un regard légèrement irrité vers lui avant de s’adoucir lorsqu’il le remercia simplement. C’est tout ce qu’attendait Aki, il n’en demandait pas plus. Le blond à pics détourna les yeux un instant, admirant un point invisible plus loin.

« C’est normal … » Avoua le jeune homme. Il n’allait pas jusqu’à s’avancer qu’il aurait fait la même chose pour lui, mais c’était possible, alors pourquoi ne pas défendre les innocents ? Il se sentait bien dans ce rôle-là et c’est ce qu’il a toujours fait en militant pour la cause de son peuple. Le plus grand ajouta qu’après ce qu’il lui avait fait il aurait dût le laisser à son sort. « Je sais … Mais tout le monde a le droit à une seconde chance … » C’est peut-être parce que lui n’en avait jamais eus qu’il se rabattait sur les autres. Mais au lieu d’être reconnaissant le blond lui répondit juste qu’il n’a fait que retarder l’échéance car une situation comme celle-ci allait sans doute se reproduire. « Autant me dire que ce que je viens de faire n’a servis à rien … » C’était un peu comme ça qui se sentait. « De toute façon je rate tout ce que l’entreprend, c’est bien ce que tu m’as dit la dernière fois non ? »

Lui rappela le gitan en le fixant un moment. Mais Aki n’était pas rancunier, il n’oubliait rien pour autant mais ne gardait pas de haine envers les personnes qui lui avait causé du tort. Sauf les meurtriers bien sûr mais ça c’était autre chose … Syouta termina en disant qu’il s’en souviendrait et qu’il était aussi étrange que le lapin blanc … Le fait qu’Aki n’ait pas la lumière à tous les étages n’était plus vraiment un secret, mais quand il voulait être sérieux ou que quelque chose le touchait particulièrement il pouvait être complètement différent qu’à l’habituel. De toute façon l’essentiel c’était qu’il soit tiré d’affaire, il n’attendait rien en retour. Le blond à pics recula de quelques pas avant de soupirer un peu pour couvrir le silence qui venait de s’installer entre eux. Il avait fait son devoir, sans être un héros il avait accomplis ce que son cœur lui avait dicté, maintenant il allait respecter les paroles du plus âgé vis-à-vis de la fois dernière.

« Je ne vais pas t’embêter plus longtemps puisque rien que ma vue te tape sur le système à ce qui paraît. » Dit-il d’un air ironique avec un faux rire qui traduisait ses blessures pas totalement refermée. « Soit prudent hein ? » Dit-il avec un léger sourire avant de tourner les talons pour le perdre immédiatement. Il savait relativiser les choses quand ce n’était pas trop grave, il avait fait quelque chose de bien il le savait, pas besoin d’en attendre plus, un merci suffisait amplement … Il avait connu pire après tout et il avait ses amis qui seraient toujours avec lui. C’est ce qui lui donna la pensée positive pour retrouver le sourire en se disant qu’il allait les rejoindre au lieu d’aller à sa première heure de cours comme il l’avait prévu. C’est dans ces moments-là qu’il se rendait compte à quel point ils étaient importants pour lui. Pas besoin de tout l’or du monde, Miyavi et Subaru lui suffisaient considérablement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'heure de rédemption | Ft. Syouta & Aki
Revenir en haut Aller en bas

L'heure de rédemption | Ft. Syouta & Aki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» ANGLADE REMET LES PENDULES A L'HEURE
» Heure du début du draft?
» Dernier heure
» 17h: Heure de Colle pour Clara
» Yoho, quand sonne l'heure...[pv Luth]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Descendants nouvelle génération :: Espaces plein air-