Partagez|

Que le spectacle commence ! [ft Chizuru et la team Satoshi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Messages : 178
Date de naissance : 13/08/1991
Date d'inscription : 30/04/2016
Lieu de naissance : Cirque en Floride
Emploi/loisirs : Etudiant en sixième année à l'université Walt Disney
Sixième année
Chizuru Loyal
MessageSujet: Re: Que le spectacle commence ! [ft Chizuru et la team Satoshi] Mar 27 Déc - 16:35
Que le spectacle commence !

Rp avec : Meto & Satoshi & Aki & Koichi & Tuszuku & Yoka & Kai



Alors que les yeux de l'artiste étaient posés sur Yoka qui avait l'air maintenant plus à l'aise, les réflexions de Chizuru commencèrent à peu à peu entacher son cerveau. Pourquoi réfléchir dans un tel moment me direz-vous, mais Chizuru ne pouvait pas s'empêcher de penser tout le temps. De plus cela n'empêchait en rien pour lui de voir l'instant présent, il était capable de faire beaucoup de chose à la fois heureusement, mais il ne savait pas pourquoi ses réflexions s'entassaient dans sa tête sans qu'il ne puisse les rejeter. Yoka paraissait pourtant si fragile et qui plus est il était jeune, l'artiste avait du mal à croire que son cadet était bien plus étendu sur le sujet que lui. Pas qu'il était choqué mais il se disait que son rôle de grand frère sans failles touchait peut être à sa fin … Désormais il savait qu'il n'avait aucune expérience sur le sujet, il connaissait la présence de ce démon attaché à lui ainsi que son problème de jambe. Beaucoup de point négatifs qui finirait peut être par lui coûter cher dans sa relation avec le blond-brun. Mais c'est alors qu'il y eus du mouvement le faisant net se couper dans le fil de ses pensées lorsque Koichi et Kai se dirigèrent vers le couple Tsuzuku et Yoka. Ce fut le démon qui commença par de lentes caresses dans le dos du plus jeune descendant vers ses fesses avant de s'arrêter juste avant de les atteindre. Le plus grand lui demanda à quoi il jouait à vouloir faire son mâle dominant et le plus jeune répondit que oui. Il n'avait pas froid aux yeux ce jeune et c'est que maintenant que Chizuru se rendait compte à quel point il ne le connaissait pas …

Le brun baissa un peu les yeux en essayant de positiver. Peut être avait-il tout simplement changer sans qu'il s'en rende compte ? Ou peut être pas … L'artiste avait mal de se dire qu'en fait il avait raté certains épisode, c'est là qu'on voit qu'il ne peut pas être à 36 000 endroits en même temps … C'est depuis qu'il fait des recherches poussés sur son démon et qu'il se plonge vingt fois plus dans son travail à l'université qu'il a du mal à voir certaines chose … Peut-être devrait-il revenir à un rythme normal comme avant ? Mais renoncer à l'anéantissement de son démon ? Ça jamais, ça ne lui ressemblait pas de toute façon. Il allait devoir redoubler d'effort pour retrouver son rythme d'avant avec des millions de choses en plus. Pour sûr qu'il passerait des nuits blanches à tir larigot, mais il n'acceptait pas de manquer quoi que ce soit qui concerne ses poulains … Finalement il se recentra sur la scène et s'aperçut que le prince des cauchemars embrassait maintenant langoureusement Kai. Un baiser qui lui n'échappas pas à l'artiste qui détailla cette scène. Ce fut ensuite le rose qui commença de discrets attouchement sur le mannequin qui n'avait apparemment pas dis son dernier mot. Yoka se redressa sur les coudes en demandant à Tsuzuku et Kai si ensemble ils pouvaient faire du bien à un démon. Sans plus attendre les deux brun rejoignirent Yoka pour tenter de donner du plaisir au rose qui annonça qu'il ne se laisserait pas faire à sa manière.

Chizuru ne manqua pas la scène, et personne d'autre d'ailleurs. L'artiste regarda ça avec fascination en se disant que jusqu'à maintenant le cheerleader avait bien cacher son jeu ! Mais bordel pourquoi l'artiste n'avait pas remarquer ça ?! Chizuru s'en voulait tout au fond de lui même s'il ne pouvait pas mettre de mot sur la sensation négative qu'il avait … On pourrait lui dire que personne ne l'aurait vu venir, mais l'artiste était censé veiller sur chacun d'eux, les connaître par cœur et anticiper leur réactions. Pourquoi là non ? On dirait qu'il redécouvrait Yoka comme il ne l'avait jamais vu et il n'aimait pas cette sensation. Bon Chizu tu arrêtes de penser ? Il y a plus important à faire là non ? De toute façon son attention fut à nouveau ramenée vers la scène qui se déroulait lorsque Aki et Satoshi rejoignirent le mouvement à leur tour. On peut dire que le plus jeune avait l'âme d'un meneur, cela se voyait dans ce qu'il faisait et aussi comment les gens réagissaient autour. Rapidement Koichi fut déborder par les événements et ne savait plus trop comment faire pour inverser la tendance. Il avoua à Yoka qu'il l'avait bien eut ce qui avait l'air de le satisfaire. L'artiste regarda ça avec le sourire et posa son menton sur ses avant-bras toujours posés sur son genoux en l'air. Le mannequin lança un regard dans sa direction et lui fit un petit signe auquel Chizuru répondit par un sourire et un clin d’œil parfaitement irrésistible.

Il avait un magnifique tableau qui se jouait actuellement sous ses yeux et aimait beaucoup ce qu'il voyait. Il n'avait fait qu'imaginer jusqu'à maintenant mais c'est bien la première fois qu'il voyait un truc pareil en vrai ! Et maintenant il peut dire que c'est mieux que les films ! Car oui l'artiste regarde de temps en temps ce genre de film parce que rappelons le c'est un homme. Même si quand il était jeune au cirque il avait vu beaucoup de choses de ce genre mais la plupart du temps c'était soit un homme et une femme ou plusieurs femmes, pensant que ça ne le dérangeait pas les artistes faisaient ça sans gêne et sans se soucier de si quelqu'un les observait ou non. Mais quand on à douze ans et qu'on se réveil en plein milieu de la nuit à cause d'un cauchemar et que jusqu'à côté on voit deux hommes sur une même femme, des siamoises en train de se faire plaisir ensemble et tout un tas d'autre chose du genre plus rien ne choque. A croire que deux homme l’intéressait plus ? La nouveauté sûrement. Il n'avait jamais vu ça en vrai jusqu'à présent, mais au moins la situation s'était stabilisé, ils étaient tous réunit au même endroit. Il pouvait enfin observer la scène avec délice, posant son regard sur le visage de Koichi pour voir comment il allait se sortir de cette situation. Il avait grande hâte de voir la suite des événements ...

Designed by ClipClap © for Never Utopia| Tout droit réservé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 64
Date de naissance : 10/04/1987
Date d'inscription : 06/02/2016
Lieu de naissance : Chocolaterie
Emploi/loisirs : Etudiant en neuvième année à l'université Walt Disney
Neuvième année
Satoshi Wonka
MessageSujet: Re: Que le spectacle commence ! [ft Chizuru et la team Satoshi] Mar 27 Déc - 23:22
Que le spectacle commence !

Rp avec : Meto & Chizuru & Aki & Koichi & Tuszuku & Yoka & Kai



Quelle soirée... Pleine d'amour, de joie, de paix et... De cul. Bon ok mais c'est pas malsain tout le monde s'apprécie et puis Satoshi a l'habitude de faire ça avec des potes demandez à Hiro... Enfin avant. Aki aussi d'ailleurs avec Miyavi. En tout cas les sexfriend étaient à la mode et le chocolatier pouvait se vanter d'en être à l'origine même si Hiro aussi puisqu'il lui avait sauté dessus comme un sauvage... Toujours est-il que ce soir tout le monde se détend et ça fait plaisir. La seule chose que déplore le neuvième année c'est que Chizuru ne soit pas de la fête... Vraiment il avait prévu qu'il soit toujours avec eux. Cependant aux vus de sa précédente réaction, il valait mieux qu'il ne soit hélas que spectateur. Mais c'est déjà bien... Par contre Satoshi a apprit quelque chose ce soir... Le faire avec Aki est au début un calvaire. Non c'est vrai, il n'a pas beaucoup de sex appeal, il ne fait pas d'effort et dit des fois des choses étranges. Des fois le chocolatier aimerait lire dans son esprit. Puis après il regrette ce désir. La tête du blond doit être un bordel sans nom. Bon après il le blâme mais c'est grâce à lui s'ils en sont là maintenant alors il devrait plutôt être reconnaissant.

Ce qu'il est d'ailleurs mais c'est vrai quoi on dirait que le gitan ne fait aucun effort. Pourtant il l'a déjà fait avec lui et au lit c'est un très bon coup alors pourquoi ce soir ? Dès que Satoshi fit remarquer leur solitude à son partenaire ce dernier se précipita quasiment pour les rejoindre... Bon eh bien tant qu'à faire jouer le jeu jusqu'au bout. Le chocolatier fit une touche d'humour malsaine et ils rejoignirent les autres pour Koichi. C'est vrai avec plusieurs assaillants que peut un démon. Tous se mirent à lui caresser des zones de son corps et il se mît sur les coudes, la tête en arrière les yeux fermés et un grand sourire aux lèvres. Au moins il profite, c'est cool non ? Seulement le chocolatier vit le blond brun se coller à Aki du coin de l'œil et le gitan était loin de dire non. De la jalousie ? Pas du tout. Le chocolatier ne faisait qu'observer ok ?! Aki acquiesça quand le deuxième année lui parla et se mordit la lèvre. Le plus jeune murmurait à son oreille de façon sensuelle. Puis il s'écartant avec un charmant sourire et Aki fit un regard sexy en caressant bien mieux les hanches du rose. Yoka alla parler aux deux autres puis arriva enfin à Satoshi.

"On devrait mieux le combler et si on lui faisait réellement du bien. Tu sais lui caresser cette partie sensible entre les cuisses. Qu'en dis-tu ?" Le regard du chocolatier eut le malheur de poser les yeux sur la scène qui se déroulée juste devant lui. Tous dirigeant lentement leurs mains vers les parties intimes de Koichi. Ce dernier avait d'ailleurs un sourire irrésistible. "Je marche." Répondit le chocolatier déterminé. Ok il avait fondu mais est-ce vraiment un drame ? "Super..." Répondit le mannequin dans un murmure avant d'imiter les autres. Mais avant d'atteindre cette zone tant convoitée le rose releva la tête, les yeux ouverts et les sourcils froncés. "Vous allez vers où là c'était relaxant mais à mon tour de vous montrer le vice et la luxure." Évidemment fallait s'y attendre le démon ne se laisserait pas faire éternellement... Il se redressa et captura les lèvres d'Aki avec les siennes et ses mains s'égarèrent sous le haut du chocolatier pour masser son bas ventre. En un instant la chaleur monta et fut intense le désire était là. Satoshi jeta ses lunettes plus loin et avait un regard de braise qui n'échappa à personne.

Tous étaient surpris. "Ok bébé alors on ne joue plus." Dit-il avant de se jeter sur le plus vieux et lui embrasser le cou avec sensualité, coller son corps et le bouger doucement contre celui du démon. Mais ce dernier eut un sourire et bougea légèrement en respirant à l'oreille du chocolatier qui fondait une fois de plus. Mais son visage emprunt de désir et son gémissement roque en excita et en choqua plus d'un. Seuls quelques personnes connaissaient cette facette de Satoshi.. Quasiment tout ceux qui ont couché avec. Le plus vieux caressa le ventre d'Aki doucement le faisant rire puis gémir. Tsuzuku tenta de caresser le bas du dos du démon mais grave erreur puisqu'il se tourna et lui déchira le haut qui lui servait pas à grand chose de toute façon, et lui embrassa le torse léchant les boutons de chair. Sa langue y aller vraiment doucement et sensuellement. Le brun se cambré doucement et poussa un léger gémissement avant de respirer de plus en plus fort. Kai embrassa la nuque de Koichi qui garda sur un bras le prince des cauchemars et de l'autre il prit Kai. Le démon prit la main de Tsuzuku et le fit caresser l'intérieur des cuisses de l'ex tigre. Ce dernier observa la main remonter vers son entre jambe et s'accrocha à Koichi. Au fur et à mesure il laissa Tsuzuku faire, car le brun était excité et avait les yeux fermés. En sentant l'entre jambe un peu dure de l'ex tigre sous sa main lui donna envie et il se mît à la masser avec envie.

Quand le démon lui en fit de même sur le prince des cauchemars ce dernier s'améliorait bien plus et malgré cette vision alléchante il fallait agir mais bon. Le rose se tourna vers Yoka et le prit par la taille. "Alors toi..." Le blond brun lui caressa doucement les clavicules. "Moi ?" Demanda t-il d'une voix suave avant de venir lécher l'oreille du démon. Sa main se glissa doucement sur son torse puis ses côtes pour finir aux creux des hanches et le prendre de façon dominante mais la fête est finie apparemment... "Je vais te faire tellement de bien que tu auras la tête qui tourne Yoka je peux te l'assurer.
-Tu crois cela..." Le plus jeune le regarda dans les yeux et le démon dû secouer la tête pour se remettre et déchira la chemise blanche et fine de Yoka pour enfin dévoiler son torse.

Le rose l'embrassa et le mît à terre et lorsqu'il fut allongé ses yeux se levèrent vers Chizuru et ses joues s'empourprèrent légèrement dû à la chaleur et sans doute à la timidité. No panic, Chizuru... Yoka est juste timide devant toi c'est pour ça. Le rose ne cesser de se tourner et retourner le pauvre on peut dire que là il doit bien s'éclater. Aki observa Chizuru et lui sourit. "Qu'est-ce que tu en pense ?" Tsuzuku respira fort et pareil pour Kai mais ils regardèrent en direction de l'artiste. De même pour tous. Tout le monde voulait la réponse mais Koichi se reprit et se mît à parler. "Tiens j'ai une idée et si tu nous disais ce que tu veux voir pendant que certains te font de simples câlins comme on a fait tous ensemble tout à l'heure ça irait non ?" Pas bête la bête c'est mieux que Chizuru voit quelque chose qui l'intéresse non ? En tout cas la soirée évolue mais comment va t-elle finir ? En tout cas Satoshi est fier d'avoir réuni tout ce beau monde et surtout avec Chizuru lui prouvait à quel point il est important pour eux. Ses secrets sont comme des trésors et non des faiblesses et ses nombreuses qualités surpassent tout le reste... En bref ils l'aiment...

Designed by ClipClap © for Never Utopia| Tout droit réservé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 178
Date de naissance : 13/08/1991
Date d'inscription : 30/04/2016
Lieu de naissance : Cirque en Floride
Emploi/loisirs : Etudiant en sixième année à l'université Walt Disney
Sixième année
Chizuru Loyal
MessageSujet: Re: Que le spectacle commence ! [ft Chizuru et la team Satoshi] Mar 3 Jan - 16:31
Que le spectacle commence !

Rp avec : Meto & Satoshi & Aki & Koichi & Tuszuku & Yoka & Kai



L'artiste était fasciné par ce qu'il voyait, c'est vrai, ce n'est pas donné à tout le monde d'assister à un tel spectacle ! Le brun fixait à présent Koichi, ou du moins son visage. Il avait une de ses expression … En tout cas il avait l'air de parfaitement prendre son pied ! Ses expressions étaient plutôt détendu mais en même temps on voyait que le traitement lui faisait du bien. Parfaitement fascinant … Oui il pourrait facilement passé pour un psychopathe de cette manière, mais on lui avait fais ce cadeau alors pourquoi ne pas en profiter ? Son regard était également rivé sur Yoka qui avait été silencieux et discret depuis le début mais qui se révélait maintenant. Jamais l'artiste n'aurait pensé le voir comme ça un jour. Chizuru posa l'un de ses coudes sur son genoux relevé, laissant pendre sa main dans le vide. Son autre main était maintenant appuyé à plat au sol derrière lui pour lui donner un certain point de confort et se pencher un peu vers l'arrière. Le plus jeune était tout aussi fascinant dans sa manière de faire, malgré sa tâche première qui consistait à donner du plaisir au plus grand, il ne délaissait pas pour autant les autres en se collant à Aki derrière lui. Ce petit l'étonneras toujours. Finalement le mannequin murmura plusieurs choses à l'oreille de chacun des participants, sauf Koichi bien sûr, mais le brun ne parvint pas à entendre ce qui se disait. Ce n'est rien, il verrait par la suite. Puis un spectateur n'étant pas au centre de l'action il ne peut rien savoir en avant-première.

Finalement Chizuru comprit leur petite manœuvre en voyant que tous dirigeaient leur main vers le point central tant convoité. Mais c'était sans compter sur le démon qui les arrêta immédiatement en leur demandant ce qu'ils avaient en tête mais que c'était maintenant son tour de leur montrer les vices de la luxure. Une répartie que Chizuru connaissait bien chez Koichi et ce qui le fit sourire. Il avait hâte de savoir où cela allait mener. L'artiste le découvrit bien vite en voyant le démon se redresser pour venir capturer les lèvres d'Aki tout en s'occupant de Satoshi. Ce dernier sortit son joker et retira ses lunettes. Chizuru se demandait bien quand est-ce qu'il allait se transformer car il connaissait la particularité de son ami. L'artiste ne serait plus le même s'il ne connaissait pas le secret de chacun ! Mais les efforts du chocolatiers furent vains par le démon qui se concentra sur lui et parvint à lui arracher un gémissement. L'artiste regardait ce joyeux bordel avec appétit et ne manqua pas une miette de tout ce qui se passait. A voir comment le rose sauta directement sur Tsuzuku on aurait dis une bête sauvage … Mais rien ne manqua à l’œil de Chizuru ainsi qu'à son ouïe à toutes épreuve. Une belle démonstration de lutte se déroulait sous ses yeux et pas des moindres !

Koichi usa de sa stratégie sans faille pour que Tsuzuku se charge de Kai, ainsi le plus grand n'avait qu'à diriger un peu au début et les regarder faire. On peut dire que le démon savait y faire mais cela n'étonnait en rien le brun qui se doutait de son talent vu les circonstances de sa naissance … Après cela ses yeux perçants se posèrent sur Yoka. Là c'était LE duel à ne pas manquer entre ces deux-là ! L'artiste se redressa quelque peu pour ne rien louper de la scène qui allait se produire. Il sourit en coin comme il avait l'habitude de le faire sans même s'en rendre compte. Comme d'habitude quoi. Mais comme pour alimenter le duel, Yoka répondit avec provocation en fixant le plus grand directement dans les yeux avant de lui lécher l'oreille. A provoquer de cette manière cela allait le conduire à sa perte … En effet le plus âgé allongea son cadet avec sauvagerie avant de lui arracher sa chemise à son tour. Une bête sauvage oui mais de toute manière Chizuru ne le voyait pas autrement dans ces moments là, c'était encore mieux que dans son imagination à dire vrai … Puis l'artiste croisa le regard du plus jeune qui semblait désemparer … La couleur de ses joues prouvaient que la température devait être élevé mais il voyait dans ses yeux beaucoup moins d'assurance qu'avec les autres … Il avait changé du tout au tout, il paraissait bien plus inoffensif et craintif, l'image qu'il avait toujours eus de Yoka en soit, il était toujours comme ça avec lui … Au final le bug c'était peut être lui ? Chizuru se redressa quelque peu sans pour autant se lever sur ses jambes pour venir en aide au blond-brun. Son protégé restera toujours son protégé … Mais pourquoi le craignait-il à ce point là ? Ou plutôt pourquoi il avait cette timidité quand le brun était dans les parage ? Ce fut le gitan qui le sortie de ses songes et l’interrompit au moment où il allait porter secours au plus jeune. Aki lui demanda comment il trouvait cela mais il ne répondit pas tout de suite au blond. Après un petit temps il posa ses yeux sur Aki et lui sourit doucement.

« Très distrayant. » Annonça l'artiste avec un sourire en coin. Il finit par reposer ses yeux sur Yoka et le perdit peu à peu. « Tout vas bien poussin ? » Demanda l'artiste qui avait l'impression que le mannequin ne s'amusait plus du tout. Ou du moins avoir réaliser que Chizuru les regardait toujours avait dût le gênait … « Si tu veux je ferme les yeux. » Annonça l'artiste avec un petit sourire mais pourtant il serait prêt à le faire si c'était lui qui le gênait tant. Mais le brun n'eut pas de réponse que Koichi lui en posa une autre. Il leva donc les yeux vers le démon et remarqua qu'il était à nouveau le centre d'attention, merde … Instant à vite passé alors. « Oui si vous voulez, mais je veux que tout le monde soit à l'aise, et surtout toi Yoka. » Annonça-t-il en lui faisant un sourire protecteur. Il ne voulait surtout pas que le plus jeune fasse des choses s'il n'en avait pas envie. « J'aurais bien dis un duel Yoka / Koichi, mais si jamais mon oto-san ne veux pas laissez le, ok ? » Demanda Chizuru.

Avec tout cela il n'avait même pas prit le temps dévaluer les questions qui lui avaient été posés. En effet le brun avait autre chose en tête pour le moment, protégé le plus jeune qui ne se sentait plus autant à son aise qu'avant. Il ne faut pas croire, il n'y a aucun favoritisme ils les protègent tous de la même manière c'est juste qu'à ses yeux le plus jeune à besoin de plus d'attention et de protection que les autres et qu'en ce moment c'était lui qui se trouvait le plus démunie …

Designed by ClipClap © for Never Utopia| Tout droit réservé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 92
Date de naissance : 09/12/1990
Date d'inscription : 01/11/2015
Lieu de naissance : France - Paris (Cours des miracles)
Emploi/loisirs : Etudiant en sixième année à l'université Walt Disney
Sixième année
Aki Trouillefou
MessageSujet: Re: Que le spectacle commence ! [ft Chizuru et la team Satoshi] Jeu 5 Jan - 12:12
Que le spectacle commence !

Rp avec : Meto & Chizuru & Satoshi & Koichi & Tuszuku & Yoka & Kai



Aki essayait de ne pas avoir trop d'absence mais pour lui ce n'était pas facile. À croire qu'il pétait un cable. Évidemment au fond de lui il espérait un peu changer de partenaire pendant ce petit spectacle... Mais le chocolatier était directement venu le voir alors il n'allait pas le repousser. Et pourtant il savait à quel point ses absences pouvaient être agaçantes pour son partenaire mais bon... Il connaissait Satoshi et il adorait le faire avec lui mais il n'aurait peut-être plus l'occasion d'expérimenter avec les autres participants. En tout cas il espère que ses absences ne feront pas ressortir ce désir qu'il tente de refouler... Mais Yoka lui offrir une échappatoire et une belle. L'occasion de le faire avec tous sans vexé Satoshi et en faisant du bien au grand Koichi pour l'œil attentif du beau Chizuru. Il ne pouvait que dire oui et il faut le dire avec le mannequin en leader on a vite tendance à penser que tout est réalisable. Au début tout se passait très bien, le démon prenait son pied et le plus jeune menait bien. L'artiste avait l'air satisfait du spectacle auquel il assistait. En somme pas de problème à l'horizon. Mais c'est quand on fait ce constat qu'il se passe généralement quelque chose.

Chizuru arborait une position très sexy... Dommage... Il était si attirant. C'était une perte qu'il se dégoûte lui même. C'est très étrange. Le pauvre... Finalement Aki sursauta lorsque le petit dictateur se colla à lui sensuellement. N'oublions pas que pendant un temps le plus jeune avait été à l'origine de ses fantasmes et qu'il en a gardé un certain nombre. C'était important ce qui se passait alors il se colla plus. Le blond brun se pencha alors à son oreille. "Je pense que Koichi en veux bien plus et son entre jambe réclame satisfaction. Qu'en dis-tu ? Je vais le dire aux autres." Chuchota le dictateur, son souffle chaud venant caresser avec douceur l'oreille du gitan. Ça faisait du bien et le blond acquiesça et comme promis le plus jeune alla parler aux autres. Mais quand ils se mirent en action c'est Koichi qui les arrêta. Il voulait faire à son tour des choses... Ok la bête est lâchée et maintenant Yoka ? Les nuages commencent à arriver très vite. Ils n'ont même pas le temps de se retourner. Mais le rose embrassa le gitan qui fondit sur les lèvres du démon. Ce dernier faisait en même temps du bien à Satoshi qui voulu sortir son atout. À part Aki et Chizuru, on ne sait comment puisqu'il ne le fait avec personne, aucun des protagonistes n'était au courant de cet atout.

Comme d'habitude Chizuru avait un train d'avance. Il est très observateur il faut le dire, mais mince ! Ça le chocolatier n'est comme ça qu'au lit alors à moins de l'avoir grandement excité... Non rien en fait... Satoshi se fit quand même allonger par terre. Le démon passa aux suivants et Aki ne parvenait pas à détacher ses yeux de Koichi... Une vrai bête et voir la scène avec Kai et Tsuzuku c'était parfaitement excitant mais vint le moment où Yoka se fit prendre par la taille. Ouais euh là petit dictateur tu ne feras pas long feu. Mais le blond brun répondit avec sensualité et provocation comme à chaque fois. Le rose détacha la chemise de Yoka pour finalement le mettre à terre en l'embrassant. C'était très rapide mais le plus jeune répondait avec ardeur. Cependant une fois à terre ses yeux se posèrent sur l'artiste et ses joues déjà roses devinrent plus pourpre. C'est vrai face à l'artiste Yoka ne parvient plus à rien et perd ses moyens. Pourtant c'est pas faute de faire des efforts pour le traiter comme les autres. Koichi embrassa son cou, puis son ventre, son torse. Il allait rapidement et dans tous les sens on aurait dit qu'il allait le bouffer. Yoka avait une main dans ses cheveux les yeux quasiment fermés et l'autre main sur son front. Il haletait. Le plus jeune voulait se reprendre mais toujours ses yeux rencontraient ceux de l'artiste.

Aki observa d'ailleurs le maitre de cirque pour lui demander s'il aimait ce qu'il voyait. Il lui répondit que c'était distrayant. Mais il demanda si le plus jeune allait bien. Ce dernier était sur les coudes et observait le brun. Le sixième année demanda s'il voulait qu'i ferme les yeux. Mais à quoi cela servirait cette surprise. Il s'apprêtait à répondre quand le chocolatier intervint. "Mais on ferait tout ça que pour nous et on veut aussi que tu en profite." Pour rattraper un peu le démon prit la parole. Il fit une proposition bien alléchante pour tous et Chizuru leur dit qu'il voulait que tous soient à l'aise et surtout Yoka. Qui baissa un peu les yeux. Sans doute se sentait-il coupable d'être aussi timide devant l'artiste. Puis il fit un signe de tête positif et déterminé. Il est trop gnon... Mais ça ne dit toujours pas ce que l'artiste sexy veut voir. Il finit par répondre et Aki le savait. Il savait que Yoka et Koichi étaient en quelque sortes leur joker. Mais l'artiste avertit de laisser Yoka s'il ne voulait pas. "Moi ça me va." Avoua Koichi et tous observèrent Yoka. Qui les observa en penchant la tête sur le côté d'un air un peu blasé. "Vous avez vraiment cru que j'allais me défiler ?" Le plus jeune mît la main sur le torse du démon et l'écarta pour se mettre à genoux le dos droit et le torse bombé. "Je relève le défi. Seulement..." Le plus jeune se tourna vers Koichi lui prit le col et déchira son teeshirt... Mais c'est qu'il a un peu de force. "On va être à armes égales..." Sourit-il au démon qui le fixait avec un sourire provocateur. Aki était sur-excité et partit aux côtés du brun.

Satoshi fit un câlin à Chizuru et Kai s'allongea à côté de lui. Le gitan adorait se mettre prêt de l'artiste au moins il voyait ses réactions il se positionna donc non loin et Satoshi prit place à côté de l'artiste. Le côté opposé à Kai. Tsuzuku se mît derrière et lui fit un câlin posant sa tête sur son épaule. Le blond brun fixait le rose dans les yeux avec un air de défi. Koichi lui avait le sourire aux lèvres pas impressionner du tout par le plus jeune. La main du démon glissa sur le torse de Yoka et le caressa avec les ongles. Le plus jeune le fixa dans les yeux et un sourire en coin se traça sur ses lèvres pulpeuses. Le désir prenait peu à peu place sur ses traits et il caressa le visage du démon avec lenteur et douceur. La respiration du plus jeune se faisait bruyante. Le rose déplaçait ses ongles sur les côtes le creux des hanches, le ventre puis le bas ventre et se mît à le masser. Yoka glissa doucement ses mains sur le torse du plus âgé et sa cuisse vint se placer entre celles du démon et appliqua de douce pressions sensuelles. Le rose allongea avec agacement le blond brun et lui lécha avec beaucoup d'obscénité les boutons de chairs.

Yoka attrapa l'oreille du démon entre ses dents et lui tira légèrement avant de faire descendre doucement sa main le long du corps du démon qui s'apaisa et ralentit les coups de langue. Le plus jeune lui embrassa le haut de sa tête et sa main passa sur le bas ventre du démon et son autre main caresser le cheveux du plus âgé. La respiration du plus jeune était de plus en plus bruyante et on commençait à entendre de légers sons très sexy. Ses hanches commençaient à onduler doucement. Koichi sentit la main de Yoka sur son entre jambe alors il se mît à masser son entrejambe à son tour de façon sexy et bestiale. Le mannequin fronça les sourcils et mît ses deux mains sur les fesses du démon laissant doucement glisser ses ongles et dessine des arabesques. Ça ne plu pas vraiment au démon qui eut l'air de se concentrer. Ouille s'il utilise ses pouvoirs Yoka est cuit... Mais au moins c'est distrayant comme le dit Chizuru plus qu'à voir où cela mène.

Designed by ClipClap © for Never Utopia| Tout droit réservé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 178
Date de naissance : 13/08/1991
Date d'inscription : 30/04/2016
Lieu de naissance : Cirque en Floride
Emploi/loisirs : Etudiant en sixième année à l'université Walt Disney
Sixième année
Chizuru Loyal
MessageSujet: Re: Que le spectacle commence ! [ft Chizuru et la team Satoshi] Ven 6 Jan - 12:19
Que le spectacle commence !

Rp avec : Meto & Satoshi & Aki & Koichi & Tuszuku & Yoka & Kai



Chizuru ne manquait rien de ce qu'il se passait entre Koichi et Yoka, ce serait bête d'en rater une miette. En tout cas l'artiste n'avait jamais vu le plus jeune dans un tel état. C'était à la fois fascinant et excitant. Dommage qu'en croisant le regard du brun il devenait beaucoup plus timide mais Chizuru ne pouvait pas lui en vouloir, c'est assez gênant une telle situation … Même s'il ne l'avait jamais vécu il pouvait s'en douter. C'est pour cette raison que le sixième année ne pouvait pas s'empêcher de s'inquiéter sur comment il allait, il lui proposa même de fermer les yeux si cela pouvait le soulager. Cependant le chocolatier n'avait pas tort sur le fait qu'ils ne feraient ça plus que pour eux mais Chizuru n'avait pas non plus réponse à tout. Il ne savait pas comment faire pour voir les scènes alléchantes qui se déroulaient sous ses yeux sans intimider le plus jeune, problème assez épineux en soit. L'artiste posa ainsi ses conditions, si cela gênait trop le plus jeune ils devraient le laisser tranquille, deal qu'accepta Koichi, il ne manquait plus que la réponse du blond-brun qui tarda un peu. Yoka accepta finalement refusant d'abandonner mais demanda une chose avant de déchirer le tee-shirt du plus grand sous le sourire de Chizuru. Être à force égal ce qui était tout à fait normal.

Après cela tous ses poussins sauf le plus âgé et le plus jeune virent se mettre près de l'artiste qui leur sourit attendrit et répondit au câlin qu'on lui offrait. Tsuzuku se plaça derrière lui en l'enlaçant de ses bras et en posant sa tête sur son épaule. L'artiste tourna le regard vers lui avec le sourire avant de s'appuyer sur lui et regarder à nouveau la scène en face de lui. Si au début les échanges étaient lents et doux, la suite le fut moins. Pourtant l'artiste ne manqua aucun détail des expressions des deux et observa avec attention leurs gestes. Koichi mit le holà immédiatement en allongeant le plus jeune avec des yeux emprunt d'un désir immense. Les massages de chacun ne passaient pas inaperçu pour l'artiste qui se mordit légèrement le coin de la lèvre en suivant l'ébat de ses protégés. Les légers sons commençait à filtrer leur lèvres, surtout pour le plus jeune qui haletait difficilement et quelques gémissements étaient audible de sa part excitant un peu plus l'artiste. Cependant il fut légèrement déconcentré par le fait qu'il ait beaucoup de monde autour de lui et se contrôla du mieux possible. Pourtant la scène était vraiment excitante et le regard du brun ne ratait rien de ce qu'il se passait.

C'est quand les choses commencèrent à devenir intéressante qu'un combat acharner se déclencha. Pourtant ce genre d'acte était fait pour profiter non ? Pas que Chizuru n'aime pas la rivalité mais arrêter l'autre dans un moment aussi plaisant était vraiment dommage autant pour eux que pour les spectateurs. Les massages de chacun sur l'entrejambe de l'autre provoquait des réactions plus qu'excitante et l'artiste aurait tout donner pour que cela se poursuive jusqu'à outrance, mais le plus jeune arrêta immédiatement ce petit jeu en posant ses mains sur les fesses du démon, ce qui à l'avis de Chizuru plairait moyennement au démon … Et en effet cela ne loupa pas car Koichi avait l'air beaucoup plus concentrer désormais et peut être que la bête qui sommeil en lui allait se réveiller en vingt fois plus énervée … Mauvaise nouvelle pour Yoka, mais Chizuru se demandait pourquoi autant de violence ? Un acte comme celui-ci devrait être plus sensuel. Même si la bestialité n'était pas à mettre de côté il fallait savoir la modérer. Tant de pensée de ce genre alors qu'il ne l'avait jamais fait, il avait l'impression d'en connaître plus. Mais celui qui ne fait pas ne peut rien dire, il ne peut constater comme le fait actuellement le brun. A avoir beaucoup regarder ce genre d'ébat il se faisait sa propre idée mais chacun était différent non ? Dans ses interrogations silencieuse, l'artiste pencha la tête sur le côté se demandant comment cela allait finir. Il ne voulait pas les interrompre et les laisser faire pour voir comment ils allaient tourner ça peu à peu.

Un duel intéressant en somme, on ne savait pas vraiment qui des deux aurait le point, mais le véritable but de la demande de Chizuru était de voir le plaisir sur chacun de leur visage, c'est ça qui lui plaisait le plus sans doute. Pour s'imaginer combien cela pouvait faire du bien, que son cerveau retranscrive chaque mouvements. Mais là ça allait tellement rapidement et mettait beaucoup trop la rivalité en avant pour se faire une idée. Peut être que le mot duel n'était pas à prendre à la légère ? Comment aurait-il put formuler ça ? Relation ? Ébat serait peut être plus exact. Il ne voulait pas d'un combat au sommet pour voir qui est le meilleur. Pour lui chacun de ses poussins étaient exceptionnel et avaient des talents différents, pas besoin de savoir qui sera le meilleur, ils sont tous au même niveau. Chizuru se concentra donc sur le plaisir qu'ils pouvaient s'échangeaient mais quand cela commencer sur l'un il arrêtait immédiatement l'autre, à quoi cela servait ce genre d'acte alors ? Si c'était comme ça et que les deux ne pouvaient pas profiter pleinement chacun à leur tour, l'artiste n'était pas si déçu que ça de n'avoir jamais essayer. Chizuru s'allongea un peu plus sur Tsuzuku en soupirant un peu mais continua tout de même d'observer le spectacle sans rien dire, les choses allaient peut-être s'améliorer plus tard.

Designed by ClipClap © for Never Utopia| Tout droit réservé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 38
Date de naissance : 02/12/1986
Date d'inscription : 22/08/2016
Lieu de naissance : Sur le mont chauve
Emploi/loisirs : Etudiant en dixième année à l'université Walt Disney
Dixième année
Koichi Chernabog
MessageSujet: Re: Que le spectacle commence ! [ft Chizuru et la team Satoshi] Ven 6 Jan - 18:07
Que le spectacle commence !

Rp avec : Meto & Chizuru & Satoshi & Aki & Tuszuku & Yoka & Kai



Le plus mature, le plus mature ! Au bout d'un moment faut se calmer. Le plus jeune il veut où il veut pas et qu'il le dise franchement parce que quand on réveil l'appétit d'un démon il faut le satisfaire sous peine de commettre un viol. Il n'est pas infaillible et ça c'est une de ses failles. Pour qui se prenait se petit humain à le toucher de cette manière ? Pour un démon il s'agit d'un partie très intime et qu'il lui touche tout ainsi était de trop. Autant quand il le caressait pourquoi pas mais là... Le démon n'en pouvait plus il avait chaud et débordait de désir. Pourquoi il le ralentissait sans cesse ? Bon sans alors là pour avoir la gueule d'un duel le brun sera servit... Là ça commence à bien faire. Il a beau être désirable, mignon ou ce que vous voulez là Koichi n'a rien d'autre en tête que de prendre la première personne qui vient. C'est son instinct de démon et les sabats ne l'y ont pas vraiment aidé. Tu dois prendre rapidement pour passer à la suite et t'enfiler tout le monde au levé du jour... Pas très soft tout ça mais ça reste un démon. Yoka eut le mauvais geste de mettre ses mains sur ses fesses. Le rose ne voulait faire qu'accélérer les choses vers le plaisir où est le mal ? Que veut encore ce petit dictateur ?

Cependant quand Chizuru soupira Koichi fronça les sourcils et observant Yoka il le vit tourner la tête et fermer les yeux. Le plus âgé se mît à son oreille. "Qu'est-ce qu'il y a Yoka ?" Le blond brun le regarda dans les yeux. "Rien je suis énervé contre moi même." Lui chuchota t-il. Le rose l'observa et ne comprit pas vraiment. Il ne devait pas se sentir énervé, coupable ou autre pour ce qu'il est... Il vaut mieux être sois même non ? Le plus jeune remonta sur le bas du dos de manière distraite alors pour le rappeler à l'ordre le démon utilisa les pouvoirs qu'il avait rassemblé. Il prospecta et alla directement vers ses jointures devinant son point de plaisir et il utilisa ses pouvoirs pour créer des vagues de désir en Yoka. Cela fonctionna très bien puisqu'il sursauta écarta les cuisses et les yeux fermés la tête en arrière exprimait bruyamment son plaisir. Le plus vieux décida de passer au niveau supérieur mais le mannequin l'arrêta. Il prit son visage et colla son front au sien. Il le fixa dans les yeux. "Pourquoi tu veux aller si vite et pourquoi tu utilises tes pouvoirs ? Ça me plais pas je veux donner le rythme..." Le rose l'observa et son côté démoniaque diminua... Sans doute lorsque Chizuru a soupiré et puis il réalisait enfin qu'il avait un peu oublié Yoka dans cette histoire. "Tu as raison mais c'est ma nature de démon et puis ne dis pas que tu n'aime pas la vitesse, tu me touches à des endroits qu'il ne faut pas. En tant que démon c'est rabaissant, je veux pas qu'on me touche ici.
-Je vois mais j'essaye de te faire signe de ralentir. Et Chizuru doit être déçu du spectacle et il ne voudra voir que les autres désormais..." Chuchota le cheerleader.

Apparemment cela lui tenait vraiment à cœur... Peut-être que l'artiste était plus que son oni chan allez savoir... Il faudrait être dans sa tête pour comprendre réellement. "Mais d'accord je t'ai entendu je ne toucherai plus ces parties." Confia t-il tout bas. Le démon était reconnaissant envers cet humain de le comprendre mais s'il tenait vraiment à impressionner Chizuru il faut qu'il soit lui même alors autant l'aider et ne pas le stopper. C'est bien la première fois qu'un humain autre que Chizuru le fait se sentir humain et éprouver de la compassion. "Non fais comme tu as l'habitude et surtout reste toi même." Chuchota le rose à l'oreille du deuxième année qui parut surpris. Le plus vieux lui demanda du regard de ne pas poser de questions et lui faire confiance. Ce qu'il fit après une étreinte avec le démon. Koichi caressa doucement le creux des hanches de Yoka et ce dernier se mît à l'oreille du rose. "Merci..." Chuchota t-il. Pas de quoi mais redeviens sensuel bon sang. Peut-être que... Le plus âgé se pencha sur le torse du blond brun et lui lécha doucement et sensuellement les boutons de chairs. Le dictateur s'avouera t-il vaincu ? Apparemment non puisque malgré ses hanches ondulant sensuellement, son visage emprunt de désir et de perversion et les légers sons de bien être, ses mains jouaient dans le dos du plus grand glissant les ongles, le bout des doigts et la main. Tous ses gestes étaient lent, sensuel mesurés.

Peut-être devrait-il lui faire oublier Chizuru un instant... Lui faire oublié qu'il l'a déçu ou autre... Le rose embrassa les boutons de chairs du plus jeune. Le dixième année voulait qu'il exprime son plaisir afin de donner envie à l'artiste... Ça ne manqua pas, plus ça aller et plus Yoka s'accrochait au cheveux roses de son partenaire en respirant de façon sexy. Puis ses mains glissèrent sur le torse du démon lui massant les boutons de chairs. Koichi eut un sourire et poursuivit sa tâche sur les côtés du plus jeune. Ce dernier glissa ses mains douces sur le ventre du démon et lui caressa avec les ongles le faisant trembler. En sentant cela le plus jeune releva la tête vers le rose avec un sourire en coin. Il reposa la tête et s'appliqua bien plus. Ben quoi ce n'est qu'un corps humain donc normal... Yoka jeta un oeil du côté spectateurs. Mais non oh là là... Il ne sera pas déçu t'inquiètes. Décrochés au moins deux minutes... Le blond brun reposa les yeux sur Koichi et attrapa son visage pour l'embrasser à pleine bouche. Que d'ardeur ! Voilà le Yoka que tout le monde connaît. Enfin presque...

Koichi passa ses ongles sur les jointures et Yoka se recula pour gémir. Jolie voix. Le rose eut un sourire sexy et pervers. Le démon embrassa le cou de Yoka. "Koichi... Plus bas..." Gémi le mannequin et le rose obéis et bon sang il a bien fait. Le plus jeune s'accrocha plus à lui et gémit de plaisir puis il embrassa ses boutons de chairs et passa doucement et outrageusement sa langue sur les boutons de chairs du rose. Il faisait partie de ces humain qui se débrouille encore mieux quand il ressente du plaisir. Le rose regarda l'artiste et le fixa. Pourquoi ? Eh bien il se posait des questions ? Que voulait-il et que pensait-il en ce moment même... C'est le blond brun qui le déconcentra en glissant sa langue toujours plus bas pour se glisser au niveau de son ventre et lui lécher doucement. Le rose se tint au sol et ferma les yeux sous le plaisir ressentit.

Designed by ClipClap © for Never Utopia| Tout droit réservé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 178
Date de naissance : 13/08/1991
Date d'inscription : 30/04/2016
Lieu de naissance : Cirque en Floride
Emploi/loisirs : Etudiant en sixième année à l'université Walt Disney
Sixième année
Chizuru Loyal
MessageSujet: Re: Que le spectacle commence ! [ft Chizuru et la team Satoshi] Mar 17 Jan - 16:38
Que le spectacle commence !

Rp avec : Meto & Satoshi & Aki & Koichi & Tuszuku & Yoka & Kai



Chizuru ne manqua pas les murmures échanger par les deux opposants en face de lui. Malheureusement il ne comprit pas ce qu'ils étaient en train de se dire. Des menaces ? De douces paroles ? Il ne pouvait pas encore entendre à des kilomètre même si cela lui serait fort utile. C'est vrai, qui n'a pas rêver d'entendre ce qui se passait dans les pièces d'à côté ou à l'autre bout de la ville ? Puis au moins ça lui éviterait de faire des centaines de pas pour écouter toutes les conversations quand il passe. Sa jambe lui en serait extrêmement reconnaissante. D'ailleurs en y repensant elle continuait de le faire souffrir, il avait réussit à penser à autre chose mais là il semblerait qu'elle le rappel à l'ordre et de manière assez violente. La scène qui suivit le fit se concentrer sur Yoka et Koichi, ce dernier était semblerait-il, en train d'utiliser ses pouvoirs de démon sur le pauvre Yoka qui fut traverser d'un grand plaisir. Ce dernier se cambra en gémissant bruyamment attirant immédiatement l'attention de tous. Un dialogue piquant s'en suivit où Yoka annonça qu'il voulait donner le rythme sous la réponse de Koichi qui lui avoua qu'il n'aimait pas qu'on le touche à un endroit aussi rabaissant. Mais pour toute défense le plus jeune annonça que c'était pour le faire ralentir et que maintenant Chizuru devait trouver le spectacle pitoyable. Cela le fit un peu entrouvrir la bouche de surprise. Il ne fallait pas se donner autant de mal, il ne demandait pas la meilleur performance sexuel, tout ce qu'il y avait à voir il regardait. Ce n'était pas des acteurs porno non plus, de plus ce n'est pas ça qu'il voulait voir. C'était ses poussins en plein action point final.

Cependant le dictateur accorda cela au démon lui promettant de ne plus le toucher à cet endroit. Mais cela avait été dis tellement bas que le brun dût tendre l'oreille pour comprendre. Le rose chuchota aussi quelque chose que l'artiste n'entendit pas cette fois-ci malgré tous ses efforts mais son sourire laissait entendre que les choses c'était arranger. S'il y a bien une chose que Chizuru refusait c'était une dispute dans un tel moment. Sinon il allait mettre le holà tout de suite que ça plaise ou non. Il ne voulait pas les voir se déchirer mais bien s'aimait, ce qui était d'ailleurs l'intention principal de l'artiste en leur demandant de faire une telle chose. Eh non ce n'était pas que pour les regarder, même si c'était plaisant il voulait que tout se passe bien entre eux et tant d'amour ça fait plaisir alors autant le demander pour renforcer leurs liens non ? Intelligent l'artiste et comme d'habitude ça passait inaperçu, mais pour avoir son cerveau bonne chance. Lorsque les deux s'étreignirent, l'artiste esquissa un petit sourire heureux avant de se détendre à nouveau.

Les deux jeunes poursuivirent leur valse sensuel sous l’œil attentif et bienveillant de l'artiste qui voulait que tout se déroule bien. A voir le plus jeune s'accrocher désespérément aux cheveux du démon avait quelque chose de fascinant. Il ne manqua aucune de ses expressions de plaisir ainsi que la cause de tout cela, le talent de Koichi. Une scène des plus plaisantes pour l'artiste qui en sourit en coin en observant la scène. Eh bien oui il profitait, ce n'est pas ce qu'on lui avait demander ? Mais un rebondissement ne se fit pas attendre quand le plus jeune embrassa avec ardeur son partenaire laissant un peu de surprise à tout ça. En effet le brun ne le savait pas joueur et provoquant à ce point là. Plus ça allait et plus il découvrait des facettes cachés de ses poussins. Le brun se remit un peu en place regardant un instant en direction de sa jambe une fois le baiser entre Koichi et Yoka achever. Pourquoi elle revenait à la charge celle-là. L'amputation c'est possible ? Seulement pour maintenant bien sûr. Mais même avec de la magie on ne pouvait pas recoller une jambe. Alors quoi merde ? Il devait aller à l'hôpital ? C'est ça que sa jambe lui hurlait ? Non il ne ferait pas ça. Mais à la vive douleur il se promit intérieurement d'y aller le lendemain. Comme si cela pouvait être communiquer à sa jambe d'arrêter de le tirailler au moins pour la soirée. Mais au gémissement de Yoka le brun releva les yeux ayant manquer l'action de Koichi de peu. Eh merde …

Le plus jeune intima au rose d'aller un peu plus bas ce qu'il fit le faisant gémir plus fort. Yoka sembla sortir le grand jeu du placard en venant sensuellement lécher les boutons de chair du plus grand ce que ne manqua cette fois-ci pas l'artiste qui resta scotché à la scène. Ce fut ensuite le plus jeune qui prit le relais en venant glisser sa langue sur le ventre du plus grand dont le plaisir ne passa pas inaperçu aux yeux du sixième année. Leur plaisir à tous les deux était important comme à celui des autres d'ailleurs. L'artiste ne pouvait que s'en délecter c'était vraiment bon à voir ! L'artiste se relâcha un peu plus pour se mettre à l'aise et regarda la scène avec attention. Cela le relaxait alors que ça devait avoir plutôt un effet stimulant non ? Mais là il s'agissait de ses poussins aussi, évidement que ça le soulageait de voir ça, c'est pour cette raison qu'il était content et relax. Chizuru ne voulait pas être un obstacle ou une barrière à de telles choses et c'est tant mieux s'ils arrêtaient de penser à lui, au moins ils pouvaient prendre pleinement plaisir et l'artiste ne demandait rien de mieux.

Designed by ClipClap © for Never Utopia| Tout droit réservé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 43
Date de naissance : 18/10/1991
Date d'inscription : 21/08/2016
Lieu de naissance : Halloween Town
Emploi/loisirs : Etudiant en cinquième année à l'université Walt Disney
Cinquième année
Tsuzuku Boogie
MessageSujet: Re: Que le spectacle commence ! [ft Chizuru et la team Satoshi] Ven 24 Fév - 11:37
Que le spectacle commence !

Rp avec : Meto & Chizuru & Satoshi & Aki & Koichi & Yoka & Kai



Apparement Yoka ne voulait pas que l'artiste entende ses dires et à en voir son visage tiraillé entre la gêne et la colère difficile de faire plus explicite. Tsuzuku se resserra contre l'artiste. Les gars faites pas tout foirer ok ? Vous êtes mignons. Aki observait la scène de façon neutre son grand sourire benêt scotché au visage. Kai semblait un peu mal à l'aise face à la scène mais un rien le met mal à l'aise le petit tigre. Satoshi quand à lui hochait la tête comme un professeur jugeant le travail qu'un élève lui présentait... Et lui le prince des cauchemars au milieu de ce foutoir pas possible les observait tous et eut un soupire désespéré... Son attention se porta sur Chizuru qui lui semblait se détendre à mesure que la situation évoluée entre les deux autres. Yoka indiqua à Koichi exactement ce qu'il désirait avant de prendre le relais et le plus grand ne semblait pas contre du tout. Cependant le rose arrêta Yoka d'un baiser et lui caressa la joue en lui parlant doucement à l'oreille. D'ici Tsuzuku n'entendait rien. Le mannequin hocha doucement la tête et chuchota à son tour. C'est vrai que tant de gens qui regard même pour un démon ça peut-être gênant... Ou c'est peut-être autre chose. En tout cas le blond brun eut un grand sourire aux lèvres et on pouvait y lire un petit merci murmuré.

Il se passait quoi au juste entre ces deux là ? Tsuzuku s'ennuyait ferme. Koichi fit un grand câlin à Yoka avant de se redresser suivit de Yoka. Tsuzuku releva alors la tête. Ah du mouvement ? En effet, ni une ni deux voilà le grand démon dans le dos du prince des cauchemars à lui faire des câlins. Quelqu'un peut expliquer la situation actuelle ? Yoka lui était derrière Aki qui eut un rire adorable lorsque le cheerleader posa ses lèvres sur sa joue. Koichi posa sa tête sur l'épaule de Tsuzuku et expliqua. "Avec Yoka on s'est dit qu'on avait pas assez échauffé la situation et que peut-être pour certains de simples étreintes seraient mieux et d'autres doivent s'ennuyer. Je sais Chizuru que cette soirée n'est pas parfaite mais.... C'est l'idée d'un Wonka après tout !" Satoshi qui était concentré sur son discours hochant la tête intensément avant de la relever choqué avant de poser les mains sur sa poitrine comme pour se désigné. "Moi ?! Vous étiez avec moi je signale!" Koichi eut un léger rire démoniaque. "Je sais t'inquiète c'était pour te faire réagir." Satoshi acquiesça. Puis Yoka parla tout en allant vers le tigre en lui caressant doucement le haut de sa tête puis en lui caressant doucement ses mèches.

"Avec Koichi on s'est dit qu'on a peut-être était trop égoïste de ne penser qu'à nous dans cette histoire. On a voulu te faire plaisir et au finale on t'a mis plus dans l'embarras qu'autre chose. Promis rien ne sortira de cette pièce et on fera comme si de rien n'était dans la mesure du possible pour pas te mettre mal à l'aise. On a plus pensé à nous dans le choix de l'activité..." Satoshi hocha la tête les yeux grand ouvert en soupirant. "Et un fantasme qui devient impossible..." Tous le regardèrent un sourcil haussé. "Et donc on se disait que pour te faire plaisir on pouvait t'en montrer plus sur nous sans avoir à écouter les conversations aux détours des couloirs... Du moins si personne n'y voit d'inconvénient et si c'est ce que tu veux... Bien que je trouve ça difficile à concevoir." Sourit le plus jeune en baissant la tête. Koichi resserra sa prise sur les hanches de Tsuzuku qui fut surprit. Qu'est-ce qu'il fait ? En voyant son sourire le brun se détendit et appuya sa tête sur l'épaule du démon. Au moins on peut dire qu'il est confortable.

Yoka alla vers Satoshi et lui embrassa la joue à son tour le serrant dans ses bras. Puis le mannequin se redressa et alla vers Chizuru l'observant avec un sourire. "Alors tu es maître de cette soirée tu choisis." Sourit le plus jeune avant de lui prendre la main et lui caresser de ses pouce puis déposer un baiser dessus délicatement avant de s'éloigner. Il devait avoir l'habitude dans la mode... Mais même on est plus au moyen âge... C'est Kai qui s'approcha ensuite de l'artiste et lui fit un câlin. Que d'amour dans cette pièce on verra ce qui se passe par la suite...

Designed by ClipClap © for Never Utopia| Tout droit réservé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 178
Date de naissance : 13/08/1991
Date d'inscription : 30/04/2016
Lieu de naissance : Cirque en Floride
Emploi/loisirs : Etudiant en sixième année à l'université Walt Disney
Sixième année
Chizuru Loyal
MessageSujet: Re: Que le spectacle commence ! [ft Chizuru et la team Satoshi] Mar 13 Juin - 13:30
Que le spectacle commence !

Rp avec : Meto & Satoshi & Aki & Koichi & Tuszuku & Yoka & Kai



La scène qui était en train de se dérouler entre le plus grand de l’assemblée et le plus jeune était bien loin d’être inintéressante, au contraire. Bien que tout le monde pense que Chizuru était un coincé voir même pire, non ce n’était pas le cas. Il connaissait ces choses-là, il appréciait comme pas mal de monde, tant qu’il n’entrait pas dans la scène c’était une chose qu’il aimait bien. Mais bien sûr pas grand monde ne le sait étant donné que l’artiste n’en parle jamais ou ne parle jamais de lui tout cours d’ailleurs. Alors une scène érotique entre Koichi son confident et Yoka son petit frère était vraiment tentante. Il sourit de temps à autre aux réactions de Yoka jetant quelques regards bienveillants sur son assemblée de poussin autour de lui de temps à autre. Tout à coup les deux protagonistes principaux de la scène arrêtèrent leur ébat et le rose vint chuchoter quelques mots à l’oreille du mannequin qui parut acquiescer. Chizuru avait beau ne pas savoir ce qu’ils se racontaient il regardait cela en silence et avec attention. Les deux hommes se redressèrent sous le regard intrigué de tous et l’artiste suivit Koichi du regard le voyant aller se placer derrière Tsuzuku pour le prendre dans ses bras. L’artiste sourit en regardant cette scène, attendrit. Tout comme il le fut également pour Yoka lorsque ce dernier vint embrasser la joue d’Aki.

Koichi expliqua en premier qu’ils s’étaient mis d’accord avec Yoka pour se tourner vers une activité plus tranquille et collective en disant que certains préfèreraient de simples étreinte qu’un spectacle entre deux d’entre eux. Il ajouta que le résultat ne pouvait pas être autrement car l’idée venait d’un Wonka faisant réagir ce dernier qui ne sembla pas d’accord étant donné que tout le monde l’avait suivi dans son plan. La réaction de l’homme au chapeau fit rire Chizuru qui reposa le regard sur Yoka quand ce dernier alla ébouriffer tendrement les cheveux du tigre. Il ajouta ensuite avoir été un peu égoïste dans le choix de l’activité et que tout ça resteras secret. Mais l’artiste ne pensait pas cela de son côté, tant que tous ses poussins s’amusaient et passaient un bon moment, il était heureux. Il n’en demandait pas plus mais il n’en avait pas demandé tant non plus. Le chocolatier n’en ratait pas une en disant que c’était un fantasme qui devenait possible. L’artiste rit à sa phrase, il n’en ratait jamais une seul ! Yoka poursuivit comme ayant le désir d’effacer cette phrase de la part de Satoshi aux oreilles de Chizuru en disant que chacun d’entre-eux pouvaient montrer quelque chose de personnel à l’artiste au lieu qu’il ne leur parle au détour d’un couloir.

« Je n’en demande pas tant vous savez ? Vous en avez déjà assez fait, il est normal que vous choisissiez ce que vous voulez réellement faire. » Annonça l’artiste qui ne voulait pas être un frein dans les jeux ou activités de ses protégés. Les voir ainsi tel qu’ils sont dans la vie de tous les jours lui faisait plaisir. « Restez vous-même c’est tout ce que je vous demande. » Sourit l’artiste qui voulait voir ses poussins dans un autre contexte qu’au détour d’un couloir en effet. Il ne connaissait pas non plus par cœur leur vie privé et là c’est sûr qu’il avait la chance d’en connaître un peu plus. « Tout ce que vous me proposez me va, tant que vous êtes heureux, je le suis aussi. »

L’artiste regarda les autres échanges affectueux entre ses poussins notamment lorsque Yoka alla serrer Satoshi dans ses bras en lui embrassant la joue à son tour. Après cela le blond-brun s’approcha de l’artiste et lui prit la main une fois face à lui. Le brun lui fit un sourire bienveillant en ne lâchant pas ses yeux une seule seconde. Le plus jeune lui expliqua qu’il était maître de la soirée et libre de choisir ce qu’ils allaient faire maintenant. Il termina sa phrase en embrassant la main du plus âgé qui le regarda faire en souriant puis le vit s’éloigner l’instant d’après. A dire vrai l’artiste n’en avait aucune idée. Pourquoi ne poursuivaient-ils pas leurs activités telles qu’ils les avaient prévus depuis le début ? Cela ne dérangeait pas forcément Chizuru qui appréciait les voir sourire et s’amuser. C’est quand Kai se releva pour sauter sur le brun et le prendre dans ses bras qu’il se mit à rire ne s’attendant pas à cette réaction de la part du tigre. Il le prit à son tour dans ses bras pour l’étreindre tout en caressant affectueusement ses mèches de cheveux sombres. Il lui embrassa le haut de la tête avant de tourner la tête vers Yoka.

« La seule chose que je souhaite c’est que la soirée prenne la tournure que vous voulez. » Répondit simplement l’artiste en souriant. « Choisissez ce qui vous plaît, laissez aller votre imagination et par-dessus tout éclatez-vous, j’en ferais de même par la suite si je vous vois heureux. » Un immense cœur, on ne pouvait pas en dire autrement de Chizuru qui aimait et veillait toujours sur ses protégés …

Designed by ClipClap © for Never Utopia| Tout droit réservé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Que le spectacle commence ! [ft Chizuru et la team Satoshi]
Revenir en haut Aller en bas

Que le spectacle commence ! [ft Chizuru et la team Satoshi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Chizuru débarque [ LIBRE ]
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» Team Aura (pv : Red Wolf )
» Prospect & Farm team NYI
» [Pays du Thé] - [Menue Tâche] - Nées pour le Spectacle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Descendants nouvelle génération :: Auditorium-