Partagez|

Gods come play music | Ft. Rei Poetry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 108
Date de naissance : 16/01/1988
Date d'inscription : 23/10/2015
Lieu de naissance : Mont Olympe - Grèce
Emploi/loisirs : Etudiant en huitième année à l'université Walt Disney
Huitième année
Gak Olympe
MessageSujet: Gods come play music | Ft. Rei Poetry Mer 9 Aoû - 14:16
Gods come play music
Nom du joueur 1
Rei Poetry
« Fils de la muse Calliope »
Nom du joueur 2
Gak Olympe
« Fils d'Hercule et Megara »
Cela faisait un moment que le héros n’avait pas vu son ami, Rei. La muse et lui n’avait plus vraiment passé de moments ensemble depuis un bon bout de temps et cela remonte sans doute au temps où ils étaient encore en Grèce … Il était temps de rattraper le temps perdu mais également pour Gak de se changer les idées … Son conflit avec le fils d’Hadès l’avait laissé dans une colère sans nom sans parler du fait que la menace pesait sur lui. Il était peut être demi-dieu mais pas encore immortel, mais il comptait bientôt sur ses prouesses pour devenir un dieu affirmer. Tel était son objectif, rejoindre l’Olympe à la fin de ses études. Le jeune étudiant n’avait pas pu s’empêcher de passer par la salle de sport avant son rendez-vous. Encore et toujours des dizaines d’yeux posés sur lui durant ses séances de musculation. Il avait juste à envoyer quelques clins d’œil pour faire défaillir les foules qui s’amassaient autour de lui. Le héros passa ensuite au vestiaire pour prendre un bonne douche histoire d’être présentable au mieux pour le rendez-vous avec la muse. Ce n’était rien d’un rendez-vous galant mais il voulait au moins sentir bon pour son ami.

A la sortie de la douche le demi-dieu déambula dans les couloirs en direction du club de musique qui gardait jalousement pour lui la salle de répétition. Un endroit où Gak se surprenait à passer de plus en plus de temps en ce moment. Il avait appris à jouer de la guitare il y a peu, Rei lui avait transmis cette passion pour l’art de la musique. Il lui arrivait de s’exercer de temps en temps entre deux cours ou entraînement sportif intensif. Lorsqu’il passait les regards s’orientaient dans sa direction mais le héros garda la tête haute en continuant d’avancer. Même ce regard charmeur qu’il n’adressait à personne n’avait rien d’arrogant, cela le rendait beaucoup plus beau qu’il ne l’était. Concentré sur son planning de la journée il traversa les couloirs avant d’arriver directement à la salle de répétition où la muse se trouvait déjà et jouait quelques accords à la guitare électrique. Le demi-dieu croisa les bras contre son puissant torse et colla son bras contre l’encadrement de la porte attendant que le plus jeune ait finis. On disait qu’il ne fallait jamais arrêter une muse en pleine inspiration, ça portait malheur. Les deux venants du même pays, ils avaient la même coutume. Une fois que Rei leva les yeux vers lui, Gak lui adressa un sourire en coin en avançant au centre de la pièce.

Personne encore n’avait jamais vu Gak sourire de bon cœur, un petit demi sourire par ci, par là mais jamais rien de plus. Peut-être n’avait-il jamais vraiment esquissé le moindre sourire de toute sa vie. C’était pour cela qu’il avait cette aura si imposante, et pas besoin d’un sourire pour comprendre tout la bienveillance qu’il dégageait. Il était simplement la parfaite définition du héros. Le plus âgé salua son ami avant de poser calmement son sac sur une des chaises. Il prit appuie contre l’un des bureaux et détailla son ami.

« Tu m’attends depuis longtemps ? » Demanda-t-il de sa voix grave et débordante de virilité. Même quand il parlait il avait son charme, à se demander maintenant pourquoi les dieux eux même tombait sous son charme. « L’entraînement m’a pris un peu plus de temps que prévus. » Et ce n’était pas de la horde de fan qu’il parlait, il n'était pas du genre à se vanter, au contraire. Même si ça aussi ça y était pour beaucoup de son léger retard. Il devait tout de même prendre le temps d’entretenir son corps pour qu’il reste la merveille athlétique qu’il était.

Le demi-dieu s’avança en direction de l’étui de sa guitare électrique et la prit comme il prendrait une plume. Avec la force qu’il avait il ne sentait plus vraiment le poids des objets. Il passa la lanière de la guitare autour de ses épaules et s’approcha de Rei une fois prêt. Il ne savait pas vraiment sur quoi ils allaient pouvoir s’entraîner, mais jouer en duo avec la muse était un réel plaisir, tout autant que ses entraînements sportifs.

« Tu veux qu’on s’échauffe avant de jouer ? » Cette phrase pouvait être détournée de bien des façons et surtout avec une voix chargée de sensualité comme la sienne. « Sinon on passe tout de suite aux choses sérieuse. » Mais Rei était un de ses amis les plus précieux et celui qu’il avait depuis le plus longtemps ici, comment pourrait-il penser à ce genre de chose ? Le demi-dieu n’avait jamais refuser une proposition de personnes par lesquelles il était attiré physiquement, on ne dis jamais non à du sexe même si cela ne lui semble plus aussi amusant que les première fois. Trouvera-t-il à nouveau cette étincelle de plaisir ? Pour l’heure le héros était heureux de pouvoir passer du temps avec son meilleur ami, et il comptait bien s’éclater comme à chaque fois. Un petit moment privilégier juste pour le plaisir de la musique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 24
Date de naissance : 25/06/1994
Date d'inscription : 03/02/2017
Lieu de naissance : Musée d'art et d'histoire Grecques
Emploi/loisirs : Etudiant en troisième année à l'université Walt Disney
Troisième année
Rei Poetry
MessageSujet: Re: Gods come play music | Ft. Rei Poetry Mer 9 Aoû - 15:54
Gods come play music
Nom du joueur 1
Gak Olympe
« Fils d'Hercule et Megara »
Nom du joueur 2
Rei Poetry
« Fils de la muse Calliope »
Après avoir expliqué pour la centième fois que non son pouvoir ne servait pas à donner les réponses aux examens mais à inspirer. Alors sans révisions et si le sujet ne s'y prête pas cela ne sert à rien. De plus même s'il s'enregistre cela ne fonctionnera pas, il faut qu'il soit là en chaire et en os, ou en esprit... Et joue de sa musique ou récite un poème, et ça l'étonnerait beaucoup que les professeurs le laissent faire cela au milieu de l'amphithéâtre. La jeune muse garda quand même son calme en expliquant cela avant de s'éclipser discrètement pour qu'on le laisse tranquille. En effet il avait rendez vous aujourd'hui avec Gak et son cœur était tout secoué de savoir qu'il reverrait son sourire, ses muscles, lui et ses phrases de héros... Des fois le jeune homme se demandait qu'est-ce qui lui avait prit d'allait dans l'université du demi dieu... Rei était boulversé à chaque fois qu'il était dans la même pièce que le héros... Takeru son camarade de chambre lui parlait et l'aidait avec le poids qu'il transporte même s'il n'a jamais pu dire ce qu'il s'était passé dans le vestiaires du Colisée ce jour là... De tout manière le jeune homme n'aurait pas compris.

Rei se prépara car il allait être l'heure de rejoindre son héros. Il voulait y aller en avance mais se retint car cela semblerait étrange. Il se fit violence pour arriver avec deux minutes de retard mais le demi dieu demeurait absent.... La muse pénétra dans la salle de répétition et s'installa sur une chaise il se mît alors à jouer et à stresser. Bon sang... Pourquoi avait-il accepté ? Il allait craquer face au demi dieu c'était évident. Mais il ne devait pas il le savait... Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah Gak... Pensa t-il avant de jouer les accords de sa nouvelle musique à la gloire du demi dieu... Il se perdit dans sa musique belle, entraînante, réconfortante... À l'image de celui dont la muse avait envie de représenter par cette mélodie... Seulement le demi dieu entra dans la pièce et la muse ne le remarqua pas tout de suite et pourtant... Sentant une présence Rei releva doucement les yeux de sa guitare pour les poser devant le nouveau venu. Un pâle sourire s'afficha sur son visage et ses joues devinrent rouge... Mince... S'il savait que ce morceau était pour lui il le prendrait sans doute pour un fou... Ou alors il le traiterait comme ses admiratrices ridicules de la salle de sport et ça c'est hors de question...

Rei fit un signe de tête pour saluer son ami. Le beau demi dieu passa et s'appuya contre le bureau observant le jeune homme et lui demanda s'il l'attendait depuis longtemps. Le jeune artiste fit un léger signe négatif de la tête avant de répondre calmement. "Seulement quelques minutes." Lui indiqua-t-il avec un sourire avant de tendre le bras pour l'inciter d'un geste à prendre sa guitare et le rejoindre. Le héros lui confia que l'entraînement lui avait prit plus de temps que prévu. L'entraînement ou ses nombreuses admiratrices ? Le sourire de Rei disparu à cette pensée et tourna la tête soupirant doucement. Il fallait qu'il s'y fasse pourquoi devait-il sans cesse espérer ? "Je comprends." Lui répondit-il simplement... Comment lui en vouloir ? On ne peut en vouloir à une gueule d'ange pareille... Le plus grand prit alors sa guitare et se mît à côté du jeune homme qui avait chaud tout à coup. Déjà qu'en tant qu'esprit, que muse pure il lui faisait tourner la tête alors là... En tant qu'humain la sensation était pire même s'il restait une créature magique Rei avait bien plus de désirs humains, ce qu'il déplorait parfois...

Mais avec Gak différentes envies ressortaient et le jeune homme avait honte et s'en voulait beaucoup... C'était son ami après tout... Mais pour ne rien arranger son ami lui dit une phrase pleine de sous entendus ce qui ne l'aider pas et le fit prendre une inspiration pour se calmer et ne pas prendre ça autrement que ce que c'était, c'est à dire de l'amitié pure... Le demi dieu reprit en disant que sinon ils passaient tout de suite aux choses sérieuses avec sa voix à vous faire tourner la tête... Non là s'en était trop pour la muse qui aurait voulu hurler que oui mais se retint... Même si ces joues devinrent rouges et que des frissons vinrent secouer son corps... "Je vais commencer par quelques accords... Puis dès que tu sens l'inspiration venir tu te joins à moi." Lui dit-il avec le calme dont il était pour l'instant capable c'est à dire très peu par rapport à d'habitude. Gak est bien le seul à le mettre dans des états pareils...

Il avait envie de lui hurler de le prendre pendant qu'il chante et qu'il lui donne l'inspiration, mais non... Il devait se retenir et ne pas le perdre ce serait pire que tout... Mais depuis qu'il avait quitté la Grèce il se sentait si faible et dégoûtant... Il ne savait pas comment faisait les humains pour se contenir et rester propre. Rei commença à jouer avec les cordes de sa guitare... Qu'allait-il jouer ? Il y a bien un morceau qui vient à l'esprit du dieu de l'art mais oserait-il ? En effet il s'agissait d'une sérénade à l'attention du demi dieu... Il s'était basé sur les mélodies qu'il avait joué devant les vestiaires ce jour là... Oui il fallait peut-être qu'il se calme mais dans le pire des cas le jeune homme retirait les paroles et Gak ne se douterait de rien et au moins il lui aura jouer une fois alors qu'il était réveillé et conscient que Rei jouait pour lui. Il savait d'ailleurs que son pouvoir marchait très bien sur le demi dieu du coup... Le plus jeune se mît à jouer fermant les yeux et imaginant plusieurs choses qui le firent frissonner et son visage était marqué par un peu de plaisir... Comme du plaisir charnel... Mais une fois emporter dans sa mélodie il ne réalisait pas vraiment ce qu'il faisait. Pour lui il avait juste les yeux fermés et jouait de la guitare pour son ami. Ami entre guillemets bien sûr... Ne rien dire et rester neutre c'est ce qu'il devait faire devant cet être parfait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 108
Date de naissance : 16/01/1988
Date d'inscription : 23/10/2015
Lieu de naissance : Mont Olympe - Grèce
Emploi/loisirs : Etudiant en huitième année à l'université Walt Disney
Huitième année
Gak Olympe
MessageSujet: Re: Gods come play music | Ft. Rei Poetry Mer 9 Aoû - 17:08
Gods come play music
Nom du joueur 1
Rei Poetry
« Fils de la muse Calliope »
Nom du joueur 2
Gak Olympe
« Fils d'Hercule et Megara »
Faire attendre les gens n’était pas dans son habitude, un héros ne fait jamais attendre et c’est pour cette raison qu’il demanda à la muse s’il était là depuis longtemps. La réponse le fit un peu souffler intérieurement. Il n’était pas si en retard que ça mais si Rei avait été en avance, il aurait poireauté longtemps le pauvre. Le sourire habituel que la muse avait pour lui le réconfortait un peu. Héros jusqu’au bout et même pendant son sommeil il devait s’efforcer de l’être pour devenir le dieu qu’il a toujours rêvé d’être. Il s’excusa tout de même en disant que son entraînement avait duré plus longtemps que prévu ce que comprit Rei. Mais sa manière de le dire laissa un peu perplexe le demi-dieu qui eut un léger froncement de sourcil. Aux questions du plus grand, Rei avait l’air un peu bizarre ce qui mit également la puce à l’oreille de Gak … Qu’avait-il ? Maintenant qu’il y pensait depuis qu’ils étaient ensemble à l’université il se comportait différemment avec lui. Il y avait forcément eus un évènement qu’avait dût manquer le héros. Il le savait depuis un certain temps mais ne savait pas si c’est son imagination qui lui jouait des tours ou si réellement quelque chose n’allait pas. Les réactions de Rei avait quelque chose d’intriguant, comme si le blond avait pu dire quelque chose qui ait secoué la petite muse.

Ce dernier annonça qu’il allait faire quelques notes et dès que l’inspiration lui venait qu’il le rejoigne. Gak hocha la tête positivement en se préparant à jouer grattant quelques cordes de sa guitare pour échauffer ses doigts. Une fois que le plus jeune commença à jouer quelques notes le héros l’écouta un instant essayant de trouver un rythme pour emboîter parfaitement les notes que faisait Rei. Il prit quelques secondes pour regarder le visage de son ami perdu dans ce plaisir musical. Il faisait cela à chaque fois et le voir prendre autant son pied à jouer d’un instrument lui décrocha un petit sourire. Pour les muse exercer leur art et une véritable extase et il l’avait très bien vu pour le plus jeune à plusieurs reprise. Le blond se mit alors à gratter un peu ses cordes avant de trouver un rythme entraînant collant parfaitement à celui de Rei. Il démarra alors à son tour la mélodie donnant une symbiose magnifique. Le résultat était vraiment doux à l’écoute et les deux guitares s’accordaient parfaitement. Le héros se laissa lui aussi porter par la musique avec sa classe habituelle et naturelle. Il bougea un peu son épaule en jouant et bougeait un peu au son des guitares. Ses gestes étaient en harmonie avec le tout et sa manière de faire tout aussi envoutante que le reste.

Le demi-dieu lança un regard complice à son ami lorsque leurs yeux se rencontrèrent tout en continuant de gratter les cordes de sa guitare. Il fit un mouvement de tête sur le côté entraîner dans le morceau qu’ils étaient en train de jouer. La guitare de Rei donnait le rythme et formait la musique avec un son plutôt aigu tandis que Gak était la touche qui rajoutait de la force au morceau avec une tonalité beaucoup plus grave. Le héros bougea un peu la tête en regardant les mains de Rei jouer afin de le suivre dans sa musique. Il n’était pas muse pour rien, tout ce qu’il faisait donnait l’inspiration nécessaire pour faire de belles choses et c’est ce qui aidait le demi-dieu pour sa mélodie. La musique qui résonna dans la pièce était vraiment magnifique, les accords étaient tous sans fausses notes, une harmonie telle qu’on ne peut avoir qu’avec une muse à ses côtés comme c’était le cas à présent. Le morceau se termina après quelques minutes et le héros était plutôt fier du résultat.

« On peut se permettre une petite pause, on l’a bien mérité. » Annonça alors le héros en posant sa guitare sur le calle-instrument prévu à cet effet. Il s’installa contre l’un des murs les bras croisés. « Tu es vraiment bon à la guitare, comme en tous les domaines artistiques d’ailleurs. » Le complimenta sincèrement le demi-dieu.

C’est vrai qu’il avait rarement vu ou entendu quelque chose de mauvais venant de la part de Rei. Peut-être la chance d’être né muse. Mais en tout cas le plus âgé ne regrettait pas d’avoir accepté ce petit duo de guitare avec son ami, généralement le résultat était splendide. Le héros se tut et laissa le silence s’installer. Il fallait savoir qu’on surnommait Gak la beauté silencieuse. Il ne parlait que très rarement et quand il le faisait c’est pour dire des choses sages ou en rapport avec le sujet, il ne démarrait jamais une conversation, sauf si cela concernait son interlocuteur. Le plus grand observa longuement Rei pour s’assurer d’une chose qui se confirma après quelques secondes de silence. Plusieurs fois la muse avait détourné le regard, cela indiquait au demi-dieu qu’il l’intimidait ou sans doute le côté timide du plus petit qui ressortait. Mais habituellement il ne l’était pas autant.

« Tu as l’air tourmenté, qu’est-ce qui se passe ? » Le héros commençait à s’inquiété pour son ami et c’est depuis un petit moment qu’il voulait mettre la situation au clair. Il était un peu angoissé par le fait d’avoir fait quelque chose de mal … Ce serait tout à fait possible il n’était qu’à demi-dieu, il faisait forcément des erreurs lui aussi. « J’ai fait quelque chose qui t’as déplu récemment ? » Il restait toujours calme et respectueux mais ne tournait jamais autour du pot. Direct, franc, toutes les qualités qui caractérisait un héros.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 24
Date de naissance : 25/06/1994
Date d'inscription : 03/02/2017
Lieu de naissance : Musée d'art et d'histoire Grecques
Emploi/loisirs : Etudiant en troisième année à l'université Walt Disney
Troisième année
Rei Poetry
MessageSujet: Re: Gods come play music | Ft. Rei Poetry Mer 9 Aoû - 20:03
Gods come play music
Nom du joueur 1
Gak Olympe
« Fils d'Hercule et Megara »
Nom du joueur 2
Rei Poetry
« Fils de la muse Calliope »
Rei commença à jouer la mélodie qu'il connaissait par cœur. Qui était gravée dans son cœur. Le jeune demi dieu le suivit et se mît à compléter cette mélodie. La muse le fixa alors surprit et aimait beaucoup le résultat et encore une fois il réalisait qu'il adorait Gak son caractère transparaissait dans sa mélodie et le jeune dieu des arts se retint de verser une larme tant il était ému, bouleversé et triste. Oui triste car c'était impossible mais lui voulait que ça le soit et la muse est d'un naturel optimiste... Non là il ne pouvait pas l'être. Il ne pouvait plus l'être. Gak était si beau en jouant de sa guitare que Rei se demandait pourquoi il ne lui sauterait pas dessus sans prévenir ? Ah oui, au nom de leur amitié bien trop précieuse et du fair que ce soit quasi interdit et puis la muse se refusait à être le coup d'un soir. Mais leur mélodie reflétait parfaitement ce qu'il représentait ensemble et c'était magnifique. Le plus jeune ne pouvait s'empêcher d'y voir un signe et de retrouver de l'espoir. Il observa le héros qui lui fit un regard complice renforçant son espoir. Rei y répondit par un sourire entendu.

Le morceau se fini et la muse avait adoré ces quelques minutes de pur plaisir... Mais la fin du morceau lui fit toucher la douloureuse réalité. Son cœur saigner c'est comme si Juliette aimant son beau Roméo à la mort découvrait qu'il ne désirait finalement qu'une grande amitié. Mais ce que qui était déjà beaucoup mais ne sera jamais assez pour le plus jeune. Il voulait plus qu'une grande amitié mais il s'estimait heureux car certains avaient bien moins... Le blond posa son instrument sur le repose guitare et avoua qu'une pause ne serait pas de refus... Pourtant la muse se sentait mieux enfermé avec son demi dieu dans ce monde d'accords et d'harmonie. Mais il ne rechigna pas et acquiesça en posant lui aussi sa guitare. Mais le revoilà à l'attaque ce demi dieu avec son sourire et le complimenta sur ses talents artistiques. "Merci, tu te débrouille s.... Pas trop mal non plus." Lui répondit la muse qui ne voulait pas se confondre en compliment avec le dieu grecque sous peine d'en dire trop... Mais pourquoi il avait ce foutu bloquage ? Et ses joues qui devenaient rouges et son regard fuyant. Il n'arrivait pas à le regarder deux secondes en face.

Gak se mît dans un coin de la pièce et resta silencieux. Mais cette fois le plus jeune n'avait pas la force de dire quoi que ce soit... Il repensait à ce qu'il cachait... Soudain le plus grand lui dit qu'il avait l'air tourmenté et lui demanda ce qui se passait... La muse fut surprit et tritura un peu ses mains sans oser regarder son beau Gak dans les yeux. Il aimait pas lui cacher des trucs et ça faisait longtemps qui lui cachait ça et ses sentiments incontrôlables qu'il voudrait ignorer. Était-ce de l'amour ou du désir seul Aphrodite saurait le dire mais Rei craignait le premier cas. "Tourmenté ? Non pas du tout." Dit-il calmement avec le sourire. Cependant le demi dieu insista en demandant s'il avait fait quelque chose de mal... Il lui faisait tant de peine en disant cela et Rei réagit vivement. "Non pas du tout tu n'as rien fait tout va bien..." Lui dit la muse un peu gêné. "Tu n'a rien fait récemment rassuré toi..." Lui dit le plus jeune. Ah c'est sûr qu'il en a fait des choses il y a longtemps... Mais il devait continuer aujourd'hui mais le plus jeune n'était plus au courant et tant mieux sinon il aurait été jaloux et aurait sans doute privé d'inspiration la personne en créant des œuvres de haines... En somme personne ne touche à Gak sous ses yeux sans en payer le prix mieux valait qu'il ne le sache pas...

"Qu'aurais bien tu pus faire pour me déplaire Gak ? C'est impossible." Lui dit la muse qui pensait en avoir trop dit alors se leva et se mît à la fenêtre fixant l'extérieur une main sur les lèvres dos à son ami. Il fallait vraiment qu'il se taise ou qu'il change de sujet... Ouais ça c'est bien mais encore faut-il savoir changer de sujet. "Non récemment tu es sage comme une belle image..." Et mince... Le plus jeune se maudit pas foutu de fermer sa bouche ou dire un truc intelligent. Il se retourna avec un petit sourire gêné pour Gak. "On s'y remet ?" Demanda la muse. Eh ben il avait mît du temps à sortir celui là... C'est un peu tard mais c'est une t'en tire voyons s'il va marcher...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 108
Date de naissance : 16/01/1988
Date d'inscription : 23/10/2015
Lieu de naissance : Mont Olympe - Grèce
Emploi/loisirs : Etudiant en huitième année à l'université Walt Disney
Huitième année
Gak Olympe
MessageSujet: Re: Gods come play music | Ft. Rei Poetry Jeu 10 Aoû - 15:22
Gods come play music
Nom du joueur 1
Rei Poetry
« Fils de la muse Calliope »
Nom du joueur 2
Gak Olympe
« Fils d'Hercule et Megara »
Le sourire que lui rendit Rei lui donna un peu plus de baume au cœur mais il ne souriait toujours pas pleinement se contentant de sourire en coin sincèrement à son ami. C’était un peu le maximum que les gens avaient l’habitude de voir chez lui. Une fois le morceau finis, Gak ressentait une profonde satisfaction à ce qu’ils venaient de composer tous les deux. Il proposa ensuite une pause avant de reprendre un peu plus tard le temps de se remettre tous deux de leurs émotions. Du moins le héros pensait que c’était pour les mêmes raisons que lui. Le plus âgé lui avoua ensuite qu’il trouvait que son talent à la guitare était toujours aussi grandiose. Rei le remerciant en allant retourner un compliment mais se coupa en plein milieu pour dire autre chose. Cela fit un peu plisser les yeux au demi-dieu qui mit la tête légèrement de côté sans pour autant lâcher son ami du regard. Il y avait bel et bien un problème et cette fois Gak ne laisserait pas passer en se laissant distraire comme toutes les fois précédentes. De but en blanc le plus âgé lui demanda s’il était tourmenté par quelque chose mais la réponse de Rei fut négative … Ou alors peut-être que ça venait de lui et qu’il devait s’excuser de quelque chose … Peut-être que la nouvelle avait déjà bien circuler en ce qui concerne Mahiro et que Rei lui en voulait de ne pas lui en avoir parler …

Cependant une autre négation surpris le demi-dieu qui trouvait que la voix de son ami sonnait faux tout à coup … Il lui cachait quelque chose de trop honteux pour lui en faire part ? Ou de trop douloureux ? Il ne pouvait pas s’agir de quelque chose d’inamissible puisque le plus jeune n’avait pas l’air de lui en vouloir puisqu’il avait accepté de le voir aujourd’hui. Il avait beau en avoir plus dans les muscles que dans la tête comme le pensent certains, mais Gak réfléchissait, il n’était pas du genre fonce dans le tas comme certains baraqué comme lui, il savait se servir de sa tête, une leçon prodigué par sa mère des années auparavant. La phrase qui suivit avait l’air de mettre mal à l’aise Rei lorsque ce dernier lui avoua qu’il ne pourrait pas avoir fait quelque chose qui puisse lui déplaire. D’ailleurs ce genre de récit aurait pu passer inaperçus dans la forme s’il n’avait pas eus cet air gêné ensuite. La muse s’écarta pour se rabattre sur la fenêtre se trouvant à l’opposer du héros et fit en sorte de se mettre de dos. Il ajouta même qu’en ce moment il était sage comme une image. Enfin une "belle" image avait-il ajouté. Soit il lui mentait et c’était bien ce qui c’était passé récemment avec le Chinois, soit il enfouissait ses pensées comme il l’avait souvent vu le faire …

« Il y a quelque chose dont tu ne veux pas me parler Rei ? » Demanda le demi-dieu sans perdre une seule seconde. Quand il avait une idée en tête difficile de la lui lever. Il était difficilement déconcentré de son objectif principal et là ça concernait l’un de ses meilleurs amis en plus …

Il ne le forcerait jamais à se confier s’il n’en avait pas envie, le héros n’était pas de ce genre, mais il voulait tout de même s’assurer que tout aille bien pour la muse qui était un ami important pour Gak. Mais ce dernier décida de ne rien répondre et bâcler le sujet en proposant se remettre à la guitare. Bien, son ami ne voulait rien dire avec la manière douce, alors le demi-dieu allait passer à la manière forte. Le héros ne répondit rien à son ami et s’avança dans sa direction alors que la petite muse commençait à s’éloigner de la fenêtre pour aller chercher sa guitare. Seulement le héros lui barra la route plaquant sa main contre le mur dans un bruit de claquement qui résonna un instant dans la pièce. Le blond avait le bras juste à côté du plus jeune et ne cessait de le de le fixer avec son visage dur mais sans la moindre imperfection. Il lui fit un regard insistant et ne bougea pas pour autant du passage empêchant Rei de bouger de contre ce mur.

« Ça suffit les conneries maintenant, qu’est-ce que je t’ai fait pour que tu me fuis de cette manière ? » Il voulait essayer de le secouer sans trop paraître violent et même avec de telles paroles sa voix restait calme et angélique. « Je ne te force pas à parler mais je veux la vérité. » Lui expliqua le héros, il savait que ça le concernait et que cela pesait pour son ami, il avait parfaitement remarqué ses expressions pendant qu’ils jouaient tous les deux. Gak soupira et replia son indexe pour le mettre sous le menton de Rei et lui relever doucement le visage afin de pouvoir plonger son regard dans le sien. « Pourquoi tu as ces réactions, j’ai l’impression que tu n’agis plus pareil qu’avant avec moi. Si j’y suis pour quelque chose dis-moi ce que je peux faire pour t’aider. » Plus le temps de tourner autour du pot l’état de son ami n’allait pas en s’arrangeant, et le héros connait ses urgences, et ça s’en était une.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 24
Date de naissance : 25/06/1994
Date d'inscription : 03/02/2017
Lieu de naissance : Musée d'art et d'histoire Grecques
Emploi/loisirs : Etudiant en troisième année à l'université Walt Disney
Troisième année
Rei Poetry
MessageSujet: Re: Gods come play music | Ft. Rei Poetry Jeu 10 Aoû - 17:48
Gods come play music
Nom du joueur 1
Gak Olympe
« Fils d'Hercule et Megara »
Nom du joueur 2
Rei Poetry
« Fils de la muse Calliope »
Rei se doutait que ses chances de sortir indemne de cet entretien était mince. Pourtant il avait craqué car cela faisait longtemps qu'il n'avait pas passé du temps seul à seul avec son idole... Peut-être aurait-il dû s'abstenir car le plus âgé se doutait maintenant de quelque chose... Après avoir tenter de se dépatouiller de ce mauvais pas la muse se sentait comme cerné. Le blond commença à demander s'il y a quelque chose dont il refusait de lui parler... "Non... Vraiment... Enfin j'imagine que si je n'ai pas envie d'en parler tu ne me dirais rien et tu n'insisterai pas. Enfin dans l'hypothèse où j'aurai quelque chose que je ne veux pas dire bien sûr je sais que tu réagirai comme ça... Ce n'est pas du tout le cas évidement." Oh ta gueule Rei. Ce dernier se savait maladroit face au fils d'hercule et plus encore lorsqu'il devait lui cacher quelque chose ou lui mentir... C'est pourquoi le plus jeune tenta le changement de sujet pour ne pas lui parler mais cette image dans sa tête ne cessait de le hanter de lui revenir chaque soir et chaque fois qu'il pense au blond, qu'il est avec le blond ou qu'il parle du blond et tout cela arrive souvent...

Autant dire qu'il est très mal barré... Mais il pensait qu'il serait fort même en humain mais non c'est pire car les humains sont des êtres curieux avides de sexe alors ce sujet là lui revenait souvent et il avait plus d'une fois dans le noir en solitaire exploré son corps en pensant à ce que Gak a bien pu faire ce jour là... Mais Rei n'était pas dans la pièce avec le blond mais à l'extérieur en train de lui donner l'inspiration pour effectuer cet acte des plus sordide et divin à la fois... Autant dire que la muse avait une boule à l'estomac. Il ne reprochait rien à son ami mais il se demandait si ça avait la moindre importance pour lui et s'il ne le traiterait pas de pervers après ça... Mais le plus dur sera de lui cacher sa jalousie et son attirance... Mais la muse voulait être plus fort que ça... Rei se dirigea vers son instrument mais un bras puissant lui barra la route dans un puissant bruit. Ce dernier le fit sursauter et fermer les yeux avant qu'un soupire ne filtre ses lèvres... Il était cuit... Le plus jeune rouvrir les yeux pour regarder son vis à vis et se perdre de nouveau dans son regard de mal de dominant qu'il connaissait si bien maintenant...


Le héros lui signifia que ça suffisait de faire n'importe quoi et qu'il voulait savoir pourquoi le plus jeune le fuyait comme ça. La muse détourna le regard de peur de se perdre et préféra fixait le mur en réfléchissant avant de parler pour une fois. Mais c'était sans compter sur le plus âgé qui de sa voix Angélique fit culpabiliser Rei, il voulait la vérité mais comment lui donner ? Le plus grand mît alors son index sous son menton le faisant le regarder dans les yeux... Il était encore plus beau comme ça mais comment refuser quoi que ce soit à ce demi dieu ? La muse se dit qu'il ne lui était pas destiné... Le huitième année demanda alors à Rei de lui dire comment il pouvait l'aider surtout si c'était de sa faute... Le plus jeune eut des larmes qui perlèrent à ses yeux... "Je... Je... Tu ne peux pas." Lui répondit-il en lui écartant doucement la main de sous son visage lui faisant un petit sourire ses yeux toujours embués.

Rei s'éloigna un peu pour lever la tête et ravaler ses larmes... "Tu ne peux pas m'effacer la mémoire, enfin d'un côté j'en ai pas envie..." Lui avoua Rei qui portait ce fardeau depuis bien trop longtemps. Il se troue a vers lui et le fixa avec douceur. "Tu veux savoir ce que j'ai ? Bien assieds-toi que je te raconte..." Lui demanda le plus jeune en lui présentant la chaise face à lui... Il se mît droit comme au théâtre et s'éclaircit la voix. "Tout commence lorsqu'un jour au Colisée. Mon âme en peine fut menée... Le fils d'hercule alors âgé de dix-huit ans. Entra dans les vestiaires après son entraînement... Cependant le beau demi dieu seul n'était pas... L'innocente muse ne le savait pas. À jouer le dieu des arts se prépara. Il voulait l'inspirer pour ses futurs combats..." Rei serra son poing qui se mît à trembler avant de reprendre son récit avec passion... "Il joua de toute son âme pour le beau héros... Mais celui là faisait autre chose avec un taureau..." La haine qu'il avait pour ce jeune homme transparaissait dans ses vers... Mais il ne se laissa pas emporter et poursuivit...

"Le demi dieu trouva grâce à la muse l'inspiration. Pour continuer encore mieux son ballet de sensation... Lorsque la jeune muse à son oreille parvenait ces sons. Il décida de partir loin et reprendre raison... Cet acte charnel le choqua, mais ce qu'il redoutait le plus... Fut la possibilité que son ami ne désire le voir plu... Alors de peur de gâcher cette si belle amitié... La muse décida de se tairait avec ce lourd secret..." Termina la muse avant qu'une larme ne s'écoule sur sa joue et qu'il baisse la tête... "Je te jure que je n'ai pas fait exprès... C'était un accident... Et je refusais de t'en parler pour plusieurs raisons... Merci de m'avoir écouté..." Lui dit la muse en se tournant s'attendant à ce que le blond ne parte sans rien dire... Même si ce n'était pas son genre c'est quand même un lourd secret qui venait de lui être révélé... Et Rei avait encore la tête qui tournait à cause de toutes les sensations qui l'envahissait. Il y avait mieux comme récit. Mieux réciter aussi mais les vers ne voulaient pas s'assembler correctement tant la muse était bouleversé par la réaction que pourrait avoir le plus âgé en apprenant cela... Cette fois c'était la fin... La muse garda la tête basses et mît ses mains à son visage. "Pardon..." Murmura-t-il entre ses mains...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 108
Date de naissance : 16/01/1988
Date d'inscription : 23/10/2015
Lieu de naissance : Mont Olympe - Grèce
Emploi/loisirs : Etudiant en huitième année à l'université Walt Disney
Huitième année
Gak Olympe
MessageSujet: Re: Gods come play music | Ft. Rei Poetry Ven 11 Aoû - 16:37
Gods come play music
Nom du joueur 1
Rei Poetry
« Fils de la muse Calliope »
Nom du joueur 2
Gak Olympe
« Fils d'Hercule et Megara »
Gak devait savoir ce qui se tramait dans la tête de son ami. Pas forcément pour dépasser les limites de son intimité mais plus parce qu'il ressentait que c'était nécessaire. Rei n'allait pas aussi bien qu'il semblait le dire alors il fallait que le demi-dieu creuse un peu plus sur cette voie. Et c'est ce qu'il fit en lui demandant s'il y avait quelque chose qu'il ne voulait pas lui dire. Mais sa réponse fut bien confuse … C'est ce qui aiguilla un peu Gak sur le fait que son ami lui cachait quelque chose de gros … De très gros … Trop gros pour que le héros ne s'en rende pas compte. Il devait passer à la manière forte, il n'en avait pas le choix et si vraiment il ne voulait rien lui dire alors le plus grand le découvrirait par ses propres moyens quitte à lui faire cracher le morceau en jouant avec sa conscience. Ce n'était pas un acte qu'encourageait le huitième année mais il n'en avait plus vraiment le choix. Le plus grand barra la route à Rei avant que ce dernier ne prenne sa guitare pour bien lui signifier que la conversation n'était pas terminé. Le regard fuyant de la muse en disait déjà beaucoup sur ce que le héros voulait savoir. Mais malgré les épines qui transperçait son cœur il garda un visage neutre et toujours aussi placide que d'habitude.  Pour lui redonner un peu de courage le plus âgé releva son visage dans sa direction de son indexe pour lui faire relever les yeux vers lui afin qu'il puisse le regarder dans les yeux pour tenter de discerner la moindre émotion de son ami.

Le plus âgé voulait réellement aider son cadet et le lui fit savoir en lui demandant comment il pourrait faire pour cela. Mais la réponse de Rei fit peine à Gak. Comment ça il ne pouvait pas ? Le héros retira lentement sa main de sous son menton grandement aidé par la muse qui semblait vouloir toujours plus l'éloigner de lui. Gak pencha un peu la tête sur le côté pour pouvoir avoir son visage au plus en face de celui de son ami, le questionnant du regard. Il regarda ensuite le plus jeune s'éloigner en lui disant qu'il ne pouvait pas lui effacer la mémoire et que de toute manière il n'en avait pas envie, ce qui fit froncer les sourcils au blond. Pourquoi est-ce qu'il parlait en énigme comme ça ? Plus ça allait plus le héros était curieux de savoir ce qui tourmentait autant Rei depuis si longtemps. La muse se décida enfin à lui parler et lui demanda de s'asseoir, ce qui voulait dire que la nouvelle allait sans doute être difficile à digérer pour le héros qui s'y prépara psychologiquement. Le petit étudiant s'éclaircit la voix avant de commencer son récit comme au théâtre. Il s'exprima comme le narrateur racontant une scène épique qui lui était propre. Il connaissait bien la manière de raconter de son ami et c'est pour cette raison que ça ne le choqua pas plus qu'outre mesure. Il écoutait simplement cette histoire avec un regard attentif et un visage calme.

Rien que le début lui disait quelque chose et c'est ce qui lui fit froncer un peu les sourcils. Mais les fois où il passait aux vestiaires au Colisée étaient tellement nombreuses qu'il ne serait pas capable de savoir de quelle fois il parlait. Du moins avant qu'il n'arrive à ce passage … Son regard sembla traverser par la panique et son cœur manqua un battement en se rappelant de cette fameuse fois dont parlait le plus jeune. Le demi-dieu entrouvrit la bouche tout en l'écoutant et le passage qu'il redoutait le plus arriva. Il ferma les yeux en soupirant face à ce récit qu'il aurait préféré oublier. Il avait honte à un point inimaginable … Il se rappelait parfaitement de ses parties de jambes en l'air avec les hommes qui s'entraînaient avec lui dans les vestiaires … Il avait fait ça pendant une longue période avant d'y mettre un terme trouvant cela beaucoup trop malsain pour son image de futur dieu … Le plus abject dans l'histoire c'est que Rei l'avait vu de ses petits yeux innocents … Il était là et il ne s'en était même pas aperçus … Heureusement que le demi-dieu avait assez de courage pour l'écouter jusqu'à la fin sans baisser les yeux une seul fois. Mais s'il avait put éviter ces erreurs de jeunesses il l'aurait sans doute fait … Comment ne pas se souvenir de cette fois mémorable ? Sans doute la mieux qu'il ait eus de sa vie en dehors de sa première fois … C'était donc grâce à l'inspiration que lui transmettait Rei sans le vouloir ? Il s'en voulait tellement maintenant qu'il le savait … Une fois son récit finit, le cœur de Gak était si lourd qu'il ne pense pas avoir un jour porter de charge telle que celle-ci … Et en plus le plus jeune s'excusait alors que ce n'était pas à lui de le faire … Gak avait dût le choquer encore plus lorsqu'il avait posé les yeux sur cette scène … Le héros redoubla d'encore plus de courage pour se redresser et continuer de regarder son ami dans les yeux. Il se trouvait sale tout d'un coup et se demandait si Rei méritait d'un ami comme ça …

« Je suis désolé que tu ais eus à voir ça ... » S'excusa immédiatement le héros. A quoi bon le nier, c'était la vérité. Il soupira et reprit une grande bouffée d'air. « J'aurais dût m’apercevoir que tu étais là ... »  

Avoir dit cela méritait un grand courage de la part de la muse. Malheureusement vidé son sac n'avait pas eus l'air de lui faire du bien … Au contraire, il avait l'air encore plus affecté. Cela déchira le cœur du plus grand, il savait que c'était de sa faute et se trouvait vraiment dégoûtant … Le pardon murmurer par son ami suffit à alourdir un peu plus son cœur et le rendre plus douloureux qu'il y a quelque minutes. Pour la première fois de toute sa vie le héros se sentait impuissant, il ne pouvait rien faire pour que son ami oublie ce qu'il avait vu, c'était trop tard, l'erreur était faite … Le plus grand s'approcha de la muse mais s’abstient de faire le moindre geste de réconfort de peur de lui faire plus mal ou de le souiller. Lui qui était aussi sale et son ami si pure … Il l’entacherait c'est sûr. Pourtant il avait vraiment envie que Rei le regarde en face, qu'il plante son regard dans le sien comme il le fait si souvent …

« Je veux pas te perdre pour les conneries que j'ai faites … Je suis profondément désolé de tout cela, ce que tu as pus voir ou même entendre. » S'excusa-t-il une fois de plus. « De simple mots ne suffirait pas à purger ma peine, mais j'espère seulement que ton cœur sera plus léger après cela … Pardon. » Un demi-dieu et super héros incapable de gérer cette situation alors qu'il avait de nombreuses fois combattus des créatures, ça en était pitoyable … « Je sais que tu ne trouveras pas la force de me regarder encore en face après ça, mais j'aimerais juste voir encore une fois ton sourire ... »

Il se disait qu'il ne voudrait sans doute plus le revoir après cela … Peut être que la muse attendait simplement qu'il démentisse en lui expliquant qu'il avait mal vu ou que maintenant que c'était dis leur amitié s'arrêtait là … Le héros ne put s'empêcher de faire le tour de la muse pour voir son visage mais y voir des larmes perlaient suffit à lui faire afficher un air triste. Lui qui n'était pas démonstratif à l'origine, cette situation l'accablait. Voir son ami pleurer et surtout par sa faute était la chose dont il avait le plus peur et c'était arriver à cause de ses ébats passés … Quel con … Gak serra la mâchoire et dans un élan remplie de ferveur il approcha prudemment sa main de son visage pour essuyer les larmes qui y coulait.

« Tu vas me trouver encore plus répugnant mais je vois que ça cache autre chose ... » Quelque part le héros n'était pas con il savait parfaitement de quoi il s'agissait … Il prit les épaules du plus jeune de ses deux puissantes mains pour le regarder en face n'osant pas le serrer dans ses bras de peur de le salir … « Même après ça tu m'aimes toujours ? » Demanda le fils d'Hercules qui le soupçonnait depuis un bon bout de temps. Mais ne apprenant qu'il savait ça, il se disait que ça avait dût lui briser le cœur … « Ce n'était que des … Des ébats sans importances tout ça. » C'était bien un homme et il n'avait rien trouver de mieux à l'époque pour soulager ses envies … « Mon cœur n'a jamais été pris par la moindre personne et se préserve pour celui ou celle que je chérirait par dessus tout. » Lui expliqua le héros qui ne savait pas comment aborder le sujet. « Je veux juste savoir si tu es encore amoureux de moi après tout ça et ce que tu espérait concernant notre relation. » Une fois que les choses seront un peu plus clairs il pourras sans doute aviser la suite … Il était dans de beaux draps ça c'est sûr. Mais il comptait bien démêler cette histoire afin de revoir à nouveau la joie dans les yeux de son ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 24
Date de naissance : 25/06/1994
Date d'inscription : 03/02/2017
Lieu de naissance : Musée d'art et d'histoire Grecques
Emploi/loisirs : Etudiant en troisième année à l'université Walt Disney
Troisième année
Rei Poetry
MessageSujet: Re: Gods come play music | Ft. Rei Poetry Ven 11 Aoû - 17:46
Gods come play music
Nom du joueur 1
Gak Olympe
« Fils d'Hercule et Megara »
Nom du joueur 2
Rei Poetry
« Fils de la muse Calliope »
La gêne, la peur et la tristesse n'était pas le meilleur des mélanges bien au contraire... Rei ressentait pourtant cela et n'en pouvait plus de se cachait il devait le dire pour le bien de leur amitié. Il se jeta alors à l'eau et en bon héros courageux, Gak ne détourna pas une seule fois le regard perturbant la muse, le faisant vaciller tel la flamme fragile d'une bougie au beau milieu de l'ouragan de ses sentiments... Oui le plus jeune était dans un état de panique qu'il ne devrait pas connaître. Mais en humain il était dur pour lui de tenir plus longtemps et surtout de rester digne... Il n'avait pas la force de son ami... Bien loin de là d'ailleurs. Le blond s'excusa et la muse ne savait plus trop quoi dire... Même à cette époque Rei avait comprit qu'il était dans son droit et que c'était la muse qui n'avait rien à faire ici dans son intimité. Le héros lui dit alors qu'il aurait dû voir qu'il était là. "Tu ne pouvais pas savoir tu étais... Occupé...." Lui répondit la muse bien plus mal à l'aise. Rei enfouis son visage dans ses mains et murmura qu'il était désolé. Le héros avait peut-être le courage pour regarder son ami dans les yeux mais lui ne le pouvait pas...

Le pauvre Gak semblait lui aussi au plus mal et s'excusait comme il le pouvait en essayant d'aider la muse à se remettre. Le blond lui dit qu'il savait qu'il aurait du mal à le regarder après cela mais qu'il voulait voir son sourire. Mais comment sourire alors qu'on est en train de perdre la personne la plus importante à ses yeux ? C'est quasiment impossible... Non c'est impossible... Le plus grand ne lâcha rien et arriva face à la muse. Il vit son visage emplis de larmes alors qu'il se battait pour qu'un sourire s'y place et illumine son visage et chasse cette situation embarrassante mais Rei était bien trop faible... Même si le coin de ses lèvres tremblaient pour tentaient de se relever c'était peine perdu... Gak essuya alors les larmes de son ami avec la douceur et l'empathie dont le jeune héros était capable... Seulement le blond lui avoua qu'il allait le trouvait bien plus répugnant mais qu'il savait que ça cachait quelque chose... La muse ouvrit ses yeux en encore plus grand et laissa ses larmes dévaler ses joues... Non... Il ne voulait pas tomber encore plus bas. Mais il savait son héros perspicace et intelligent. Ce qui d'habitude est très bien partit pour qu'il soit le dieu parfait mais en pratique être dans ses relations proches est un calvaire...

Comment rester fort avec ça qui vous ronge le cœur ? Le héros lui demanda alors s'il était toujours amoureux de lui même après ça. Mais comment osait-il lui demander ça ? Les sourcils de la muse se froncèrent et il tourna la tête avec énervement... "Que crois-tu ? Comment aurais-je pu continuer de te suivre comme si de rien n'était sans t'en parler ? C'est que ça ne me répugne pas autant que tu le crois..." Osa t-il lui répondre avec toujours autant de calme mais plus de fermeté dans la voix. Le héros tenta alors d'expliquer à son ami qu'il n'y avait rien de sérieux et que personne encore n'avait pris son cœur et il voulait savoir si le jeune homme était toujours amoureux de lui et ce qu'il pensait de leur relation... Mais pourquoi insistait-il ? La muse était pudique et il ne voulait pas dévoiler son cœur ainsi surtout pour le retrouver fracasser par le beau héros. Pourtant il est d'un grand réconfort pour la muse mais il était dans l'impasse, il attendait la réponse... Rei baissa la tête ses yeux embués de larmes puis il redressa le visage.

"Oui même après ça je t'aimais encore et t'aime toujours et j'ai toujours envié les ignobles traînés qui avaient au moins une fois la chance de passer une somptueuse nuit à tes côtés... Tu veux savoir ce j'envisage pour nous deux ? Rien du tout parce que je sais que c'est peine perdue que tu n'auras jamais les mêmes sentiments que moi à ton égard... Alors je n'imaginais rien du tout je voulais continuer de rester comme ton ombre, te suivre et t'épauler en cas de besoin. Te voir t'épanouir en silence sans jamais me faire remarquer..." Avoua le plus jeune qui se sentait plonger au fond d'un gouffre... Le moment d'une révélation gâchée mais son cœur battait désormais plus vite et incontrôlable il aimait toujours plus Gak... "C'est cruel de me faire ça..." Lui dit la muse pour un peu se venger des tourments que son cœur vivait... "En plus combien de fois j'ai pensé à cette scène en rêvant d'être à la place de cet être immonde... Mais personne ne sera jamais assez bien pour toi pas même le grand Chizuru ou le célèbre Haku..." Avoua le plus jeune blessé par son propre constat qui représentait pourtant la vérité... Mais aussi étrange que cela puisse paraître les sentiments de Rei ne cessait de croître à chaque minute qu'il passait avec le demi dieu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 108
Date de naissance : 16/01/1988
Date d'inscription : 23/10/2015
Lieu de naissance : Mont Olympe - Grèce
Emploi/loisirs : Etudiant en huitième année à l'université Walt Disney
Huitième année
Gak Olympe
MessageSujet: Re: Gods come play music | Ft. Rei Poetry Mar 15 Aoû - 16:13
Gods come play music
Nom du joueur 1
Rei Poetry
« Fils de la muse Calliope »
Nom du joueur 2
Gak Olympe
« Fils d'Hercule et Megara »
Comment ne pas lui en vouloir après ça ? Il avait fait ces saloperies avec ce type devant les yeux innocent de Rei à l’époque … Malgré les excuses de Gak, son meilleur ami lui répondit que ce n’était pas de sa faute, il ne pouvait pas savoir, il était occupé … Ah ben ça oui pour être occupé il l’avait bien été … Il soupira en se souvenant de cette fois avec ce Grec qui s’était glissé dans les vestiaires, il ne compte même plus le nombre de fois où il avait dérapé … Il était jeune et ne tenait pas ses hormones … En ayant vieille il a appris que le plaisir ne résidait pas forcément dans le sexe et qu’il y avait plus important. Il s’était assagi et avait décidé de ne plus coucher à droite à gauche avec n’importe qui. C’est d’ailleurs pour ça que le nombre de ses conquêtes à l’université se compte sur les doigts d’une seule main … Il ne voulait plus donner son corps à n’importe qui juste parce que des fantasmes germent dans son esprit … Quel con il avait été … Il savait qu’il ne pourrait jamais se racheter d’une telle faute qu’il avait commise … Mais voir Rei dans cet état lui faisait vraiment trop mal … Il s’affaira donc à effacer ses larmes qui salissait ses joues parfaites. Il ne voulait plus le voir pleurer … Plus jamais …

Le voir essayer de sourire et ne pas y parvenir, voir la faiblesse prendre le pas à cause de la tristesse était une chose que ne supportait pas le héros … Il le rapprocha donc un peu de lui pour le prendre plus proche dans un geste réconfortant. Mais il savait que cela cachait quelque chose et le plus âgé lui demanda s’il l’aimait toujours. Ça aurait pu le guérir de voir tout ça, de lui raconter tout ce qu’il avait sur le cœur … Mais voir le visage de Rei s’endurcir d’un seul coup après sa question et le voir froncer les sourcils ne présageait rien de bon. Gak avait été un peu trop direct, ça allait de soi … Son ami lui demanda alors pourquoi il avait continué de le suivre après même en sachant ça … Et il ajouta que peut-être une telle chose ne le dégoûtait pas autant que ça … Il était en train de lui dire qu’il avait apprécié en secret ce qu’il avait vu ? Le héros fronça à son tour les sourcils mais d’incompréhension. La muse expliqua ensuite qu’il l’aimait avant et maintenant encore en répondant simplement qu’il n’imaginait rien sachant que cet amour ne serait pas possible et qu’il continuerait de rester dans son ombre … Non il ne voulait pas d’une telle fin alors que le plus jeune n’avait même pas tenter sa chance auprès du héros … Le plus grand eut une idée qui lui traversa l’esprit l’espace d’un instant mais il avait peur que ça ne fonctionne pas …

La phrase qui suivit ne fut que plus déchirante pour le héros qui lâcha la muse pour qu’elle s’éloigne plus loin. Il fixa son ami qui lui annonça que c’était cruel de lui faire ça … Il ajouta qu’il avait longtemps rêvé d’être à la place de ce crevard qui avait sans doute passé le meilleur moment de sa vie si on en croit les dire de son ami. Ce dernier ajouta que personne n’était assez bien pour être avec le grand Gak. Cette fois c’est lui qui se froissa. Pourquoi tout le monde pose des préjugés sur lui ? Il est loin d’être aussi parfait que tout le monde le dis, d’ailleurs il n’a pas besoin d’une déesse de l’Olympe où du plus grand mannequin de tous les temps pour aimer … A se compte là ce ne serait jamais le vrai, le grand amour pur …

« Je pourrais même finir avec un bouc que ça n’aurait pas d’importance Rei … » Avoua alors le héros sur un ton beaucoup plus dur que précédemment. « Tu n’as pas vraiment l’air de prendre vraiment conscience de ce que c’est l’amour, je me fiche d’à quoi ressembleras mon âme sœur, ni même de son âge, ses origines ou encore son caractère, je l’aimerais et c’est tout ce dont j’ai besoin. » A entendre la muse il se demandait si ce dernier était vraiment amoureux où s’il ne s’agissait que d’attirance physique. Après tout c’était possible, le fossé était si mince entre ces deux sentiments … « Tu es sûr que c’est des sentiments amoureux que tu as à mon égard et pas juste une attirance sexuel ? » Il voulait s’en assurer avant de proposer ce deal à son ami. Il était la personne en laquelle il avait le plus confiance pour tenter de forcer le destin à ce point. Et il ne voulait pas se retrouver dans une impasse sans issu si le jeune apprenait qu’il n’était attiré que sexuellement au final … « Ne te froisse pas mais tu es humain depuis peu, tu peux confondre les deux … »

C’est vrai qu’il ne pouvait pas se tromper sur le passé mais il voulait vraiment être sûr de l’éventualité … Lui dont le cœur reste libre, qui n’est jamais tombé amoureux de personne jusqu’à présent. Il préserve sa vie à la personne qu’il chérirait et quand il l’aurait trouvé il ne la quittera plus jamais. Il avait dit il y a peu que se caser n’était pas dans ses plans, c’est vrai, il ne voulait rien de sérieux mais quand l’amour nous tombe dessus comme ça sans prévenir, il se peut qu’on ne puisse pas lutter, c’est à ce moment qu’on se rend compte qu’on est prêt à être en couple … Mais son ami était tellement anéantie qu’il ne pouvait pas simplement le laisser dans cet état sans avoir ne serait-ce qu’essayer de trouver une solution. Et puisque le héros accepterait de donner sa vie pour les autres, il en ferait de même pour son meilleur ami, même si ce n’est que sa vie sentimentale qui serait gâcher, pour Rei il le ferait. Même si la muse finissait par se lasser de lui et que ses sentiments devenaient réels pour Gak, ce dernier n’abandonnerait jamais ses sentiments. Autant essayer au moins.

« Le seul moyen de le savoir c’est d’essayer. » Annonça alors le héros de sa voix monocorde. « On a cas essayer de passer plus de temps ensemble et voir si quelque chose se créer entre nous. » Lui proposa le héros qui ne supporterait pas de mentir sur ses sentiments. S’il était capable de tomber amoureux de lui en apprenant à mieux connaître son ami dans ce cas il ouvrait son cœur pour tenter de sortir de son ami de la torpeur. « Pendant 48h on se lâche plus, tu viendras à certains de mes cours et moi au tiens, s’il le faut on dormira dans le même lit et tout ce qu’il faudra pour qu’on se prouve l’un à l’autre ce qu’on ressent réellement. » Il n’avait pas tort, il n’y avait qu’en connaissant une personne dans son quotidien qu’on pouvait l’aimait ou ne plus l’aimer car on ne la voyait pas comme ça. Un risque nécessaire à prendre pour que leur amitié ne s’effrite pas peu à peu et que le malaise quitte la muse. « Qu’en dis-tu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 24
Date de naissance : 25/06/1994
Date d'inscription : 03/02/2017
Lieu de naissance : Musée d'art et d'histoire Grecques
Emploi/loisirs : Etudiant en troisième année à l'université Walt Disney
Troisième année
Rei Poetry
MessageSujet: Re: Gods come play music | Ft. Rei Poetry Mar 15 Aoû - 17:47
Gods come play music
Nom du joueur 1
Gak Olympe
« Fils d'Hercule et Megara »
Nom du joueur 2
Rei Poetry
« Fils de la muse Calliope »
Rei savait qu'il ne vivrait pas d'idylle avec le beau demi dieu mais il aurait aimé ne pas avoir l'air aussi ridicule face à lui... Manque de chance et il va mettre les pieds dans le plat plus d'une fois... Aux yeux de la muse il était évident que la destinée du châtain était de finir avec quelqu'un d'exceptionnel un dieu de préférence et aller ensemble sur l'Olympe... Rei a au moins le mérite d'être un dieu mais seulement un dieu de seconde zone et sa race est presque à la même hauteur que les nymphes il n'a donc pas accès à l'Olympe. C'est pourquoi lorsque Gak lui répondit qu'il pouvait tomber amoureux d'un bouc ça n'aurait pas d'importance le fit doucement sourire de façon amer... "Je sais Gak et je sais aussi que c'est ton destin de finir avec quelqu'un d'exceptionnel. Ce n'est pas vraiment ton choix mais un peu dans un sens car cet être parfait tu l'aimera sincèrement et il t'aimera aussi..." Le châtain lui demanda s'il était sûr d'avoir des sentiments pour lui car après tout il était humain depuis peu... Le plus jeune ferma un peu les yeux. "Tu as raison de m'interroger à ce sujet." Lui avoua la muse avec sagesse et un peu de tristesse.

"Je pense ressentir les deux. Au début ce n'était que charnelle quand je suis devenu humain mais lorsque j'étais encore un dieu j'étais sûr de mes sentiments et ils m'ont rattrapaient en devenant humain. J'ai voulu les enfouir mais rien à faire..." Lui avoua le plus jeune avec calme qui avait pourtant essayé il le jurait... Le demi dieu lui dit alors que le seul moyen est d'essayer. Cela fit ouvrir de grands yeux choqués à la muse... Le châtain lui dit qu'ils n'ont qu'à passer plus de temps ensemble... Rei entrouvrit les lèvres prêt à lui répondre avec calme que ce serait pire pour lui et que la chute serait plus fatale. Pourquoi l'évitait-il autant depuis qu'il était humain à son avis ? Mais il n'eut le temps de confier ses pensées que le plus grand proposa de passer 48 heures ensemble quitte à dormir ensemble dans le même lit. Rei voyait déjà la scène comme un rêve et en sourit. Mais son sourire avait quelque chose de pale et triste, de nostalgique... Le châtain lui demanda ce qu'il en disait. Les yeux de Rei se mirent à briller dû aux larmes se massant dans ses yeux sans que son doux sourire ne quitte son visage de poupée.

"J'en dit que ce serait magnifique Gak..." Avoua t-il se voyant dans l'avenir dans les bras du doux héros... "Mais ça ne restera qu'un rêve le songe d'une muse amoureuse... Je t'aime Gak moi je le sais mais mes sentiments... Je dois aimer d'un amour pur les arts... Autrement mon inspiration n'aura plus aucun effet. Mais la plus belle œuvre que j'ai pu observait jusque là Gak c'est toi. Tu es une symphonie douce mais forte harmonieuse, une magnifique toile, une sculpture parfaite, ta vie est la plus belle pièce de théâtre et ton cœur tes phrases sont dix milles poésie fantastique à mes oreilles.. Tu es mon art Gak mon inspiration ma force je l'a tiens de toi... Je le sais..." Avoua doucement Rei avec un doux sourire une larme solitaire dévala sa joue blanche... "Mais je ne veux pas que ce rêve devienne réalité, s'il implique que tu le provoque ou que tu te force juste par amitié... Je ne suis pas à plaindre si tu savais combien de cœurs souffrent d'absence dans cette université, c'est Aphrodite qui me l'a soufflé en songe... Je lui ai demandé de m'aider mais elle ne pouvait rien pour moi... Mais avant je voudrai juste..."

Commença le plus jeune en s'avançant vers son aîné avant de lui prendre le visage en coupe et de l'embrasser chastement avec douceur et se reculer le rouge au joue et le regard fuyant... Quel coup de chaud... "C'était magique merci..." Lui avoua la muse sans poser les yeux sur son ami. Il lui fit alors un sourire pour le rassurer un peu... "Ne t'en fais pas pour moi je ferai comme je l'ai toujours fait je chanterais tes louanges et te soutiendrai t'inspirant dans tout ce que tu devra faire en combattant mes deux ennemis. Ennuie et jalousie qui me fixe toujours plus depuis que je suis humain..." Lui avoua la jeune muse avec un léger sourire. La muse s'essuya doucement les joues et montra les instruments. "Tu veux qu'on reprenne ?" Lui demanda t-il avec calme et douceur. Non il y aurait toujours un peu de Gak au fond de son cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 108
Date de naissance : 16/01/1988
Date d'inscription : 23/10/2015
Lieu de naissance : Mont Olympe - Grèce
Emploi/loisirs : Etudiant en huitième année à l'université Walt Disney
Huitième année
Gak Olympe
MessageSujet: Re: Gods come play music | Ft. Rei Poetry Mer 16 Aoû - 16:37
Gods come play music
Nom du joueur 1
Rei Poetry
« Fils de la muse Calliope »
Nom du joueur 2
Gak Olympe
« Fils d'Hercule et Megara »
Gak tenta de rassurer le plus jeune en lui disant qu’il se trompait peut-être dans ses sentiments, c’est vrai un ancien dieu ne pouvait pas vraiment connaître les besoins charnelles et c’était tout nouveau pour la muse des arts. Mais ce dernier lui affirma qu’il en était sûr malgré les moments de doute qu’il avait eus au début. Alors le héros proposa que 48h seraient suffisante pour savoir autant l’un que l’autre si c’était possible et d’y voir plus clair sur leur jugement. Mais en voyant des larmes couler de nouveau le long de ses joues, Gak en eut le cœur déchiré … Il ne supportait pas le voir dans un tel état par sa faute et avait sans cesse l’impression de marcher sur des œufs … N’importe quelle parole pourrait être blessante pour le plus jeune voir même le heurter vu les sentiments qu’il avait pour son ami … Lorsque le demi-dieu lui demanda son avis il avoua que ce serait magnifique redonnant un peu foi à Gak qui se disait que tout n’était pas perdu, qu’il pourrait à nouveau faire sourire son ami, mais ce qui suivit l’acheva littéralement. Rei se lança dans une description très poétique qui secoua le cœur du héros. Une si belle description que seule une muse aurait pu écrire ces vers, pour terminer sur la conclusion que ce rêve devait en rester un et ne jamais devenir réalité … En explication il lui servit qu’il ne voulait pas que ce soit forcé par une forte amitié et que beaucoup d’autre souffraient du manque d’amour ici, sous-entendant que le héros devait trouver une personne qu’il aimerait réellement.

Cette larme qui coulait le long de la joue de porcelaine de son ami lui arracha un soupir de tristesse … Il est vrai qu’il était dans une impasse, il voulait essayer de rattraper les choses, de voir sourire cette petite muse à laquelle il ne pouvait malheureusement pas promettre son amour qui n’existait pas encore … Car ça aurait pu, mais laisser faire le temps n’était pas toujours une bonne idée … Surtout si ça devait anéantir la muse qui avait bien assez souffert comme ça … Le plus jeune commença une nouvelle phrase sur ce qu’il aurait souhaité avant. Gak ne s’attendait pas à ce que le violet s’approche de lui et embrasse ses lèvres de cette manière. Cependant le demi-dieu ne le repoussa pas, c’était la seule chose qu’il pouvait lui offrir pour se faire pardonner de tout ce qu’il avait fait, alors autant que ce baiser soit le meilleur. Le héros prit la taille de son ami entre ses bras et le colla à son corps sculpté tout en répondant à cet échange qui aiderait peut-être Rei à se rendre compte que tout espoir n’était pas perdu. La magie du moment était présente et rendait la scène belle et pure, tel que Rei le méritait. Ils ressemblaient beaucoup à un couple remplit d’amour l’un pour l’autre qui échange un baiser remplie de tendre passion.

Le plus jeune rompit l’échange le premier faisant rouvrir les yeux du plus âgé sur sa personne avec une expression d’encouragement à son égard. Rei lui annonça qu’il avait trouvé cela magique et c’est d’ailleurs ce que pensait le héros en ce moment même. C’était pas première fois de toute son existence qu’il échangeait un baiser aussi pure, pour la première fois il n’y avait rien de sale comme toutes les autres fois où il avait embrassé quelqu’un. C’était un échange partageant uniquement sentiments et attachements. La muse l’informa ensuite que rien ne changerait, qu’il resterait dans son ombre à l’acclamer et à composer pour le héros qu’il était. Il fit un magnifique récit avant de s’approcher de sa guitare pour lui demander s’il voulait poursuivre l’entraînement. Gak était perdu, il ne savait plus trop ce que tout ça voulait dire ni même ce qu’il ressentait au plus profond de son cœur. Il y avait quelque chose d’unique entre eux mais il n’était pas convaincu que cela puisse aller jusqu’à un grand amour éternel … Un futur dieu ne pouvait que finir qu’avec un autre dieu, qu’importe son importance il était tout aussi immortel que lui le serait bientôt … Mais d’un autre côté est-ce que c’est ça l’amour qu’il attendait ? Que son destin avait écrit et que son cœur lui réservait ? Il ne savait pas vraiment …

Le héros regarda la guitare de son ami dans sa main et la sienne poser un peu plus loin. Il ne comptait pas arrêter les répétitions comme ça ni même partir, il voulait montrer à Rei que rien ne changeras entre eux et qu’au contraire leur lien se resserrerait encore plus après ça. Alors le demi-dieu de rapprocha de son ami et déposa un baiser tendre sur son front. Il laissa la pression quelques instants avant de reculer la tête pour le regarder dans les yeux.

« Merci de t’être confié à moi Rei. Et je te promets que je ferais en sorte que tes souffrances soient le moins lourde possible. » Il méritait bien plus que cela, bien mieux que lui. « Reprenons. » Dit-il en attrapant sa guitare électrique. Mais cette fois-ci c’est lui qui démarra les premiers accords et une fois la musique entraînante commencer il vint coller son dos à celui de Rei lançant un regard dans sa direction. Il le fixa un instant profitant de cette mélodie. Pour la première fois un véritable sourire s’installa sur les lèvres du héros et celui-ci était destiné à son meilleur ami et à personne d’autre …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Gods come play music | Ft. Rei Poetry
Revenir en haut Aller en bas

Gods come play music | Ft. Rei Poetry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Play music !
» Let's play music baby ~
» Dedie a Joel/Voodoo music study makes Vatican Library
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» 05. The games we play

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Descendants nouvelle génération :: Salles de répétition-